Breaking News

Vince Carter, le dunkeur fou de North Carolina (1995-1998)

NCAA

Vince Carter - North Carolina (c) tarheeltimes.com

Il fête ses 39 ans en ce 26 janvier. Vince Carter s’est régalé en NCAA pendant ses 3 ans à North Carolina en offrant des dunks tonitruants devant son public de supporters. Basket Retro revient aujourd’hui sur la carrière universitaire de Vinsanity, l’ancien Raptor.

Les parents de Vince Carter, né à Daytona Beach en Floride, ne savent pas encore que leur fils va adorer fracasser les cercles sur un terrain de basket. Avant de devenir joueur de basket, sport qu’il découvre à l’age de deux ans,  Carter est un autre joueur pendant son adolescence, celui de saxophone de tous types (alto, baryton, tenor) et de tambour. Il écrira même une chanson pour les anciens élèves de son lycée de Mainland, dans sa ville natale. En parallèle de la musique, il use de son énergie en faisant bondir un ballon à ses côtés et le faire rentrer dans un cercle orange dans ce lycée.

Vince Carter - Mainland Buccaneers (c) DR

Vince Carter – Mainland Buccaneers (c) DR

Intégré à l’équipe de basket des Mainland Buccaneers, fan du jeu de Julius Erving, il remporte en 1995 le championnat Class 6A dans son Etat avec sa high school, une première depuis 56 ans. Pratiquant le volley aussi, il est élu Mr. Florida Basketball à deux reprises en 1994 et 1995. Au lycée, le jeune Carter marque au total 2 200 points dont 813 lors de sa saison junior (moyennes de 25 points et 11 rebonds). Il enregistre 985 rebonds et 335 passes tout en réussissant ses premiers gros dunks avec Mainland.

LE BASKET AVANT LA MUSIQUE

Carter se voit proposer une bourse en musique pour rejoindre la fac de Bethune Cookman. Il déclinera celle-ci puisqu’au même moment, la célèbre université de North Carolina (UNC) lui offre une bourse basket. En 1995, à 17 ans, il rejoint les rangs des Tar Heels comme ce fut le cas auparavant pour Michael Jordan, James Worthy, Sam Perkins, Kenny Smith, Jerry Stackhouse ou encore Rasheed Wallace. Carter côtoiera un futur joueur NBA, Antawn Jamison et un mythique entraîneur dans le milieu du basket universitaire : Dean Smith.

Pour sa saison freshman, Vince Carter, qu’on surnomme Vinsanity, aligne des stats moyennes correctes : 7,5 points (49,2 % aux tirs, 34,5 % à 3-points et 68,9 % aux lancers-francs), 3,8 rebonds et 1,3 passe en 31 matchs. North Carolina termine la saison régulière avec 21 victoires et 11 défaites. Sa fac a été éliminée au deuxième tour de la Région East de la March Madness par Texas Tech : 92-73.

PREMIER FINAL FOUR EN 1997

C’est à partir de la saison suivante (1996-1997) que Carter endossera un rôle plus prépondérant au sein de UNC. En remportant le tournoi ACC (Atlantic Coast Conference, division dans laquelle évolue North Carolina), face à leur rival North Carolina State sur le score de 64-54, les Tar Heels affichent un bilan à cet instant de 24 victoires et 6 défaites. Les hommes de Dean Smith se projettent vers la March Madness 1997, la deuxième participation pour Vince Carter. Et l’aventure fut belle pour UNC et l’ailier porteur du numéro 15 de sa fac, auteur de bons matchs dans ces phases finales (hormis celui du second tour) :

  • 22 points (9/14 aux tirs), 2 rebonds face à Fairfield le 13 mars 1997, victoire 82-74 au premier tour
  • 2 points, 1 rebond, 1 passe face à Colorado le 15 mars 1997, victoire 73-56 au second tour
  • 14 points (5/10 aux tirs), 3 rebonds face à California le 21 mars 1997, victoire 63-57 en demi-finale régionale Est,
  • 18 points (6/10 aux tirs), 7 rebonds et 5 passes face à Louisville le 23 mars 1997, victoire 97-74 en finale régionale Est
  • 21 points (8/15 aux tirs), 6 rebonds et 2 passes face à Arizona le 29 mars 1997, défaite 66-58 en demi-finale nationale

L’aventure des Tar Heels s’arrête en demi-finale du Final Four à Indianapolis face aux Arizona Wildcats de Mike Bibby et Jason Terry. Les stats de Carter sont très bonnes dans cette March Madness 1997 avec 15,4 points et 3,8 rebonds. UNC, au terme de ce revers, finit la saison 1996-1997 avec 28 victoires et 7 défaites. Les stats globales de Carter ont évolué positivement : 13 (52,5 % aux tirs, 33,6 % à 3-points et 75 % aux lancers-francs), 4,5 rebonds et 2,4 passes en 34 matchs.

SAISON JUNIOR : LE « GUTHRIDGE’S SIX STARTERS »

En 97-98, la saison de North Carolina est marquée par un changement notable : Dean Smith est remplacé au poste de head coach par Bill Guthridge, son assistant depuis 30 ans. Avec un nouvel entraineur pour diriger le bateau de UNC, la dynamique de résultats est identique que la saison précédente. La fac remporte à nouveau le tournoi ACC en battant Duke de 15 points : 83-68. Au cours de cette saison, Vince Carter, en tant que junior, est un élément important du roster des Tar Heels au côté d’Antawn Jamison (95-98), Shammond Williams (94-98), Ed Cota (96-2000), Ademola Okulaja (95-99), et Makhtar N’Diaye (96-98). Ces joueurs formeront le « Guthridge’s six starters ».

Avec un bilan de 30 victoires et 3 défaites, North Carolina part en confiance pour aborder la March Madness 1998. Une fois de plus, Carter tire son épingle du jeu dans ces phases finales :

  • 14 points (5/8 aux tirs), 4 rebonds et 3 passes face à Navy le 12 mars 1998, victoire 88-52 au premier tour
  • 24 points (9/15 aux tirs dont 3/5 à 3-points), 7 rebonds et 2 passes face à Charlotte le 14 mars 1998, victoire 93-83 après prolongation au second tour
  • 20 points (7/13 aux tirs dont 3/5 à 3-points), 10 rebonds face à Michigan State le 19 mars 1998, victoire 73-58 en demi-finale régionale
  • 12 points (5/9 aux tirs), 3 rebonds et 2 passes face à Connecticut le 21 mars 1998, victoire 75-64 en finale régionale
  • 21 points (10/16 aux tirs), 5 rebonds face à Utah d’André Miller le 28 mars 1998, défaite 65-59 en demi-finale nationale à l’Alamodome de San Antonio.
Vince Carter et Antawn Jamison - North Carolina (c) realclearsports.com

Vince Carter et Antawn Jamison – North Carolina (c) realclearsports.com

Avec sa fac, Vince Carter échoue une fois de plus au stade des demi-finales du Final Four comme en 1997. Malgré ce revers, l’ailier a prouvé toute sa valeur au sein de l’effectif de North Carolina. Ses stats moyennes sur ses 5 matchs de March Madness sont appréciables : 18,2 points, 5,8 rebonds et 1,4 passe. Son nom fait partie des 5 nommés pour remporter le trophée de meilleur joueur de l’année, le Trophy John Wooden. North Carolina finit avec un bilan de 34 victoires et 4 défaites. A l’issue de cette saison, ses stats ont continué à gonfler : 15,6 points (59,1 % aux tirs, 41,1 % à 3-points et 68 % aux lancers-francs), 5,1 rebonds et 1,9 passe en 38 rencontres. Il fera partie de l’équipe type de la Conférence ACC et celle de tout le championnat NCAA.

DIRECTION LE CANADA

Sa saison junior sera la dernière en NCAA et avec les Tar Heels de North Carolina. En 103 matchs universitaires, Carter aura marqué 12,3 points (54,7 % aux tirs, 36,8 % à 3-points et 70,5 % aux lancers-francs), profitant alors pour exploser les cercles sur les parquets NCAA. Athlétique, détente phénoménale, capable de driver jusqu’au cercle, Carter peut aussi shooter dans son périmètre à l’intérieur de la peinture. Son profil plaît alors à la NBA. Il se présente à la draft 1998 en même temps qu’Antawn Jamison (choisi en 4ème position par les Toronto Raptors). Carter, lui sera sélectionné derrière en 5ème positon par les Golden State Warriors.

Assez drôle, les deux anciens Tar Heels vont faire l’objet d’un transfert entre les deux équipes qui les ont draftés. Jamison portera le maillot des Warriors et Carter celui des Raptors. Au moment de sa progression en NBA dans la franchise canadienne, l’ailier obtiendra son diplôme universitaire en 2001 suite à ses études sur l’histoire afro-américaine.  Sa première saison NBA est réussie puisqu’il sera nommé Rookie of the Year 1999 (18,3 points, 5,7 rebonds et 3,1 passes en 50 matchs). Vous pouvez retrouver plus d’articles sur la carrière de Vince Carter sur Basket Rétro en cliquant ici. Nous reviendrons prochainement sur un autre chapitre de sa vie de basketteur. En attendant, nous vous laissons apprécier les dunks en fac de Vinsanity.

Le top 50 des meilleurs dunks de Vince Carter à North Carolina

Bonus : Vince carter à Rucker Park en 1999 by Clutch 23

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Richard Sengmany (369 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.