Breaking News

Le temps-mort de Francis Jordane – EDF Juniors 1984, la main au panier Tricolore

Témoignage

Montage Une : Laurent Rullier pour Basket Rétro

Grande figure du coaching français, notre consultant Francis Jordane, devient le sélectionneur de l’équipe de France Juniors en 1984. Pour sa grande première, le néo-entraîneur de l’EDF nous plonge dans les coulisses de son univers, Témoignage. 

1970-82, ITINÉRAIRE INITIATIQUE ALSACIEN

En poste de Cadre Technique du Ministère des Sports au service du basket Alsacien dans le département du Haut Rhin  puis du Comité 67, j’ai exercé mes missions autour du triptyque incontournable depuis la détection des futurs talents, la formation de la jeune élite Régionale et enfin la sensibilisation des éducateurs et entraineurs au sein des clubs. Les Directives Nationales étaient conduites et appliquées sur tout le territoire avec des adaptabilités liées aux circonstances locales et spécifiques notamment l’importance du Basket Affinitaire de la FSCF et ses filières départementales de l’Avant Garde du Rhin, réservoir inépuisable  de potentialités au niveau du repérage des jeunes basketteurs . J’étais donc amené à « prendre mon bâton de Pèlerin de la balle au panier  » et porter la bonne parole technique dans les nombreuses Associations à travers des réunions d’information , la mise en place de Centres de Perfectionnement sectoriels  et stages que je dirigeais régulièrement afin de participer avec efficience aux actions de détection dans le cadre des Tournois inter-Comités « minimes  » et de la Ligue Régionale pour la catégorie des cadettes et cadets. Je dois reconnaitre et rendre hommage au sérieux témoigné par les structures Fédérales et la participation active des clubs pour ces différentes actions en faveur de la masse des pratiquants.

Equipe de France Juniors 1984 entraînée par Francis Jordane @ Collection personnelle F. Jordane

Cet élan collectif était couronné d’un certain succès que l’on doit mettre en évidence puisque la Sélection « cadets  » remportait le titre National des Espoirs en 1974 à Paris imité en cela quelques années plus tard par les juniors de la SIG placés sous ma responsabilité et qui comptaient dans leur effectif des joueurs chevronnés et reconnus par la suite sur le plan international qui se nommaient Daniel Haquet, Grégor Beugnot, Philippe Sauret et Michel Brenner . Enfin pour clore ce bilan prolifique et encourageant les Equipes départementales du Comité 67 minimes filles et garçons s’octroyaient conjointement les Titres nationaux des comités à Vichy en 1981 !!

Tous ces excellents résultats obtenus étaient de nature à sensibiliser les hautes instances Techniques de la Fédération Française de Basketball qui par l’intermédiaire du DTN de l’époque André Ostric me proposaient d’intégrer le Staff de l’Equipe de France Juniors masculins aux cotés du Toulousain Daniel Gendron.

1982-87 : RECONNAISSANCE FÉDÉRALE ET CHANGEMENT DE CAP

C’était pour moi une marque de gratitude importante assortie d’une aptitude à poursuivre mon cursus d’entraineur dans le haut niveau de la catégorie des Juniors (U18 /U19) et mon immersion totale dans l’univers du basket international de la catégorie. Très vite dans le grand « bain  » avec l’encadrement de plusieurs Stages Nationaux principalement au Temple-sur-Lot dans l’espace de la base nautique de mon ami Alain Brisse. S’enchainaient  par la suite des mises en application successives mais révélatrices de nos capacités quelque peu limitées  et vérifiées avec la participation au rigoureux Tournoi de Mannheim avec  la présence effective des juniors US qui pratiquaient déjà un jeu basé sur les fondamentaux à haute intensité particulièrement développés dans le secteur défensif ! La pression constante exercée sur le porteur de balle et la communication « orale  » des différentes situations évolutives dans les manœuvres ​relationnelles sur écrans nous posaient un certain nombre de problématiques à résoudre pour optimiser  nos stratégies offensives. Sans être outrageusement dominés, nous subissions l’impact d’un rapport de force qui révélait nos manques liés à la relative faiblesse de nos compétitions « intra-muros  » ainsi que la formation individuelle insuffisante en terme de niveau et de contenu sachant qu’à cette époque la majorité des clubs n’accordaient que deux séances par semaine d’entrainement aux juniors. Prenant conscience du contexte hétéroclite de nos processus de perfectionnement obsolètes, Pierre Dao, nommé nouveau DTN, préconisait en amont de regrouper dans les CREPS les potentiels régionaux référencés suite à une évaluation préalable  afin de mettre en place des programmations d’entrainements quotidiens en harmonie avec les temps scolaires contraints dans les collèges.

Composition de la Sélection Espagnole de la phase qualificative de Madère
6 Zapata 8 Artez , 7Orenga , 11 Antonio Martin , 15 Crespo , 9 Simon
14 (x) , 12 Villalobos , 4 Monter , 13 Capablo, 10 Montéro , 5 Jofresa @ Collection personnelle F. Jordane

Sur le plan national, les meilleurs cadets étaient regroupés à l’INSEP (de nos jours Centre Fédéral) sous la direction de Michel Rat afin de préparer la jeune élite aux difficiles réalités des compétitions Européennes pour ces catégories correspondantes. Le groupe « juniors  » dont je partageais la responsabilité avec Daniel Gendron préparait assidument l’épreuve qualificative de Madère  pour l’ EURO de 1984 d’Huskvarna. La phase préparatoire de Mannheim et le Tournoi des Six Nations nous permettait d’établir une évaluation très moyenne de nos joueurs qui allaient être confrontés à l’exigence du basket international. Quatre Sélections étaient regroupées sur l’Ile de  Madère et seules les deux premières étaient admises pour le tour final. Au terme de rencontres indécises et âprement disputées mais dominées par les Espagnols, l’Équipe de France terminera à la troisième place laissant au Portugal la dernière position du groupe. L’Espagne et la Grèce accédaient à la phase finale de l’EURO 84 remporté par l’URSS suivie de l’Italie, la Yougoslavie, l’ Espagne,  RF ,  Tchécoslovaquie,  Finlande,  Turquie,  Grèce , Bulgarie et la Pologne.

Composition de l’EDF ayant participé à la phase qualificative de l’ EURO à Madère (Portugal ) CISTACQ Bruno , DURIGO Robert , FEDI Jean Philippe , FLEURY Eric , GADOU Didier , GARRY Olivier , KOMASA Frédéric , POPO Emile , OCCANSEY Eric , ROCCHI Jean-Luc , SOULE Christophe , VERSCHUEREN Laurent @ Collection personnelle F. Jordane

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Francis Jordane (13 Articles)
Ancien sélectionneur de l'équipe de France. Educateur, formateur et surtout un vrai passionné

1 Comment on Le temps-mort de Francis Jordane – EDF Juniors 1984, la main au panier Tricolore

  1. Il semble avoir un décalage entre la composition de l’équipe décrite et la photo affichée !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.