Breaking News

Espagne vs France 2014, l’histoire d’un exploit impossible

Coupe du monde

Montage Une : Laurent Rullier

La 18ème Coupe du Monde de basket se déroule en ce moment en Chine. C’est l’occasion pour Basket Retro de revenir sur un des plus beaux match des Bleus : Le quart de finale en 2014 contre l’Espagne. Un exploit impossible ! 

CONTEXTE

Une rencontre entre l’Espagne et la France représente plus qu’un simple match, c’est une rivalité. En 2011, l’Espagne remporte l’Euro en finale devant la France dans un duel dur et engagé. 2012, l’Espagne élimine la France en quart de finale des JO, un match marqué par des échauffourées et des provocations. 2013, les Bleus gagnent la demi-finale de l’Euro, un match magnifique qui a vu la France revenir sur l’Espagne en 2ème mi-temps et l’emporter en prolongation.

Mercredi 10 septembre 2014 – Palacio de los Deportes de Comunidad Madrid

Quart de Finale de la Coupe du Monde, le public est bruyant, une ambiance digne des plus grandes arènes espagnoles. Le 5 de départ espagnol est composé de Ricky Rubio et Juan Carlos Navarro à la mène, Rudy Fernandez à l’aile et les frères Pau et Marc Gasol à l’intérieur. Côté français, Thomas Heurtel remplace le grand absent Tony Parker au poste de meneur de jeu, Michael Gelabale à l’arrière, Nicolas Batum et Boris Diaw à l’aile et Joffrey Lauvergne au poste de pivot.

1ER QUART TEMPS SERRE

Le début de match est crispé, les défenses prennent le pas sur l’attaque. Il faut attendre la 2ème minute pour que Diaw, en tant que capitaine, ouvre le score avec un panier à 3 points et permet à la France de bien rentrer dans le match. Lauvergne l’imite en rentrant un second panier à 3 points pour les Bleus. Les Français dominent Heurtel marque 2 lancers francs, la France mène 8 – 0 au bout d’un peu plus de 3 minutes de jeu.

L’Espagne réagit et marque ses 2 premiers points par l’intermédiaire de Fernandez1311480-28222733-2560-1440, mais Diaw marque 3 points supplémentaires et la France porte l’écart à 9 points. Les ibériques vont doucement revenir dans le game et recoller à 5 points à 6 minutes de la fin du premier quart temps.

Le match devient de plus en plus serré, l’entrée d’Ibaka fait du bien à la raquette espagnole. Et à 2 minutes 30 de la fin c’est la Roja qui mène d’un point 12 à 11. Il s’en suit un mano à mano, puis le premier quart temps se termine sur un score nul de 15 à 15.

2EME QUART TEMPS LES INTÉRIEURS PRENNENT LE POUVOIR

Au début du 2ème quart temps, la raquette française prend ses responsabilités d’abord par l’expérimenté Pietrus puis par le néo-Jazz Gobert, le score est de 19 à 15 en faveur de la France au bout de 2 minutes de jeu. Le jeune intérieur s’impose de plus en plus et claque un dunk surpuissant sur une passe de Diot.

Le match se resserre et l’Espagne revient à égalité 21 partout, la raquette espagnole s’impose grâce à la star du basket international et néo-Bulls Pau Gasol.

Gelabale réagit et marque un panier derrière la ligne à 6m25 redonnant 3 points d’avance aux bleus. L’Espagne accuse le coup à l’image d’Ibaka qui rate beaucoup de shoots faciles. Batum enfonce le clou avec un nouveau panier à 3 points. L’Espagne est dans le dur et c’est de nouveau Pau Gasol qui permet à 26701660son équipe de recoller à 5 points  bien aidé par le bon jeu de passes de Calderon. Les Bleus tiennent le cap grâce à une grosse performance de leur capitaine « Captain Babac » et de l’ancien palois Thomas Heurtel. Batum pose aussi sa patte sur ce match et la France compte 8 points d’avance à un peu moins d’une minute de la fin du quart temps. Lauvergne se chargera de marquer les 2 derniers points de l’équipe de France sur lancers francs.

La France est solide et la première mi-temps s’achève sur un score de 35 à 28 en sa faveur.

UN 3EME QUART TEMPS EXPLOSIF

L’équipe d’Espagne revient des vestiaires avec un niveau de jeu plus élevé. D’entrée, Pau Gasol marque et permet à son équipe de revenir à 5 points. C’est ensuite au tour de Lluol de prendre la balle à Heurtel et marquer 2 points. Pau Gasol véritable poison marque à nouveau 2 points. La France est en difficulté, l’inquiétude se lit sur le visage des supporters français et de certains joueurs.

Diot colmate l’hémorragie en inscrivant 2 points et maintient un avantage de 5 points à 6 minutes de la fin du quart temps. Le répit est de courte durée, ce diable de Navarro sort de sa boîte et inscrit 5 points en une poignée de secondes pour égaliser. Le match se tend, les supporters espagnols se réveillent et les français tentent de donner de la voix.

Sur le terrain, l’ambiance est chaude. A la suite d’une faute de Lluol sur Lauvergne, un début de bagarre éclate. Pietrus bouscule LLuol qui en rajoute et tombe à terre. Les Bigs Men dont Pau Gasol et Pietrus s’expliquent. Ce dernier prend une technique et LLuol se présente sur la ligne des lancers francs 1 sur 2 et l’Espagne revient à 1 point.

C’est toujours électrique, les défenses sont excellentes. A 2 minutes 30 de la fin du quart temps, Batum arme un tir à 3 points lorsque Navarro fait une grosse faute. Le public français réclame une antisportive qui ne sera pas attribuée. Nico ne tremble pas 3 sur 3 aux lancers, et + 1 pour la France. L’Espagne inscrira le dernier panier sur un Alley Hoop dunk arrière entre Rodriguez et Fernandez. Les ibériques terminent le troisième quart temps en tête 43 à 42.

espagnefrance

4EME QUART TEMPS UN EPILOGUE HALETANT

Le début du 4ème quart-temps s’inscrit dans la continuité des précédents avec un gros physique et une défense dure. Au bout d’une minute de jeu, Gelabale inscrit les premiers points et permet à la France de mener d’une unité. Quelques secondes plus tard, l’ainé de la fratrie Gasol fait parler sa science du jeu à l’intérieur et l’Espagne mène de nouveau d’un point.

Les français reviennent dans le game et vont prendre l’ascendant sur leurs rudy-gobert_pau-gasol_france-vs-espagne_coupe-du-monde-fiba-710x461homologues espagnols qui font des fautes, à l’image de Pau Gasol qui se laisse surprendre par une bonne pénétration de Fournier. Gobert domine au rebond défensif et offensif exerce une défense intensive et provoque des fautes. Diaw marque 3 points, la France mène de 5 points à un peu plus de 5 minutes de la fin du match.

Les bleus s’accrochent, Diaw continue à montrer la voie en arrachant des rebonds à la raquette espagnole. A 5 minutes de la fin du match, Gobert fait un bloc monumental de la main gauche sur Pau Gasol en le défiant d’un regard qui semble dire « Get back, baby!! » Le duel entre les deux intérieurs est au summum. Quelques secondes après Gasol obtient les 2 points plus le lancer franc qu’il réussit.

Lluol sent son équipe en difficulté et demande aux supporters espagnols de donner de la voix.

Gasol est muselé par Gobert, Heurtel marque 2 points et donne 5 points d’avances aux hommes de Vincent Collet.

A une minute de la fin du match, l’écart oscille entre 3 et 5 points en faveur de la France, à ce moment là va se produire le tournant du match. Heurtel est à un plus d’un mètre de la ligne de 3 points les  yeux sont rivés sur lui. Il avance et décoche un tir qui rentre directement dans l’arceau, joueurs et supporters exultent David Cozette commentateur de Canal Plus s’exclame « Oh Maman, quel shoot !! Heurtel donne moi ton short !! ». +8 pour l’équipe de France. Gobert continue à se battre comme un chien en défense et sur chaque rebond, ses coéquipiers s’occupent de faire tourner le chrono.

Quelques points seront inscrits de part et d’autre mais, l’écart bouge peu, et à 30 secondes de la fin Gobert homme du du match arrache un rebond et obtient la faute. Pietrus en transe montre le maillot de la France au public. 1 sur 2 aux lancers pour Gobert, +11 pour les Bleus :  le match est définitivement plié.

Le dépit se lit sur le visage des joueurs de la sélection ibérique. La France s’impose finalement sur le score de 65 à 52.

Il s’agit d’un des plus beaux exploits de l’équipe de France de Basket qui privée de son leader Tony Parker a su battre l’Espagne en quart de finale de sa coupe du monde et cela 1 an après l’avoir éliminé en demi finale de l’Euro 2013.

les-francais-celebrent-leur-victoire-sur-l-espagne-en-quart_1052547_490x290

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Nicolas Woloszyn (3 Articles)
Je suis un passionné de basket, suiveur attentif de la NBA et du basket français depuis les années 90. Je suis fan de joueurs comme Michael Jordan, Magic Johnson, Penny Hardaway ou encore Stephen Curry. En France je suis supporter de l'Elan Béarnais.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.