Breaking News

Kobe, les années lycée

High School

Montage Une : Laurent Rullier pour Basket Rétro

Avant de devenir le mythique numéro 8 puis 24 des Lakers, Kobe Bryant affola le monde de la balle orange dès ses années de lycée au point d’entrer dans le cercle fermé des joueurs draftés sans passer par la case NCAA.

Nous sommes en 1995 dans un bus scolaire sur le chemin du lycée Lower Merion à Ardmore dans le Comté de Montgomery dans la banlieue Nord-Ouest de Philadelphie. David, 17 ans, est assis à côté de son pote et coéquipier de l’équipe de basket du lycée, Kobe, lui aussi 17 ans et star des Aces de Lower Merion,

« Je te dis que Jordan ne pourrait pas me stopper ! »

Voilà en substance le discours que Kobe tient à son pote qui hallucine. L’année suivante, Bryant permettra aux Aces d’écrire l’une des plus belles pages de leur histoire avant de s’envoler en vol direct pour la NBA.

Trois ans plus tôt, Joe Bryant et sa famille sont de retour au bercail à Philadelphie. Celui-ci vient de terminer sa carrière partagée entre la NBA et l’Italie avec une dernière expérience en demi-teinte en France à Mulhouse. Son fils, Kobe, déjà passionné par la balle orange, est scolarisé dans un lycée du coin, au Lower Merion High School. L’établissement n’est pas particulièrement renommé pour son programme de basket-ball et c’est plus par commodité que les Bryant choisissent ce lycée habitant non loin de là.

UN LYCÉEN COURTISÉ

Maillot retiré de Kobe Bryant au Lower Merion High School

Le coach des Aces perçoit tout de suite le potentiel du garçon et à seulement 14 ans, Kobe Bryant devient l’un des premiers freshman depuis des décennies à faire partie du cinq majeur. Cependant, à la fin de la saison, les Aces de Lower Merion présentent un bilan famélique de 4 victoires pour 20 défaites.
À force de travail, le jeune arrière développe son basket et devient bientôt la star de l’équipe et l’un des meilleurs lycéens du pays. Durant l’été 1994, Il participe à l’ABCD Camp organisé par Adidas, un événement rassemblant les meilleurs lycéens du pays et retient l’attention de plusieurs recruteurs. Il apparaît alors pour certains dont son entraîneur Gregg Downer comme un basketteur accompli au point d’être d’ores et déjà prêt pour la NBA.

En 1995, à l’aube de sa saison senior, Bryant est invité à participer à un stage de préparation à l’université de Saint-Joseph, non loin de son lycée, avec quelques joueurs des Sixers. Le joueur fait forte impression et se paye même le luxe de battre en un-contre-un Jerry Stackhouse, tout juste drafté en 3e position par Philadelphie. Durant l’été, Il participe de nouveau à l’ABCD Camp et termine MVP du tournoi.

UNE DERNIÈRE SAISON HISTORIQUE

La dernière saison de Kobe avec les Aces est mémorable. L’équipe termine la saison à 31 victoires pour 3 défaites et l’arrière tourne à 30,8 points de moyenne, 12 rebonds et 6,5 passes. Les Aces déroulent en playoffs. Cedar Cliff tombe au premier tour (74 à 62) puis Scranton s’effondre au deuxième (79 à 39). Le quart de finale face à Stroudsburg est lui aussi maitrisé par Bryant et son équipe (71 à 54). La demi-finale a lieu au mythique Palestra de l’université de Pennsylvanie et voit le lycée de Chester accrocher Lower Merion qui finit par s’imposer en prolongation sur le score de 77 à 69. Quelques jours plus tard, le 23 mars 1996 à l’Hersheypark d’Hershey près d’Harrisburg, Lower Merion remporte son premier titre de l’État de Pennsylvanie depuis 50 ans en disposant de la Cathedral Prep d’Erié en finale sur le score de 48 à 43. Kobe se voit décerné le titre de meilleur joueur de lycée de l’année ( le prestigieux Naismith High School Player of the Year) et est sélectionné dans la McDonald’s All-American Team. Le quotidien USA Today le nomme également meilleur lycéen de l’année et Kobe Bryant, avec 2 883 points, devient le meilleur marqueur de l’histoire de la vallée du Delaware devançant Wilt Chamberlain et Carlin Warley.

Kobe Bryant âgé de 15 ans sous le maillot de son lycée Lower Merion @ Getty Images

Les sirènes de la NCAA se font alors entendre. Les plus grandes facs désirent enrôler le jeune prodige. Michigan, North Carolina, Villanova et même LaSalle dont Joe Bryant est l’assistant coach manifestent leur intérêt. Toutefois, Kobe Bryant est sûr de son talent et de sa valeur. Sur les conseils de son oncle, John Cox (le père du John Cox qui fit notamment les beaux jours du Havre), Kobe décide de sécher la fac pour se mesurer à la NBA malgré les pressions de la NCAA qui le menace de lui interdire de jouer en match universitaire en cas d’échec à la draft. Devant 400 personnes massées dans le gymnase de Lower Merion, Kobe Bryant, 17 ans, annonce le 30 avril 1996, entre arrogance et confiance inébranlable en soi, qu’il renonce à l’université pour se présenter à la Draft 1996.

DU LYCÉE A LA NBA

Le fait de passer directement à la case NBA sans passer par la case « départ » NCAA n’est pas nouveau. L’année précédente, en 1995, un jeune homme a lui aussi fait le grand saut. Il s’agit de Kevin Garnett sélectionné en 5e position par les Timberwolves. Cependant, avant Garnett, il faut remonter aux années 1970 pour trouver trace d’un lycéen drafté. Clin d’oeil de l’histoire, Darryl Dawkins sera drafté, lui aussi, en 5e position par les Sixers de Philadelphie en 1975 aux côtés d’un certain Joe Bryant, drafté en 14e position par les Warriors de Golden State…

Sûr de son fait, Kobe Bryant a reçu des signaux plus que positifs de la part de certaines franchises et plus particulièrement des Lakers de Los Angeles dirigés par Jerry West. Le logo est en effet tombé sous le charme du garçon lors d’un work-out où Kobe a martyrisé Michael Cooper, tout juste retraité et chargé par le staff des Lakers de « tester  » par sa défense de fer la panoplie offensive des recrues potentielles.

Kobe rejoint finalement la NBA en étant sélectionné par les Hornets de Charlotte en 13e position puis envoyé dans la foulée aux Lakers en échange de Vlade Divac dans un trade mené de main de maître par Jerry West. L’histoire d’amour entre les Lakers et Kobe Bryant peut alors commencer.

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Julien Hector (42 Articles)
aime les vieux grimoires surtout quand ils parlent de basket et de l'ALM Evreux Basket !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.