Breaking News

Marvin Barnes, une ancienne star ABA nous a quitté

ABA

Après avoir emmené Providence au Final Four 1973 et une saison Rookie de très haut vol (24pts/15.7rbds) avec les St Louis Spirits en ABA, Marvin Barnes avait démontré tout le potentiel pour devenir l’un des meilleurs joueurs de tous les temps…Il s’est éteint hier au jeune âge de 62 ans…Teenager il ne pensait pas passer la barre des 30 ans…

Retour sur la vie et la carrière d’un personnage haut en couleurs, mélange d’arrogance et de charme, qui malgré un talent immense aura surtout été la victime de vieux démons et d’un fort penchant pour la cocaïne qui coulait à flots et commençait à faire des ravages dans l’Amérique des 70’s….

Véritable “gangsta” des le plus jeune âge, Marvin Barnes grandit dans les rues froides et dures de Providence dans le Rhode Island. Une enfance horrible dont il refusera de parler plus tard et qui conditionnera sans doute le reste de son existence…

Star au physique puissant et athlétique de la Central High School à Providence, Barnes est rapidement repéré par Providence College, la fac locale alors coachée avec succès par Dave Gavitt. Véritable fer de lance des Friars avec le meneur Ernie Di Gregorio, Barnes tourne à 18 points et 19 rebonds par match lors de sa saison Junior et emmène son équipe jusqu’au Final Four 1973. Coup du sort, Barnes est relégué sur le banc en raison d’une blessure au genou et Providence s’incline en demi-finale face à Memphis State.

MARVIN5L’année suivante, Barnes écrase littéralement la concurrence. Il score 52 points contre Austin Peay en décembre 1973, établissant au passage un record de l’université de Providence (égalé depuis par Marshon Brooks) et boucle son année Senior avec 22 points et 18.7 rebonds par match. Ses performances font saliver scouts et fans, son talent crève l’écran, c’est par conséquent sans surprise qu’il est choisi en deuxième position de la draft NBA 1974 par les Sixers, juste derrière l’illustre Bill Walton. Il est également selectionne par les Saint Louis Spirits lors de la draft ABA.

Barnes opta pour l’ABA, ligue dont le style lui convenait davantage. Ailier Fort polyvalent et redoutable, il accomplît une saison rookie de très haut niveau avec 24 points et 15.6 rebonds, remportant au passage le titre de rookie of the year 1975. All Star en 1975 et 1976, il est alors au sommet de son art. Sa rivalité avec Julius Erving lève les foules, il score 50 points à trois reprises lors des ses affrontements face à Dr J qui est alors sans conteste le meilleur joueur de toute la ligue.

Cette gloire apparente ne fait cependant que masquer une descente aux enfers déjà bien entamée…elle ne fera que s’accélérer… Loin d’être un saint, Barnes était connu pour ses problèmes hors du terrain des le lycée…ils étaient même si nombreux qu’on lui colla le surnom de “Bad News”. Lorsqu’il était a Central Providence High School, il faisait parti d’un gang et fut rapidement identifié par la police (il portait la veste de l’équipe de basketball avec son nom dans le dos) suite à la tentative de vol d’un bus. En 1972, il frappe un de ses coéquipier à Providence avec un démonte-pneu. Il plaidera coupable et paiera une amende. Alors qu’il est une des plus grandes stars universitaires, USA basketball a connaissance de son caractère volatile et bagarreur et décide de ne pas le retenir pour les matchs internationaux, de peur qu’il ne créé un incident diplomatique.

En 1976, alors que l’ABA et la NBA fusionnent et que sa carrière professionnelle n’a commencé que deux ans plus tôt, les effets de la cocaïne sur Barnes sont déjà bien visibles. La drogue est déjà devenue sa vie, il sniffe jour et nuit. Des la saison 1976-1977 ou il joue pour les Detroit Pistons, Barnes n’est plus que l’ombre de lui même et ne tourne plus qu’a 9.6 points et 4.8 rebonds par match. Contrôlé en 1976 a l’Aéroport de Detroit en possession d’une arme à feu alors qu’il est en probation, il passera 152 jours dans la prison d’Etat de Rhode Island. A sa sortie il rejoint à nouveau les Pistons mais rapidement les problèmes s’enchaînent et il est arrêté pour cambriolage et possession de stupéfiants. La descente aux enfers s’accélère…il vagabonde d’équipe en équipe…En 1978-79 il joue pour les Celtics qui le coupent après l’avoir surpris a sniffer sur le banc en plein match, à peine masqué par une serviette…Apres que sa carrière NBA se termine définitivement lorsque les San Diego Clippers le coupent après 20 petits matchs lors de la saison 1979-80, il tente de rebondir en Italie…l’histoire se répète une fois de plus, Il se fait arrêter lors d’une fête ou la cocaïne était largement présente…Relâché après quelque jours, les choses ne s’arrangent guère à son retour aux Etats-Unis. Il sera emprisonné à 3 reprises pour des infractions liées a la drogue.

Apres de nombreux séjours en cure de désintoxication, Marvin Barnes ne parvient pas pleinement à se défaire de son addiction…ni à réellement ressusciter une carrière qui aurait du être exceptionnelle.

Son numéro a été retire par Providence en 2008 et il tenta ces dernières années de faire de la prévention auprès de jeunes…Emblématique des excès des années 1970, Marvin « Bad News » Barnes restera a tout jamais comme l’un des plus gros gâchis de l’histoire du basket tout comme Len Bias, lui aussi foudroyé en pleine ascension par la cocaïne…RIP Marvin Barnes.

SES STATS ABA / NBA

  • Points: 5 034 soit 16,0 par match.
  • Rebonds:  2 873 soit 9?1 par match.
  • Contres: 438 soit 1,4 par match
  • Matchs: 171 match NBA disputés et 144 en ABA

SON PALMARÈS

  • 2 fois ABA All Star en 1975 et 1976
  • Élu au sein de la All ABA Second Team en 1975
  • ABA Rookie of the Year en 1975
  • Élu au sein de la ABA All Rookie First Team en 1975
  • ABA All Time Team

LA CARRIÈRE DE MARVIN BARNES EN IMAGES

Crédits photos : NBAE/Getty Images

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Frank DuWood (4 Articles)
Basketball is my life!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.