Breaking News

24 août 2008 : Une finale olympique grandiose gagnée par Team USA

Team USA et leur joie en finale des JO de Pékin (c) New York Times - Chang W.Lee

Il y a 8 ans jour pour jour, Team USA raflait une fois de plus dans son histoire la médaille d’or lors de la finale du tournoi olympique aux JO de Pékin. Au terme d’un match fantastique, les joueurs de coach K s’étaient arrachés face à l’Espagne qui a su faire jeu égal face aux Américains. Détails du treizième sacre olympique US.

Au Palais omnisports de Wukesong de Pékin, cette finale USA-Espagne, avant la clôture des Jeux Olympiques dans cette ville chinoise, fait partie des matchs les plus magnifiques du basket international. D’ailleurs George Eddy le signalait dans une des interviews que nous avions menées sur notre site : « Si je dois sortir un match qui symbolise le style de basket que je préfère, c’est la finale de 2008 à Pékin entre les américains et les espagnols. Je pense que c’était le plus beau match de basket de tous les temps et de tous les baskets confondus. Il y avait toutes les stars sur le terrain avec la génération dorée des deux côtés. Il y avait une adresse colossale. Les deux équipes dépassent les 60 points en première mi-temps en jouant tous azimuts jusqu’au bout. L’Espagne a failli créer la surprise. C’est le plus beau match que j’ai commenté ».

Personne ne contredira les propos du commentateur de Canal Plus. Sur place à Pékin ou devant nos écrans de télé, les fans de basket s’étaient donc régalés à voir ce match entre Américains et Espagnols qui comptaient chacune dans leurs rangs de leurs meilleurs atouts comme le montre le 5 majeur des deux nations : Jason Kidd, Kobe Bryant, Lebron James, Carmelo Anthony, Dwight Howard / Juan Carlos Navarro, Ricky Rubio, Rudy Fernandez Carlos Jimenez, Pau Gasol. Cette finale n’avait rien à voir avec le match de poule entre ces deux même nations qui s’étaient affrontés en place de poule 8 jours plus tôt (victoire aisée des Etats-Unis 119-82 le 16 août 2008)

Dwyane Wade, 27 points contre l'Espagne (c) Getty

Dwyane Wade, 27 points contre l’Espagne (c) Getty

UN DWYANE WADE AU TOP

Après avoir été mené 13-9 dans le premier quart-temps, Team USA avait repris les commandes du match grâce à Dywane Wade. Très bon en défense à ce moment de la partie, Flash inscrivait 13 points en 6mn30. Score cumulé des deux finalistes après 10 minutes de jeu : 69 points (38-31 pour les USA). Le rythme du match ne baissant pas et les deux équipes marquait 30 points et plus dans le deuxième quart-temps avant la mi-temps. Au retour des vestiaires, les Américains avaient pris 8 points d’avance 69-61, un score incroyable dans une finale.

A deux minutes de la fin du match, l’Espagne n’abdiquait pas et recollait à 4 points de leurs adversaires (108-104) alors que la bande à Pau Gasol était menée de 11 points à 5mn18 en deuxième mi-temps (103-92). Mais Team USA résistait au retour des Espagnols. Victoire 118-107 au terme de 40 minutes d’un match sublimissime. Avec ce nouveau sacre olympique à Pékin, Team USA décrocha sa 16ème médaille en autant de participation (absence au JO de Moscou en 1980 pour cause de boycott) dont 13 en or.

Les deux équipes ont été fortement adroits aux shoots (26/37 à 2 points, 70,3 % et 13/28 à 3-points pour les USA ; 30/57 à 2-points, 52,6 % et 8/17 à 3-points). Dwyane Wade symbolisa cette jolie adresse au tir en finissant meilleur marqueur de sa sélection avec 27 points en 27 minutes à 9/12 aux tirs dont 4/7 à 3-points, 2 rebonds et 2 passes. Le nouveau joueur de Chicago avait bien été épaulé par le néo retraité Kobe Bryant, auteur de 20 points (7/14 aux tirs), 3 rebonds et 6 passes. Lebron James a affiché une belle ligne de stats : 14 points, 6 rebonds, 3 passes et 3 interceptions

Du côté de l’Espagne, Pau Gasol, Rudy Fernandez (dont on retiendra son gros poster dunk sur Dwight Howard) et Juan Carlos Navarro s’étaient bien battus sur le parquet en marquant respectivement 21, 22 et 18 points à 9/18, 7/13 et 6/14 aux shoots. Le box score complet :

DEUX MEDAILLES POUR CERTAINS JOUEURS US

Sur ce triomphe à Pékin, à noter également qu’il s’agissait du deuxième titre olympique dans la carrière de Jason Kidd après celui acquis aux JO de Sydney. Carmelo Anthony, Carlos Boozer, Lebron James et Dwyane Wade glanaient leur deuxième médaille après le bronze obtenu au JO d’Athènes en 2004. Côté Espagnol Ricky Rubio, âgé de 17 ans, ce jour-là, était devenu le plus jeune basketteur de l’histoire à remporter une médaille dans une olympiade. L’Espagne obtenait elle sa deuxième médaille d’argent dans son histoire après celle gagnée aux JO de 1984.

Team USA médaillé d'or à Pékin en 2008 (c) AFP

Team USA médaillé d’or à Pékin en 2008 (c) AFP

COACH K : « FOU DE JOIE POUR LA MEDAILLE D’OR »

Au terme de cette rencontre, Coach K était ravi du travail fourni par ses hommes : « Je suis fier de ces gars. Nous avons joué avec beaucoup de caractère un des matchs géants dans l’histoire du basket international selon moi. Si nous n’avions pas cette immense personnalité, nous ne serions pas capables de battre une équipe qui a aussi un grand caractère. L’Espagne a été fabuleuse. Tout ce que nous avions fait, nous avions essayé de les arreter. On n’a  pas pu le faire complètement. C’était un match fantastique de basket durant lequel tout le monde était impliqué pour jouer à un très haut niveau. Nous étions fous de joie d’avoir gagné la médaille d’or (fiba.com)

Kobe Bryant lui mettait en avant l’esprit d’équipe des Etats-Unis : « l’Espagne a montré pourquoi ils étaient champions du monde. C’est la preuve du système mis en place par Jerry Colangelo. Chacun veut dire que les joueurs NBA sont arrogants, égoïstes, et individualistes. Vous avez vu aujourd’hui qu’on était une équipe uni avec un esprit de camaraderie, faisant face à l’adversité et venant ici pour obtenir une énorme victoire ».

REBAPTISE REDEEM TEAM

Huit ans après le titre olympique en 2000 à Sydney, Team USA a réussi à redorer son blason après avoir connu des désillusions et échecs sur la scène internationale : une sixième place au Mondial 2002, une médaille de bronze aux JO d’Athènes en 2004, une troisième place au Mondial 2006. Ce qui leur a valu le surnom de « Redeem Team ». A partir de 2005, USA Basketball, sous la direction de Jerry Colangelo et Mike Krzyzewski a décidé de partir sur un cycle de reconstruction pour changer l’image de Team USA, décrié par le passé pour son arrogance et insuffisance dans le basket international. Depuis ce succès à Pékin, la tendance s’est bel et bien inversée avec un palmarès qui s’est gonflé : succès au Mondial 2010, au JO de Londres 2012, puis Mondial 2014 et dernièrement le titre olympique acquis à Rio.

Les champions olympiques 2008 :

JOUEUR POSTE TAILLE CLUB EN 2008
4 – Carlos Boozer Ailier fort 2m06 Utah Jazz
5- Jason Kidd Meneur 1m93 Dallas Mavericks
6 – Lebron James Ailier shooteur 2m03 Cleveland Cavaliers
7- Deron Williams Meneur 1m91 Utah Jazz
8 – Michael Redd Arrière 1m98 Milwaukee Bucks
9 – Dwyane Wade Arrière 1m93 Miami Heat
10 – Kobe Bryant Arrière 1m98 Los Angeles Lakers
11 – Dwight Howard Pivot 2m11 Orlando Magic
12 – Chris Bosh Pivot 2m11 Toronto Raptors
13 – Chris Paul Meneur 1m83 Nouvelle-Orleans Hornets
14 – Tayshaun Prince Ailier shooteur 2m06 Detroit Pistons
15 – Carmelo Anthony Ailier shooteur 2m03 Denver Nuggets

La finale Team USA – Espagne en intégralité

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Richard Sengmany (374 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.