Breaking News

[Dossier] Les 12 actions qui ont changé le cours de l’histoire (12-11)

Dossier

Nous avons tous vécu ces moments où la décision que nous allons prendre aura une influence sur les mois, années à venir. Cet instant où tout peut basculer d’un côté, comme de l’autre en fonction de notre choix.

Au travers de 70 années d’histoire, certaines grandes épopées, dynasties de la NBA se sont créés où ont été démontées en quelques secondes, sur une simple action qui aura tourné à la faveur d’une équipe, au dépend de l’autre. Basketretro vous propose de revivre ces 12 actions où tout à basculer. Aujourd’hui, les actions classées 12 et 11.

« LE MIRACLE DE DEREK FISHER » 

13 MAI 2004 – Demi-finale de Conférence Est – San Antonio Spurs vs Los Angeles Lakers – GAME 5

50835011

« Un tir chanceux en amène un autre ». C’est sur ces mots que Shaquille O’Neal a décrit le tir miraculeux de Derek Fisher. Il faut dire que le scénario de cette rencontre restera comme l’un des plus incroyables de l’histoire. Au coude à coude (2-2) dans cette série au meilleur des 7 rencontres, les Spurs ont une chance de prendre un avantage considérable à domicile face aux Lakers.

Beaucoup considèrent d’ailleurs cette série comme la vrai finale NBA 2004, opposant sur le papier les deux meilleures équipes de la ligue en qualité et en expérience. La rencontre est rugueuse et défensive et les Spurs prennent un avantage de 1 point sur un tir impossible de Duncan, à reculons, en haut de la raquette et face à Shaquille O’neal. Il reste 0.4 sec à jouer et il faut un miracle pour que les Lakers remportent la rencontre. Seul un alley-oop ou une claquette peut les sauver en théorie. Sur la remise en jeu, Payton trouve Derek Fisher qui envoi immédiatement le cuir vers le cercle. Swish. A la surprise générale, le panier est accordé malgré qu’il semble que Fisher a tenu le ballon plus longtemps. Les Lakers exploseront en plein vol en finale face aux Pistons mais auront privé les Spurs d’un doublé qu’ils ne réaliseront peut-être jamais.

« ET LE COLLECTIF DES WARRIORS EXPLOSA … » 

16 MAI 1976 – Finale de Conférence Ouest – Golden State Warriors vs Phoenix Suns – GAME 7

RickUne des équipes les plus sous-estimées de l’histoire. Peut-être parce qu’elle a été sacrée à une époque où la NBA était au plus bas (scandales liés à la drogue, concurrence de l’ABA, …) ou parce que son leader, Rick Barry était détesté par l’ensemble de la ligue. Toujours est-il qu’avec Barry, Butch Beard ou Jamaal Wilkes  les Golden State Warriors de 1976, champion NBA avaient fier allure et étaient favoris pour réaliser le doublé, le premier depuis les Celtics de Russell. Le Game 7 de la finale de conférence Ouest devait être une formalité pour les Warriors face à une surprenante équipe de Phoenix emmenés par Paul Westphal.

Et pourtant après quelques secondes, Ricky Sobers et 2 autres Suns attrapent Barry prêt de la table de marque. Aucun Warriors ne vient alors aider son coéquipier esseulé dans cet accrochage. Barry, revoyant les images à la mi-temps devint fou de rage et refusa de shooter une bonne partie de la 2nd période. Suffisant pour permettre au Suns de remporter la rencontre 96-84, de se diriger vers sa première finale de l’histoire et de priver les Warriors d’un doublé historique. L’image du fantastique Barry restera ternie a jamais de part son attitude.

Montage Une : Sonia Alberto pour Basket Rétro

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Jay Swan (49 Articles)
Twitter : @junkyardswan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.