Breaking News

Le temps-mort de Francis Jordane –  » Si James Naismith pouvait contempler son chef d’œuvre ! »

Témoignage

Montage Une : Laurent Rullier pour Basket Rétro

Au moment où l’on fête l’anniversaire de la naissance du basket-ball, notre consultant Francis Jordane, grande figure du coaching français, rend hommage à James Naismith, créateur de la « balle au panier ». Notre consultant nous rappelle que le basket à l’origine n’était pas qu’un sport mais aussi une philosophie. 

Certains puristes pensent et affirment encore de nos jours que le basket-ball doit être un sport collectif de « non contact ». L’observation des matchs démontre bien au contraire qu’il est devenu un jeu physique et dynamique de grande intensité exigeant d’indéniables capacités athlétiques et mentales, particulièrement dans les duels au sol ainsi qu’au rebond où certains contacts provoqués par les rapports joueurs/adversaires sont plus ou moins tolérés par les directeurs du jeu.

Le célèbre Docteur James Naismith, créateur du basket-ball en décembre 1891, ne comprendrait peut-être pas actuellement cette substitution philosophique, lui qui inventa cette pratique ludique en alternance avec le football américain où « les plaquages » sur l’homme et autres agressivités physiques étaient quasi permanents entre ses 18 étudiants de l’université de Springfield dans l’Etat du Massachussetts qu’il positionnait sur l' »aire de basket » en deux équipes dans un dispositif de « trois joueurs avants, trois demis, et trois arrières ».

Dans les cinq principes initiaux du jeu de la « balle au panier » énoncés par « le père du basket » et conçus autour de la maîtrise corporelle et morale des individus, figurait l’interdiction stricte de commettre une faute personnelle sur le joueur adverse avec ou sans la possession de la balle !  Il justifiait ainsi cette clause de non contact en raison de plusieurs facteurs dont l’exiguïté du gymnase, le contrôle physique contenu des actions individuelles, la protection ainsi que la sécurisation des protagonistes de la rencontre, et désirait rompre idéologiquement et stratégiquement avec la libération du corps humain « déployé » dans la pratique du football US disputé sur grand espace extérieur  durant la bonne saison.

PHILOSOPHIE DOCTRINALE PROFESSÉE PAR NAISMITH

Pour comprendre l’état d’esprit du créateur, il faut remonter dans le temps à des origines  religieuses plus lointaines car le « Docteur James » avait été très influencé dans sa jeunesse par un philosophe : Omar Kayyane, qui prônait déjà dans sa pensée dogmatique péremptoire : « Tu es un ballon avec qui s’amuse le destin, car Dieu qui joue avec les balles sans volonté tire depuis mille années auprès du panier ! »

Crédits photo @ FIBA

Si le Basket-Ball n’est pas d’origine divine, il est tout de même né dans une école chrétienne, la YMCA, l’International Young Men’s Christian Association , située à Springfield, dont acte. Les intentions éducatives et pédagogiques guidées par la dévotion de Naismith étaient nobles car le basket développe des « habilités ouvertes » avec la présence constante des partenaires et adversaires, et qu’il demeure une activité collective de « démarquages permanents » à espaces interpénétrés ! Cette notion d’alternative entre la coopération et l’opposition intimement intégrée dans les rapports joués aboutissent à des conduites d’évitement imposées par l’interdiction du choc corporel qui suppose une incoercible maîtrise d’appuis passagers reprolongés qui exige la fonctionnalité du jeu, révélatrice d’une éthique conceptuelle dans les relations humaines basées sur le respect d’autrui.

Heureusement, le basket-ball a grandi et les joueurs ont acquis une maturité technique et tactique optimisée associant la justesse gestuelle et l’affinement des actions fondamentales ; notamment dans « le Tir au panier » réalisé avec une précision rigoureuse dans un rythme d’exécution élevé avec efficience et à des distances de plus en plus éloignées de la cible. Cet épanouissement des aptitudes basiques a eu pour effet d’accroître physiquement la vélocité supérieure des acteurs du jeu et ses conséquences logiques et plus fréquentes des fautes personnelles.  car si on appliquait à la lettre les règles initialisées par le concepteur, on ne pourrait souvent mener les matchs à leur terme,  faute de participants sur le parquet !

Compte tenu de ces circonstances particulières liées à son évolution, comment réagirait James Naismith au regard de cette métamorphose ?

En tant qu’homme de confession religieuse, peut-être une remise en question de ses idées novatrices pourtant très appréciées dans l’environnement de « la balle orange ». Mais, en sa qualité d’humaniste et d’enseignant du sport et de l’éducation physique, il apprécierait surement que sa découverte universelle se soit propagée avec un immense succès sur tous les continents et qui fait partie aujourd’hui des tout premiers sports collectifs pratiqués dans le monde avec la réussite qu’on lui connait et qui est aussi et surtout la sienne. C’est ainsi que Naismith conçut le « ballon panier » qu’il fallait pratiquer dans un espace de jeu restreint à l’aide « d’une sphérique bondissante » facile à manipuler.

Ce nouveau sport se voulait accessible au plus grand nombre grâce au minimum d’équipements nécessaires et récompenserait davantage la précision et l’adresse au moyen d’un but horizontal élevé, d’un cercle et son filet, plutôt que la puissance et la force exigée au Rugby.

La suite, vous la connaissez ! Merci James  pour votre œuvre avec notre plus grand respect !

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Francis Jordane (15 Articles)
Ancien sélectionneur de l'équipe de France. Educateur, formateur et surtout un vrai passionné

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.