Breaking News

Euroligue 2013-2014 : Nanterre face à la montagne russe

Euroleague

Montage Une : Laurent Rullier pour Basket R&tro

Champion de France surprise en 2013, la JSF Nanterre entamait sa première campagne européenne dans la plus prestigieuse des coupes d’Europe, l’Euroligue. Rejouant le mythe de David contre Goliath, Nanterre se présentait donc, pour sa première rencontre, face au CSKA Moscou et ne fut pas loin de l’exploit.

Programme du match JSF Nanterre – CSKA Moscou
© Julien Hector pour Basket Rétro

C’est loin de ses bases de Maurice Thorez et de la banlieue rouge que Nanterre entama la première campagne de Coupe d’Europe de son histoire. Le Palais des sports qui ressemblait alors plus à un gymnase de quartier qu’à l’une des places fortes de la Pro A que l’on connaît aujourd’hui n’étant naturellement pas homologué pour recevoir des rencontres d’Euroligue, la JSF dut s’exiler dans l’Est de Paris pour disputer ses matchs à domicile. C’est ainsi que le jeudi 17 octobre 2013, Nanterre prenait ses quartiers à la Halle Carpentier dans le XIIIe arrondissement de Paris à la base du triangle des avenues de Choisy et d’Ivry formant le Chinatown parisien.

DAVID CONTRE GOLIATH

Pour cette première rencontre, le rapport de forces est clairement déséquilibré. Le CSKA Moscou est une référence du basket russe (20 titres de champion de Russie), jadis soviétique (24 titres sous l’ère URSS), et brille depuis plusieurs décennies sur la scène continentale. Après 4 Coupes d’Europe des clubs champions dans les années 1960-1970, Moscou est un habitué des Final Four de l’Euroligue dans les années 2000 et en a remporté deux, en 2006 et 2008. La JSF, quant à elle, était encore en Pro B deux ans auparavant et sort d’une saison de rêve avec un titre de champion inattendu et une finale de Coupe de France tout aussi inattendue. Niveau budget, là encore, nous ne sommes pas sur la même planète. Le CSKA affiche un budget de 42 millions d’euros quand Nanterre arbore près de dix fois moins à 4,5 millions d’euros.

La Halle Carpentier aux couleurs de la JSF Nanterre
© Julien Hector pour Basket Rétro

Le CSKA du grand Ettore Messina arrive à Paris en pleine confiance quelques jours après avoir disposé des Timberwolves sur leur terrain dans un match de préparation de la saison NBA. Beaucoup s’attendent donc à voir Nanterre passer une mauvaise soirée.

NANTERRE BOUSCULE MOSCOU

Le match débute plutôt bien pour des Nanterriens appliqués. Les deux équipes sont au coude à coude alors qu’il reste un peu plus de 3 minutes dans le premier quart-temps (11-11). C’est le moment choisi par la JSF pour sonner la charge et jouer crânement sa chance de sorte que, première surprise, Nanterre est devant à la fin de la première période après un trois-points de DeShaun Thomas (20-11). La Halle Carpentier réalise tout juste que les hommes de Pascal Donnadieu viennent d’infliger un 9-0 à l’une des meilleures équipes d’Europe.

Nenad Krstić aux lancers.
© Julien Hector pour Basket Rétro

Les Moscovites tentent de revenir notamment par l’intermédiaire de Sasha Kaun (qui livre ce soir-là un récital à 16 points à 7 sur 8 aux tirs et 9 rebonds) mais la JSF emporté par son élan est au rendez-vous. Les Franciliens sont toujours devant à la pause après un dernier lay-up de Trenton Meacham (35-28). Le trou d’air survient dans le troisième quart. Le vestiaire du CSKA a dû trembler car les hommes d’Ettore Messina reviennent sur le parquet avec un tout autre état d’esprit. Nanterre prend l’eau et subit la loi russe en encaissant un cinglant 10-0. Le CSKA repasse devant (38-35) et conserve un maigre avantage avant la dernière reprise de ce combat (50-48).

UNE DÉFAITE AUX ACCENTS DE VICTOIRE

Pour le dernier acte, les deux équipes se rendent coup pour coup. Johan Passave-Ducteil redonne l’avantage à la JSF (55-54) puis Will Daniels (meilleur marqueur de la rencontre avec 18 points) enfonce le clou (57-54). Il reste 5 minutes, 5 petites minutes, 5 interminables minutes. Dans les travées de la Halle Carpentier, on y croit, on se dit que l’exploit est possible mais Sasha Kaun puis Sonny Weems remettent les pendules à l’heure (58-57). Jeremy Pargo donne 3 points d’avance au CSKA sur lancer franc (60-57). Il reste un peu plus de deux minutes. Jo Passave-Ducteil redonne un peu d’espoir (60-59). Dans une fin de match irrespirable, le CSKA Moscou, à l’expérience, remporte la partie (62-59). La JSF Nanterre vient cependant de gagner ses galons européens.

Quelques semaines plus tard, lors du match retour à Moscou remporté par les Moscovites (72-60), la formation des Hauts-de-Seine se paiera même le luxe de mener au score à la fin du premier quart-temps (14-9). Toutefois, cela n’empêchera pas l’armada moscovite d’assurer encore une campagne européenne somme toute classique en atteignant une nouvelle fois le dernier carré, défaite d’un tout petit point en demi-finale par le Maccabi Tel-Aviv (68-67). Après avoir été reversé en EuroCoupe suite à la phase de poules, la JSF poursuivra son bonhomme de chemin pour terminer honorablement en huitièmes de finale, tombant face au BK Boudivelnyk Kiev, équipe qu’elle avait déjà rencontré en poules d’Euroligue.

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Julien Hector (38 Articles)
aime les vieux grimoires surtout quand ils parlent de basket et de l'ALM Evreux Basket !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.