Breaking News

[Le coin des collectionneurs] La revue fédérale

Archives

Montage Une : Laurent Rullier pour Basket Rétro

Après Frank Cambus, c’est au tour de Vincent Janssen de nous ouvrir les portes de son cabinet de curiosités dédiés au basketball où il nous présente aujourd’hui une pièce de son trésor : la Revue Fédérale. Ne soyez pas timide, entrez et suivez le guide…

LE COIN DES COLLECTIONNEURS #2

Après les tabletops de Frank du Comminges, c’est au tour de Vincent le picard expatrié en Gironde de vous ouvrir son grenier aux reliques basket.

Autant commencer par le plus volumineux, ce qui prend le plus de place dans les rayonnages, non ? Comme ça, on sera tranquille et on pourra traquer les petites merveilles vintage dans les prochains épisodes !

Petite devinette : quel magazine de basket en langue française existe depuis plus de 80 ans et n’a jamais été vendu dans le commerce ?

Maxi-Basket ? perdu. L’Equipe Basket Magazine ? Encore perdu. Il s’agit bien sûr de la vénérable revue de la fédération, appelée sans grande originalité « Basketball». Vous savez, celle qui traine dans tous les club-houses de vos clubs de basket, celle qui relate l’actu fédérale. Comment oublier ces mythiques pages vertes centrales qui détaillaient dans le menu l’activité des commissions, la moindre mutation de joueurs, les résultats de toutes les divisions nationales. Ah ça oui, c’était aride ! la lecture des compte-rendu de réunions du comité directeur fédéral du 17 janvier 1964, franchement… Qui ça intéresse ?!

70 ans de revues fédérales

Méfiez-vous… y’en a qui aiment ça ! Et y’en a même qui les conserve tous ! Pour quoi faire, me direz-vous. Je ne sais pas, mais je les voulais tous. C’est ça, la collectionnite ; ce mal qui vous ronge tant que vous n’avez pas complété toute la collection ! Cette sensation de vide que ressente tous les hobby maniacs, que ce soit à propos des cards, des jerseys NBA, des timbres ou des pièces de monnaies…

Feuilleter ces revues, c’est traverser 80 ans d’histoire de France en filigrane : On y traverse le basket en temps de guerre, le temps des colonies et l’apport indéniable des joueurs antillais et africains.

Octobre 1951 : ces dames à l’honneur. Petite photo en couv’, logo FFBB d’époque et illustration stylée au programme…
Octobre 1951 : Une dernière de couv’ pour le must des sneakers de l’époque, la Louvel Palladium, de fabrication française.

On se perfectionne en détaillant les articles techniques (dans un feuillet jaune dans les années 80/90), les prémices des découvertes américaines en terme de coaching. On s’informe sur les enseignements des compétitions internationales à travers l’œil de l’omniprésent président Robert Busnel, personnage absolument incontournable du basket français des années 40 à 60. On apprend par le détail comment évoluent et se préparent les sélections nationales adverses. On donne parfois la parole aux arbitres afin de se familiariser avec les nouvelles règles. Et surtout, on fait appel aux correspondants régionaux pour un article régulier sur l’actualité locale. Où l’on redécouvre le Comité Côte d’Argent, la Seine-et-Oise ou l’Oranie…

Octobre 1957 : Les photos sont rares, on fait toujours la part belle aux illustrations mais le sommaire est riche.

Bon, il faut bien avouer que durant une vingtaine d’années au moins, le personnage Robert Busnel vampirisait les contenus de la revue ! Articles péremptoires et définitifs du Président Busnel laissant peu de part aux détracteurs, compte-rendu de compétitions internationales lorgnant un peu plus sur la qualité du banquet de clotûre et des visites de musées que sur la description sportive. Les gros pardessus qui se gavent, c’était toute une époque… Du grand Dujardin dans OSS117 !

Mai 1968 : Juste avant les pavés… Les œufs !
Mai 1968 : la mythique épreuve du Critérium du Jeune Basketteur. Cette année-là, un tout jeune beauvaisien se distingue en Benjamins. Il finira en équipe de France de … Football ! (PS : le 7ème en minimes fera une belle carrière basket également…)

Oh, bien sûr, pour les articles polémiques, faudra repasser, ma bonne dame ! Dans cette revue, on n’est pas là pour tailler sur tel ou tel dirigeant, telle ou telle politique sportive. Il s’agit de l’organe fédéral, tout y est feutré, discours policé et validé par les instances. Si vous voulez du sang et des larmes, allez au kiosque acheter les revues multisports (Miroir Sprint, Miroir des Sports) puis plus tard L’Equipe Basket Magazine et de manière éphémère France Basket Hebdo, ou L’Equipe ; là ou certains journalistes ont toute latitude pour exprimer leurs visions parfois critiques sur tel personnage ou sur la façon de diriger ce sport.

Février 1987 : L’Europe découvre un petit village béarnais et son drôle de marché aux canards..
1987 : Ah, les fameuses pages vertes ! Faut vraiment être dirigeant de club ou bien malade de stats pour s’y intéresser !
1987 : Et les pages jaunes, c’était pas mal aussi, des cahiers techniques détachables qui auront été très utilisés par beaucoup d’entraineurs de clubs.

Si un jour, vous tombez sur un lot de « Basketball » dans un recoin de votre gymnase, dans un vide-grenier ou sur Le Bon Coin : faites-vous ce petit plaisir ! Vous replongerez avec délice dans la petite et la grande histoire du basket français…

 

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Vincent Janssen (2 Articles)
Passionné de l'histoire du basket, du basket-ball, du basketball et même du baskett. Passion inavouable : les arbitres.

3 Comments on [Le coin des collectionneurs] La revue fédérale

  1. Je pense que l’on devrait créer un groupe des collectionneurs, en tout cas j’ai l’impression que ça n’existe pas.
    Les gros thèmes sont les livres et revues, les CPA et les photos anciennes, les timbres, et d’autres comme les cartes, les médailles et pins, etc…
    Il y a peut-être plus de collectionneurs que l’on croit !

    J'aime

    • Bonjour Bertrand, merci pour ce commentaire. En effet, il y a sûrement beaucoup de passionnés qui conservent des choses. Le vintage revient à la mode mais il y a aussi pas mal de gens qui regrettent de s’être séparé de ce qui n’était pas considéré comme des reliques, à l’époque ! A cause des déménagements, du manque de place, des maman indélicates et pressées de faire le ménage dans nos archives… Beaucoup de trésors sont partis à la benne, malheureusement ! L’idée d’un grand Marketplace des fana du basket rétro est à étudier, pourquoi pas. Les cards se tailleraient la part du lion, certainement ; mais ma préférence irait plutôt à tout le reste et surtout le textile ! Cordialement. Vincent

      J'aime

  2. et en plus j’habite en Gironde !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.