Breaking News

26 mars 1974 – le chef-d’oeuvre de Rick Barry

Performance

Montage Une : Laurent Rullier pour Basket Rétro

Le scoring? Une banalité pour Rick Barry. Grand habitué à nous pondre des chiffres monumentaux, il a sérieusement dépassé les bornes, le 26 mars 1974 en atomisant proprement Portland. 64 points sans la ligne à trois points, ni prolongation et seulement quatre lancers. Sortez le thermomètre, ça chauffe dur sur la côte ouest!

Fin de saison délicate à San Francisco. La tour de contrôle Nate Thurmond se blesse à deux semaines de l’entame des playoffs out pour le reste de l’année. Un coup dur pour les Warriors qui doivent lancer le jeune George Johnson dans la raquette. Des qualités de rebondeur et contreur indéniables, mais sans l’expérience et l’apport offensif de « Nate The Great« . Les mauvaises nouvelles se poursuivent car Jeff Mullins, le troisième meilleur scoreur de l’équipe (16,2 pts), est indisponible à son tour!

Au rayon « good news« , il y a Cazzie Russell qui donne le ton. Malgré la défaite à Phoenix le 24 mars, le gaillard avait planté 46 points en sortant du banc! Un vrai dynamiteur pour suppléer la superstar, Rick Barry. La vie sur le terrain sans Nate et Jeff n’est pas la même. Les défenses se ruent sur l’ailier des Warriors et lui en font baver pour mériter ses points. La réussite n’est plus là, les défaites s’accumulent. Cinq revers consécutifs avant la réception de Portland. La lumière au bout du tunnel, le cauchemar ambulant des Trail Blazers. Une première mi-temps calme et classique chez Barry, auteur de 19 pions. En revenant des vestiaires, ce n’est plus le même homme. 45 points, 21 paniers dans la filoche en usant de tout son répertoire.

Au moment de sortir la calculatrice, ça donne 64 points – 10 rebonds – 9 passes – 5 interceptions et un large succès, 143-120. Le lendemain, c’était la revanche dans l’Oregon. Fatigué par son marathon d’attaquer sans cesse pendant 43 minutes, Barry doit se contenter de vivre une défaite et 16 points dans le gosier. Le Hall of Famer détient toujours le record offensif de la franchise sur un match. Le 5 décembre 2016, Klay Thompson a bien failli y arriver, si son coach Steve Kerr ne l’avait pas laissé sur le banc (60 pts en 29 minutes!).

Pour la petite anecdote historique, Kobe Bryant est devenu le joueur ayant inscrit le plus de points contre Portland, le 16 mars 2007 avec 65 points.

LA CARRIÈRE DE RICK BARRY EN IMAGES

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About sunkiddbr (20 Articles)
Amoureux de Gozilla depuis mon plus jeune âge, je suis devenu fan des Suns ! De Sir Charles à Dan Majerle en passant par Nash, via Stoudemire pour aller jusqu'à Devin Booker : PHX a le monopole de mon coeur. Je veux du soleil !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.