Breaking News

[Infographie] Toute l’histoire des Atlanta Hawks (1946 – 2016)

Infographie

58 ans sans un titre, il n’ y a guère que les Sacramento Kings pour afficher un tel bilan. Franchise de loosers les Hawks ? Peut-être. Pourtant les rapaces de Saint-Louis puis d’Atlanta  ont compté dans leurs nids successifs de sacrés spécimens.

1958 - Tommy Heinsohn au rebond pour le seul titre des Hawks

1958 – Tommy Heinsohn au rebond pour le seul titre des Hawks

Ne cherchez pas Tri-Cities sur une carte, vous ne trouveriez pas. Les Blackhaws étaient en effet la franchise de trois cités des rives du Mississipi : Molines, Rock Island et Davemport. Créée en 1946 au sein de la National Basketball League, elle rejoint trois ans plus tard la toute nouvelle NBA. Après une élimination au premier tour des play-off, les Blakhawks, devenus les Hawks à la faveur d’un déménagement à Milwaukee durant l’été 1951, enchaînent quatre saisons à la dernière place de la division Ouest. Abandonné par les fans qui préfèrent le baseball des Milwaukee Braves, le propriétaire Ben Kerner refait ses valises en 1955 pour Saint-Louis où il emménage au Kiel Auditorium. Est-ce les vibrations des concerts de rock’n’roll alternant avec les matchs de basket dans l’imposante enceinte qui électrisent les Hawks ou l’impact du jeune ailier drafté l’année précédente, Bob Pettit ? Mais les Hawks atteignent les demies finales de la division. L’heure des Hawks a sonné. Finalistes en 57, champions en 1958, de nouveau finalistes en 1960 et 1961, les Hawks ne voleront plus jamais à telles altitudes.

Malgré des résultats corrects tout au long des années 60, (quatre finales de divisions), Ben Kerner doute de la viabilité de sa franchise qu’il vend en 1968. Les Hawks migrent jusqu’à Atlanta où les nouveaux propriétaires lancent la construction de l’Omni Coliseum pour les accueillir dans la capitale de la Georgie. En attendant les rapaces jouent les coucous en squattant durant quatre années le nid des universitaires de la prestigieuse Georgia Tech. Le choix du prodige Pete Maravich à la draft 1970, ne fait pourtant pas décoller la franchise qui atteint trois fois les deux finales de conférences avant de sombrer et de regarder les play-off à la télé. Sur Cable News Network ? La chaîne qui révolutionnera l’info télé dont le propriétaire Ted Turner rachète les Hawks en 1977 mettant fin ainsi aux rumeurs de déménagement.

Les années 80 de coach Fratello sont marqués par le jeu spectaculaire proposé par Dominique Wilkins, Doc Rivers et Kevin Willis, les Hawks ne parviennent pourtant pas à passer les demie finales de conférences malgré quatre saisons consécutives à plus de 50 victoires. Bilan qu’ils n’améliorent pas durant les années 90 en adoptant le jeu défensif imposé par coach Wilkens, (un ancien joueur des Hawks des années 60), et porté par le géant congolais Dikembe Motumbo arrivé en 1996.

2013 - Al Horford au Dunk sur David West. Le renouveau des Hawks ?

2013 – Al Horford au Dunk sur David West. Le renouveau des Hawks ?

Le déménagement en 1999 dans la Philipps Arena après deux ans passés dans le gigantesque Georgia Dome, est malheureusement marquée par une saison catastrophique, (28 victoires). Les années 2000 sont des saisons noires, (huit ans sans play-offs), ponctuées d’une multitudes de trades infructueux et du passage éclair, deux saisons, du drafté Boris Diaw. La fin de la décennie annonce un léger redressement sous l’impulsion de Joe Johnson et Jeff Teague. Redressement qui se confirme par une présence continuelle aux play-off depuis 2008, allant même jusqu’en finale de conférence en 2015.

Les faucons d’Atlanta vont-ils enfin prendre leur envol ?

Note : Sur l’infographie, les dates indiquées sont celles de la fin de la saison. Par exemple 1986 concerne la saison 1987 / 1986.

Info. AtlantaMontage Une : Laurent Rullier pour Basket Retro

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Laurent Rullier (70 Articles)
Le premier match de basket que j'ai vu en live était un Alsace de Bagnolet vs ASVEL. Depuis la balle orange n'a pas arrêté de rebondir dans ma p'tite tête.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.