Breaking News

« Les Yeux qui brillent », l’hommage d’un copain d’enfance à une légende.

Librairie

Montage Une ; Laurent Rullier pour Basket Rétro

Il y a cinq ans, le 18 novenbre 2014, nous quittait Alain Gilles, le plus grand joueur français des années 60 et 70. Ayant débuté à la Chorale de Roanne, il fut ensuite l’homme fort de Villeurbanne pendant 24 saisons, en tant que joueur puis entraineur, avec notamment 8 titres de champion de France entre 1966 et 1981. Michel Scaringella, son copain d’enfance, vient de terminer l’hommage qu’il voulait rendre à Monsieur Basket. Il a écrit « les yeux qui brillent », un ouvrage consacré à l’homme et au joueur.

Pour la petite histoire, Alain et Michel sont tous les deux nés à Roanne, respectivement le 5 et 6 mai 1945 et leurs noms sont inscrits sur la même page du registre des naissances de la mairie. Ils ont partagé des cours de gymnastique, des voyages en colonies de vacances, des entraînements de basket et ainsi tissés les liens forts de l’amitié pure de l’enfance.

Dans la première partie de son livre, Michel Scaringella raconte le Gilou des jeunes années, le Gilou intime avec tous les beaux moments de vie simple partagés dans la France des années 50 marquée par les séjours au grand air ou les Tours de France au son de l’accordéon d’Yvette Horner.

Puis l’auteur développe son livre d’or en laissant la parole à tous ceux qui ont connu Alain Gilles, de près ou de loin, et ont admiré l’homme et le joueur. 370 témoins enrichissent l’ouvrage de leurs mots choisis. Dans le panel de personnalités institutionnelles sélectionnées, on peut retenir le témoignage de l’ancien Premier Ministre Lionel Jospin, ancien joueur amateur de Basket (on apprend en outre que son frère Olivier a joué en Equipe de France Espoirs avec Alain Gilles) et passionné de la balle orange:

« Alain Gilles n’avait pas un gabarit hors norme mais faisait tout remarquablement bien sur un terrain… Son jeu était d’une efficacité chirurgicale, et il y avait de la sobriété dans son génie. »

Autre témoignage, celui de George Eddy qui nous apprend qu’il avait été contacté par Villeurbanne lorsqu’il était joueur et aurait ainsi pu jouer avec Alain Gilles. Le public de la Maison des Sports n’aurait pas été rasé avec la réunion des deux barbus parmi les plus célèbres du basket hexagonal !

« …C’était un vrai plaisir de le connaître et de le côtoyer en dehors du terrain, car quel bon vivant, quel bonhomme, un vrai Monsieur… »

La somme de travail de Michel Scaringella est énorme. Pendant quatre ans et demi, il a interrogé tous ces témoins pour un résultat de 336 pages et 1203 photos. 1,605 kg d’amitié et de respect envers Gilou, un homme simple aimant la vie et un basketteur de génie au physique de Don Quichotte, qui a fait rêver toute une génération.

En plus d’honorer de la plus belle des façons l’amitié, Michel Scaringella, ancien directeur général de l’ASVEL s’occupe aussi, avec d’autres anciens du club, d’une revue trimestrielle « Toujours Verts » destinée aux supporteurs rhodaniens. Il fait partie de ces artisans de l’entretien du patrimoine du Basket-Ball français. « Les Yeux qui Brillent » est son oeuvre majeure.

Pour ceux qui souhaitent commander le livre, vous pouvez contacter l’auteur à l’adresse mail suivante: stephax@orange.fr

POUR ALLER PLUS LOIN

Interview de Michel Scaringella, Michel Leray et Alain Vincent sur Radio Pluriel par Pascal Monnet

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Vincent "Baby TER" Reculeau (5 Articles)
passionné de la NBA des années 80 et 90, de la draft de Bird et Magic jusqu'au 6e titre de MJ. Et plus si affinités... Biberonné à Maxi-Basket, 5 Majeur, Canal+ et Pontel.

2 Comments on « Les Yeux qui brillent », l’hommage d’un copain d’enfance à une légende.

  1. Bonjour,
    Je voudrais savoir où est-ce que l’on peut se procurer ce livre SVP?
    Je ne le trouve nul part.
    Cordialement
    Maud

    J'aime

  2. Ou commander le livre SVP

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.