Breaking News

La désillusion américaine face à la Grèce en 2006

Coupe du monde

2006, l’année où s’est déroulé le mondial au Japon, pays du soleil levant. Cette compétition a été marquée par la défaite de Team USA, surpris en demi-finale par la Grèce, champion d’Europe en 2005. Récit de ce moment historique.

Après le cauchemar du Mondial 2002, Team USA se devait de se rattraper en 2006 pour le Mondial au Japon. L’équipe américaine coachée par Mike Krzyzewski (dit coach K), était composée des meilleurs joueurs de la draft 2003 : Lebron James (n°1), Carmelo Anthony (n°3), Chris Bosh (n°4), Dwayne Wade (n°5), et Kirk Hinrich (n°7). Joe Johnson, Antawn Jamison, Shane Battier, Chris Paul, Dwight Howard, Brad Miller et Elton Brand complétaient le roster américain. C’est donc une très belle équipe emmenée en Asie pour cette compétition internationale.

OBJECTIF USA : LA MÉDAILLE D’OR

L’objectif pour Team USA est de décrocher l’or et ainsi remporter une quatrième couronne mondiale après celle acquise en 1994, ce qui permettra un peu d’oublier la piètre prestation de leurs prédécesseurs lors du Mondial 2002. Très jeunes à leur âge, James, Anthony et Wade sont nommés les capitaines de l’équipe alors que les Etats-Unis comptent dans leur effectif des joueurs plus expérimentés à cette époque là.

Team USA se qualifie pour les huitièmes de finale assez facilement en gagnant 5 matchs sur 5 au premier tour même si les écarts sur certaines rencontres ne sont plus énormes par rapport à d’autres campagnes internationales : 111-100 contre Porto Rico ; 121-90 contre la Chine ; 114-95 face à la Slovénie ; 94-85 face à l’Italie ; 103-58 contre le Sénégal. Les Américains jouent en huitième face à l’Australie et gagnent fort logiquement leur match : 113-73. En demi-finale, elle croise la route des Allemands qui ne les inquiéteront pas : 85-65.

LES GRECS DOMINENT LES AMÉRICAINS

Lutte acharnée USA - Grèce (c) Garrett Ellwood - NBAE - Getty ImagesSe profile alors la demi-finale contre la Grèce, qui comme les Américains à ce stade de la compétition est arrivée invaincue (5 matchs gagnés au premier tour et victoires contre la Chine en huitième (95-64) et face à la France en quart (73-56). Comme certains adversaires qu’a rencontrés Team USA au premier tour, les Grecs donnent du fil à retordre aux Américains. Après avoir perdu le premier quart-temps 20-14, elle inscrit 10 points de plus que les Etats-Unis dans le second quart : 31-21. A la pause, les Grecs mènent de quatre points : 45-41. La formation hellénique a bien réagi après avoir été mené de 12 points au bout de 14 minutes de jeu (33-21). A la mi-temps, les Grecs ont tiré à 56 % (15 sur 27).

Dès le troisième quart-temps, les Grecs soignent leur adresse aux tirs (14 sur 18 dont 4 paniers à 3 points réussis). Le panier longue distance de Kostas Tsartsaris à 5 minutes 45 de la fin du troisième quart permet à la Grèce d’établir le plus gros écart du match (65-51). Au bout de 30 minutes de jeu, les Grecs maintiennent leur avance : + 12 (77-65).  Si on comptabilise seul les tirs pris par les Grecs dans le deuxième et troisième quart temps, ils se sont montrés insolent aux shoots avec un pourcentage exceptionnel : 76 % à 25/33. Wade dira que «  c’est comme s’ils avaient rien raté de tout le troisième quart temps ». Les Américains dans le dernier quart se rebiffent mais ce ne sera pas suffisant. Ils reviennent quand même à quatre longueurs à 36 seconds de la fin avec un panier long distance de Hinrich, exercice dans lequel les Américains ont peiné (9 sur 28). James marquera le dernier panier de son équipe sur un dunk avec toujours ce retard de quatre points : 99-95 à 15 secondes de la fin. Les Grecs assureront la victoire sur le score de 101-95 et explosent de joie.

Spanoulis (22 points) et Schortsanitis (14 points à 6/7) et Papaloukas qui frôle le double-double (8 points et 12 passes), Diamantidis (12 points) et Kakiouzis (15 points, 6 rebonds) sont les héros du coté de la Grèce. Du coté des Américains, Anthony est le meilleur marqueur de son équipe avec 27 points à 9/15 ; Wade finit avec 19 points et James 17 points, 5 rebonds, 5 passes.

L’EUPHORIE DES GRECS

Le sélectionneur grec Panagiotis Giannakis ne pouvait qu’être satisfait à la fin du match :

« Je dois remercier mes joueurs en premier car ils ont réalisé quelque chose d’incroyable. Nous avons gagné un super match. Celui-ci fera de la publicité au basket partout dans le monde ».

Il a même encensé le travail défensif de ses joueurs :

«  Quand une équipe dépense beaucoup d’énergie en défense, c’est difficile d’avoir le même esprit en attaque. Je pense qu’ils ont réalisé un bon boulot car nous avons mis beaucoup de pression aux Américains sur le ballon et cela nous a permis de marquer des paniers plus aisément ». (Source : fiba.com)

Giannakis, sur le site de usatoday.com expliquait aussi que

« Le basketball, ce n’est pas juste dribbler et shooter. Vous pouvez sortir du banc avec un esprit clair et donner le mieux de votre talent et c’est ce que nos joueurs ont fait aujourd’hui ».

Supporters grecs celèbrent la victoire contre les USA (c) Garrett Ellwodd - NBAE - Getty Images

Supporters grecs celèbrent la victoire contre les USA (c) Garrett Ellwodd – NBAE – Getty Images

Coach K lui ne peut que s’incliner sur cette belle performance grec :

« Evidemment l’équipe de Grèce et tout leur staff ont réalisé un incroyable travail. Leur attaque a vaincu notre défense. Et j’en prends la responsabilité. Nous gagnons et perdons ensemble. Mais dans la défaite, un coach a besoin de prendre plus de responsabilités que n’importe qui ». (Source : fiba.com)

… CONTRASTE AVEC LA DÉCEPTION DES AMÉRICAINS

Chris Bosh a été lucide après la rencontre :

« Ils ont réussi à faire fonctionner leur jeu. On leur a rendu la tache facile ». (Source : nba.com).

Carmelo Anthony, qui sera élu dans le meilleur cinq du tournoi, livre ses regrets sans être abattu :

« Perdre n’importe quel match est un choc pour nous. Nous étions arrivés avec la mentalité de vouloir gagner ce match et d’essayer de remporter la médaille d’or. En fin de compte, nous devons nous ressaisir. Ce n’est pas la fin du monde pour nous. Nous gagnons ensemble et perdons ensemble ». (Source : fiba.com)

Jerry Colangelo, général manager de USA Basketball déclara pour Usatoday.com :

« Nous avions pour but de décrocher la médaille d’or. Nous allons retourner au travail et nous tenir prêts pour se qualifier l’été suivant (en parlant des qualifications pour les Jeux Olympiques 2008 où les Américains doivent passer par le tournoi des Amériques au Vénézuela pour obtenir leur ticket pour Pékin).

Après cette défaite, Team USA battra l’Argentine pour le match de la troisième place et décrochera ainsi la médaille de bronze comme lot de consolation (96-81). Quant à la Grèce, elle perdra tous ses moyens en finale en perdant sévèrement de 23 points : 70-47 face à l’Espagne. Elle termine donc deuxième avec la médaille d’argent.

LA VIDÉO DE LA DEMI-FINALE DU MONDIAL 2006 : USA – GRECE

Ecrit par Richard Sengmany

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Patrick Parizot (732 Articles)
Fondateur et rédacteur en chef de Basket Retro. Grand passionné de la balle orange et surtout adepte du basket en tout genre. Apprécie particulièrement le basket vintage et notamment celui des années 70.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.