Breaking News

1970, la Yougoslavie au firmament !

Coupe du monde

Montage Une : Laurent Rullier pour Basket Rétro

Après cinq éditions en Amérique du Sud, le Championnat du Monde de basket a lieu pour la première fois en Europe. Nous sommes en 1970. En France, le SMIC voit le jour. Aux Etats Unis, le 747 vole pour la première fois. Sur la planète basket, une équipe formée de Slovènes, Serbes, Croates, Macédoniens ou Bosniens terrasse ses adversaires.

Tito, le dictateur et fondateur de la République fédérative socialiste de Yougoslavie avait pour habitude de dire que « La Yougoslavie a six Républiques, cinq nations, quatre langues, trois religions, deux alphabets et un seul parti » Il oubliait son équipe de basket ! Une formation peut être supérieure aux footeux Brésiliens qui, la même année, en finale de la Coupe du Monde de football , écrabouillent l’Italie 4 à 1 à Mexico. Supérieure ? Vraiment ?

Pour cette première édition sur le sol européen, 13 nations s’affrontent. Les participants sont la Yougoslavie (qualifié d’office pour le second tour), l’URSS, l’Italie, la Tchécoslovaquie, la Corée du Sud, l’Égypte puis Cuba, le Panama, les États Unis, le Canada, l’Uruguay, le Brésil et enfin l’Australie. Le premier tour se déroule par groupe de 4. Les deux premiers étant qualifiés pour le tour final, plus le pays organisateur. Le système n’est pas très limpide. La compétition est en fait une succession de deux mini-championnats. Le premier à 4, le second à 7. Le tour final a lieu dans la Hala Tivoli de Ljubljana (Slovénie). Avant coup, trois formations paraissent au dessus du lot. Les USA d’abord et ce même  avec une équipe universitaire. Ils sont menés par Kenny Washington et un pivot rouquin de 17 ans. Un dénommé Bill Walton, qui sera drafté par les Blazers 4 ans plus tard au rang 1. Les Russes ensuite, formidable machine à gagner et qui possèdent en leur rang un certain Alexandre Belov. C’est lui qui allume la flamme en 1980 des JO de Moscou. C’est un monument Belov ! Le premier européen au Hall of Fame… Elu Meilleur joueur Européen de l’Histoire en 1993. Coach de la sélection Russe, finaliste des éditions 1994 et 1998. Vice Champion Olympique à Mexico en 1968, les Yougoslaves sont eux menés par un certain Ćosić (prononcez Tchoossitch). Il est le premier Yougoslave drafté en NBA, par les Blazers. (NB : il n’y jouera jamais).

Pourtant, il n’y aura pas de suspens pour l’attribution du titre. Les hôtes du tournoi survolent les débats. Après des victoires face à l’Italie, le Brésil, les Tchèques et l’Uruguay, la Yougoslavie se défait des Américains devant 20.000 supporters survoltés. Ce succès leur assure le titre avant même le dernier match contre les Russes. C’est un triomphe sportif mais également politique !

am_9_1

Les Yougoslaves  avant une rencontre. Wikipedia.org

La petite République socialiste se joue du maitre Bolchevique. À noter également la victoire, lors de la dernière journée, des Américains (75-72) sur les Russes qui prive les Soviétiques de la médaille d’argent. Ces derniers doivent se contenter de la médaille de bronze, en dépit de leur succès contre la Yougoslavie (87-72). C’est le Brésil qui se pare d’argent à la surprise générale. Walton et les siens finissent eux 5èmes.

Pendant ce temps là, et pour la petite histoire, la France, non qualifiée, remporte elle deux tournois amicaux secondaires (à Nantes puis Sofia) où elle se joue de la Belgique, des deux Allemagnes, de la Pologne, de la Bulgarie et de la Hongrie. Dans les coupes européennes, Villeurbanne atteint les quarts de finale de la Coupe des champions,  et  la JA Vichy est finaliste malheureux face au Fides Naples, de la Coupe des coupes et ce après avoir battu Le Mans en finale de la Coupe de France.

Les Résultats :

Poule finale : États-Unis b. Tchécoslovaquie 88-60 ; Yougoslavie b. Italie 66-63 ; Brésil b. URSS 66-64 ; URSS b. Tchécoslovaquie 98-72 ; Brésil b. Italie 69-59 ; États-Unis b. Uruguay 76-39 ; URSS b. Uruguay 95-43 ; Italie b. Tchécoslovaquie 89-77 ; Yougoslavie b. Brésil 80-55 ; Italie b. Uruguay 76-65 ; États-Unis b. URSS 75-72 ; Yougoslavie b. Tchécoslovaquie 94-84 ; Tchécoslovaquie b. Brésil 72-71 ; Italie b. États-Unis 66-64 ; Yougoslavie b. Uruguay 63-45 ; Brésil b. Uruguay 86-81 ; URSS b. Italie 62-58 ; Yougoslavie b. États-Unis 70-63 ; Tchécoslovaquie b. Uruguay 75-69 ; Brésil b. États-Unis 69-65 ; URSS b. Yougoslavie 87-72.

Classement final :

  • 1. Yougoslavie
  • 2. Brésil
  • 3. URSS

5 Majeur du tournoi :

  • K. Cosic (Yougoslavie)
  • S.Belov (URSS)
  • M.Paulauskas (URSS)
  • UP. Maciel (Brésil)
  • K. Washington (États-Unis)

Le match USA – Yougoslavie :

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About sunkiddbr (15 Articles)
Amoureux de Gozilla depuis mon plus jeune âge, je suis devenu fan des Suns ! De Sir Charles à Dan Majerle en passant par Nash, via Stoudemire pour aller jusqu'à Devin Booker : PHX a le monopole de mon coeur. Je veux du soleil !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.