Breaking News

[NCAA] La sensation James White au Slam Dunk Contest 2006

NCAA

De Julius Erving à Michael Jordan et Dominique Wilkins ou encore Vince Carter en NBA. Guy Dupuis, Air Up There dans leur domaine de dunkeurs pro, tous ces noms sont entrés dans la légende du dunk, ceux qui ont imaginé, inventé, repoussant sans cesse les limites de l’être humain. Au milieu des années 2000, un autre gaillard avait fait soulever les foules et rendu fou les internautes, James « Flight » White.

Ce fameux dunk de la ligne des lancers-francs, on l’a tous vu. Julius Erving au concours de 1976 en ABA, Michael Jordan à plusieurs reprises, Scottie Pippen, Clyde Drexler, Brent Barry et d’autres l’ont aussi réalisé. Mais personne n’a jamais eu une aisance, une allonge et une capacité à parfaire des dunks en prenant appui sur cette ligne. James White l’a fait très souvent dans sa carrière, du lycée à l’université en passant par le concours en Turquie, en D-League ou encore en NBA lorsqu’il a pu enfin faire connaître son nom en portant le maillot des Knicks en 2013. Hélas, il était trop tard et moins impressionnant que par le passé.

James White dunkEn 2006 pour sa dernière année universitaire avec Cincinnati, White participe donc au Slam Dunk Contest NCAA. Autour de lui, des poids lourds. David Noel passé par notre championnat de France trois ans plus tard, un monstre physique qui fait dans la surenchère plutôt que des dunks inédits. Maurice Ager et Rodney Carney, 2 joueurs qui ont un peu évolué par la suite en NBA sans succès, Vincent Grier, Cameron Bennerman, Lawrence Wright pour le sparring partner et pour terminer, Elgrace Wilborn. Ce dernier sort le dunk phare du premier tour avec une envolée spectaculaire pour un windmill à 2 mains! Si le début de James White est timide (un gros moulin à 2 mains tout de même…), le second round va mettre tout le monde d’accord. White prend son élan et saute de la ligne des lancers francs avec une finition des deux mains pour une facilitée exceptionnelle. En demi-finale, même appui pour conclure par un windmill!

David Noel remporte le concours au final pour la simple et bonne raison que James White rate ses 2 tentatives. Son essai sur un Rider de la ligne des LF montre le potentiel effrayant d’une détente hors norme. Sachez que ce dunk, il l’a réussi dans d’autres concours et que ça reste sa marque de fabrique. Michael Jordan l’avait immortalisé en 1987 et 1988, James White l’a perfectionné dans son style poussant les limites humaines à son paroxysme. Ci-dessous, Basket Rétro vous laisse 3 vidéos avec les highlights, le concours au complet et un spécial James White 2006 avec les échauffements où vous allez vous rendre compte de la hauteur improbable où il pouvait monter.

LES HIGHLIGHTS DU SLAM DUNK CONTEST 2006

JAMES WHITE SLAM DUNK CONTEST 2006

LE CONCOURS EN INTÉGRALITÉ

Crédits: ESPN

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Anthony "Pred" Saliou (507 Articles)
Fan de MJ, d'Hakeem, Bird et Sir Charles notamment, déteste les Sonics et le Thunder, peu d'amour pour les Lakers, mais adore par-dessus tout le basket "tough". A passé plus de 15 ans sur la toile basket à débattre et râler comme tout vieux qui se respecte.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.