Breaking News

Ronny Turiaf, de l’INSEP à la fac de Gonzaga

NCAA

Ronny Turiaf - Gonzaga (c) nwsportsbeat.com

Il a fêté ses 37 ans hier, le 13 janvier. Basket Rétro s’intéresse aujourd’hui au parcours universitaire d’un ancien-international de l’équipe de France passé par l’Insep : Ronny Turiaf. Le pivot antillais avait passé 4 ans à se perfectionner en NCAA au sein des Bulldogs de Gonzaga.

Grand ami de Tony Parker et Boris Diaw qu’il rencontre à l’Insep, Ronny Turiaf quitte cette institution réputée de France et de Paris après le titre de champion d’Europe Junior en Croatie au cours duquel il inscrit le panier victorieux. Il tente alors une expérience à Gonzaga situé à Spokane dans l’Etat de Washington où il a évolué avec Dan Dickau, Blake Stepp, Cory Violette, Adam Morrison ou encore JP Batista (ancien joueur du Mans Sarthe Basket de 2008 à 2014). Arrivé outre-Atlantique en 2001 et entraîné par Mark Few, le Martiniquais, a enregistré son premier double-double en NCAA lors de son deuxième match officiel : 13 points et 13 rebonds, à domicile contre Montana, victoire 83-63. Lors des deux derniers matchs de saison régulière, le natif de Le Robert en Martinque réitère ce genre de performance :

  • 13 points, 11 rebonds à domicile face à San Francisco le 22 février 2002, victoire 70-54
  • 13 points, 10 rebonds face à St Mary le 23 février 2002, victoire 74-55

PREMIER TITRE UNIVERSITAIRE EN 2002 : CHAMPION WCC

Ronny Turiaf - Gonzaga (c) Jeff T. Green - AP Photo

Ronny Turiaf – Gonzaga (c) Jeff T. Green – AP Photo

En demi-finale WCC (West Coast Conference), il rentra plus tôt que prévu dans la partie face à San Diego en raison des problèmes de fautes commises très tôt par son coéquipier Zach Gourde. Tournoi organisé à la Jenny Craig Pavilion de San Diego, Turiaf avait réussi un bon match avec 11 points et 7 rebonds le 3 mars 2002. Avec un stop défensif décisif et deux lancers réussis à 47 secondes de la fin de cette demi, Turiaf permettait à son équipe de mener 84-77 et de faire accroître son avance. Gonzaga gagna 87-79 et se qualifia pour la finale WCC 2002. Les Bulldogs gagneront celle-ci contre Pepperdine 96-90.

C’est le premier titre pour Turiaf, champion WCC avec Gonzaga, vainqueur des trois dernières éditions (1999, 2000,2001). Suite à ce tournoi, il jouera son premier du tournoi NCAA face au Wyoming le 14 mars 2002. Mais les Bulldogs se font éliminer 73-66. Turiaf conclut sa première année NCAA avec 7,3 points (52,5 % aux tirs et 69,5 % aux lancers-francs) et 5 rebonds.

SOPHOMORE (2002-2003) : DANS LES TOUS LES BONS COUPS

Après un excellent champion d’Europe 2002 des moins de 20 ans avec l’équipe de France, revenu avec la médaille de bronze (14,9 points et 9,8 rebonds dont 4 double-double), Turiaf enchaîne sa deuxième saison universitaire chez les Bulldogs (2002-2003). Il réalise alors une saison au top. En 33 matchs, il signe des moyennes de 15,6 points (51,9 % aux tirs = 4eme meilleur joueur adroit de cette saison, 76 % aux lancers-francs puis cinquième meilleur scoreur de la zone WCC), 6,2 rebonds (sixième meilleur rebondeur) et 1,5 contre. Avec 212 lancers-francs tirés, il se classe troisième parmi les joueurs de l’histoire de Gonzaga à en tirer autant.

Après avoir démarré le premier match de la saison dans le 5 de départ (Hofstra, 22 novembre 2002, victoire 69-61), il joua les 22 rencontres suivantes en sortie de banc. A compter du 13 février 2003, contre St. Mary, il est propulsé à nouveau dans le 5 majeur et cela se passera ainsi jusqu’aux 10 derniers matchs de la saison. Gonzaga a été convié au Maui Invitational disputé au Lahaina Civic Center à Hawaii, tournoi au cours duquel Turiaf s’est montré très brillant :

  • 24 points face à Utah le 25 novembre, victoire 71-52
  • 24 points face à Indiana dont 16/18 aux lancers-francs le 26 novembre, défaite 76-75
  • 12 points face à Kentucky le 27 novembre, défaite 80-72

Avec 60 points, 22 rebonds, 39/44 aux lancers-francs, et 6 contres sur l’ensemble de ces trois matchs, Turiaf a été nommé dans l’équipe-type de ce tournoi.

Ronny Turiaf - Gonzaga (c) Doug Pensinger - NBAE - Getty

Ronny Turiaf – Gonzaga (c) Doug Pensinger – NBAE – Getty

Au cours de la saison régulière, il conclut 6 matchs avec un double-double dont un face à Portland : 29 points et 14 rebonds. Il score au moins 10 points lors de 22 matchs dont 10 à plus de 20 points. Au tournoi WCC 2003, Turiaf réalise un super match en finale face à San Diego le 10 mars 2003 à la Jenny Craig Pavilion : 26 points et 12 rebonds. Or, les Bulldogs sont battus 72-63. Gonzaga jouait sa sixième finale d’affilée de ce tournoi WCC. En deux matchs dans ce tournoi WCC (demi-finale et finale), il signe des moyennes de 17 points et 8,5 rebonds. Avec ses stats, il est nommé dans l’équipe-type de la WCC.

L’ailier martiniquais découvre ensuite à nouveau l’ambiance des phases finales du tournoi NCAA. Au premier tour, face à Cincinnati, il accomplit un double-double : 22 points (16/22 aux lancers-francs) et 10 rebonds le 20 mars 2003, victoire 74-69. Au second tour, les Bulldogs n’ont pas été loin d’éliminer les Arizona Wildcats de Luke Walton, Channing Frye et André Iguodala. Gonzaga s’inclina finalement 96-95 malgré un bon Ronny Turiaf : 16 points (7/12 aux tirs et 2/3 aux lancers-francs), 5 rebonds et 2 interceptions. (voir vidéo en fin d’article)

SECOND TITRE DE CHAMPION WCC POUR SA SAISON JUNIOR (2003-2004)

En 2003-2004, Turiaf manquait de jus et n’était pas prêt à 100 % pour démarrer sa troisième saison en raison d’une blessure à la jambe droite. La blessure n’était plus qu’un mauvais souvenir. Lors de la saison régulière, lors du tournoi BB&T Tournament, organisé par Maryland, Turiaf retrouva totalement sa belle énergie dans la raquette. Face aux Colonials de George Washington, il score 29 points (9/14 aux tirs et 10/12 aux lancers-francs), et prend 6 rebonds le 7 décembre 2003, victoire 96-91. Il sera élu MVP du tournoi. Ce match à 29 points est le début pour Turiaf d’une série de 6 matchs à au moins 10 points dont un à 23 unités face à Missouri le 13 décembre 2003. Succès après prolongation 87-80. Lors de cette saison, le jeune pivot français continua son festival de double-double :

  • 13 points, 13 rebonds face à Montana le 4 janvier 2004, victoire 88-67
  • 21 points, 14 rebonds face à Portland le 23 janvier 2004, victoire 80-65
  • 10 points, 12 rebonds face à Santa Clara en demi-finale du tournoi WCC au Leavey Center de Santa Clara le 7 mars 2004, victoire 63-62. 4 des ses points sont inscrits dans les 41 dernières secondes de la partie.
  • 29 points, 14 rebonds face à St. Mary en finale du tournoi WCC au Leavey Center de Santa Clara le 8 mars 2004. A la mi-temps, il en était déjà à 14 points et 11 rebonds. Victoire 84-71 face à St-Mary. Il est élu d’ailleurs MVP du tournoi.
Ronny Turiaf - Gonzaga (c) espn

Ronny Turiaf – Gonzaga (c) espn

A la suite de ce gros double-double, Turiaf en était à son 15ème depuis son arrivée en NCAA. En scorant 19 points le 17 janvier 2004 face à St. Mary, il dépassa les 1000 points et plus en carrière NCAA. Le 7 février 2004, il atteint la barre des 500 rebonds et plus. Ses 45 tirs contrés cette saison-là permettent au champion d’Europe junior 2000 d’être le 5ème joueur performant de Gonzaga dans cet exercice en une unique saison. Son équipe sera encore éliminée au second tour du tournoi NCAA en 2004 même si Turiaf fait le job dans la peinture :

  • 15 points, 4 rebonds face à Valparaiso au premier tour, victoire 76-49 le 18 mars 2004
  • 13 points, 5 rebonds face au Nevada au second tour, défaite 91-72, le 20 mars 2004

Les moyennes globales de Turiaf pour sa saison junior sont très satisfaisantes : 15,5 points (52,5 % aux tirs et 70,8 % aux lancers-francs), 6,4 rebonds et 1,5 contre en 31 matchs. Il a fait partie des 20 finalistes pour l’obtention du Naismith College Basketball Player Of The Year 2003.

SENIOR (2004-2005) : PAS DE BAISSE DE RÉGIME

Au terme de sa saison junior, il est sollicité par les franchises NBA. Il prendra la décision de ne pas se présenter à la draft NBA, préférant ainsi effectuer sa saison senior à Gonzaga.Un choix qui s’avère payant pour lui et profitable aux Bulldogs. Il est encore monstrueux dans la raquette. Résultat des courses : 15,9 points (50,8 % aux tirs et 68,3 % aux lancers-francs), 9,5 rebonds, 1,5 passe et 1,9 contre en 31 matchs. Il gagne une fois de plus la finale du tournoi WCC (80-67 contre St. Mary). C’est à ce moment-là le sixième titre de champion WCC pour Gonzaga en sept ans, le troisième en 4 ans pour Ronny. Au tournoi NCAA, il réalise deux fois un double-double identique : 13 points et 13 rebonds face à Winthrop (74-64 au premier tour) et Texas Tech (défaite 71-69 au second tour)

Ronny Turiaf - Gonzaga (c) espn

Ronny Turiaf – Gonzaga (c) espn

En 127 matchs avec Gonzaga, ses moyennes statistiques sont excellentes : 13,6 points (51,8 % aux tirs, 71,5 % aux lancers-francs), 6,8 rebonds, 1 passe et 1,4 contre. Avec 643 lancers-francs réussis sur 689 tentés, il est devenu le joueur de Gonzaga qui en rentré le plus. Second meilleur contreur (179) de Gonzaga dans toute l’histoire, il est à la fois le quatrième meilleur scoreur (1723) et rebondeur (643) des Bulldogs. Il aura démontré toute sa régularité lors de ses trois dernières années à Gonzaga avec sa grosse présence aux rebonds, sa capacité à dissuader les tirs.

Turiaf obtiendra au sein de cette fac également son diplôme en management du sport et communication en parallèle de l’achèvement de ses 4 ans de basket dans cette université. Il bascule de la NCAA à la NBA lors de la draft 2005. Les Lakers le sélectionnent au second tour en 37ème position. Malheureusement, sa carrière NBA n’a pas connu la même trajectoire que celle à Gonzaga en termes statistiques.

Gonzaga vs Arizona – second tour du tournoi NCAA 

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Patrick Parizot (749 Articles)
Fondateur et rédacteur en chef de Basket Retro. Grand passionné de la balle orange et surtout adepte du basket en tout genre. Apprécie particulièrement le basket vintage et notamment celui des années 70.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.