Breaking News

Euro 2003 : les 25,8 points de moyenne de Pau Gasol à l’âge de 23 ans

Eurobasket

Les meilleurs joueurs du basket européen se rassemblent tous les deux ans chaque été pour représenter leurs équipes nationales. Parmi eux, il y a Pau Gasol qui a éclaboussé de son talent lors de l’Euro 2003 à l’âge de 23 ans. Bien que l’Espagne n’ait pas réussi à remporter la finale face à la Lituanie, l’intérieur espagnol a été le joueur dominant dans la raquette de cet Euro. Basket Rétro vous livre les détails.

Il y a 12 ans, l’Eurobasket 2003 s’était déroulée en Suède du 5 au 14 septembre. Cette année-là, seul 16 équipes étaient réunies pour conquérir le trophée européen. Elles étaient ainsi réparties en 4 groupes de 4. Les premiers de chaque poule se qualifiant pour les quarts de finale. Les deuxièmes et troisièmes étaient qualifiés pour des barrages : le deuxième d’un groupe rencontrait le troisième d’une autre. Les quatre vainqueurs de ces barrages rencontraient ensuite les quatre premiers qualifiés en quart de finale. Parmi ces 16 nations, il y avait la redoutable équipe d’Espagne qui comptait dans ses rangs l’expérimenté Alberto Herreros, les jeunes Juan Carlos Navarro, José Caldéron et surtout un joueur de 2m13 dans le secteur intérieur pétri de talent : Pau Gasol.

Joueur des Memphis Grizzlies lors de la saison 2002-2003 durant laquelle il a fini avec d’excellentes moyennes statistiques (19 points et 8,8 rebonds en 82 matchs), Gasol a enchaîné après cette saison NBA avec l’équipe nationale et l’Euro 2003, compétition durant laquelle il a fait forte impression en attaque. Pour démarrer cette compétition, face à la modeste équipe de Suède pour le premier match de poule de l’Espagne, le pivot / ailier-fort s’est régalé dans la raquette en inscrivant 25 points (7/10 à 2 points ; 2/2 à 3 points et 5/7 aux lancers-francs) et en prenant 9 rebonds et 3 contres. Belle entrée en matière pour Gasol et l’Espagne qui ont remporté aisément leur premier match dans la compétition : 99-52.

UN GASOL DE FEU EN 1ERE MI-TEMPS FACE A LA RUSSIE

Pau Gasol - Espagne (c) fibaeurope com

Pau Gasol – Espagne (c) fibaeurope – Castoria – Mattnaios

Lors du second match de poule face à la Russie, l’ancien intérieur du FC Barcelone a été plus qu’étincelant. Sur ses 35 points marqués au terme de cette rencontre, l’intérieur espagnol avait complètement étouffé la défense russe. Il inscrivait la moitié des points de l’Espagne dans le premier quart-temps remporté 31-16 (16 points) et 15 dans le second quart-temps avec un joli 7/7 aux tirs. L’Espagne virait en tête à la mi-temps avec 10 points d’avance : 51-41. Après 20 minutes de jeu, les stats de Gasol étaient superbes : 31 points à 12/14. La quasi-perfection.

Après la pause, Gasol avait fait relâche en attaque pour laisser ses partenaires shooter à leurs tours. Il s’est contenté uniquement de quatre unités de plus à 2/6. Une nouvelle fois de plus sous l’impulsion du jeune pivot, l’Espagne avait obtenue son deuxième succès dans cet Euro avec plus d’adversité : 89-77. Gasol a signé ses 35 points à 14/20 aux tirs dont 14/18 à deux points, suivi de 6 rebonds et 1 passe.

Au match suivant, Gasol n’avait pas réitéré son formidable match face à la Russie mais avait apporté fortement sa contribution dans la victoire de son équipe face à la Serbie-et-Monténégro (ancienne appellation) : 75-67. Dans les deux dernières minutes du match, Gasol avait marqué deux points précieux sur un dunk permettant à l’Espagne de respirer après que les Serbes soient revenus à -3. L’intérieur avait connu auparavant des grandes difficultés en attaque en première mi-temps avec une grosse défense sur lui, l’obligeant à prendre des tirs extrêmement difficiles : 3/9. Gasol avait repris du carburant pour redémarrer de la plus belle des manières la seconde mi-temps. Il retrouvait un bon pourcentage avec un joli 4/6 et terminait la rencontre avec 20 points à 7/15 aux shoots et 6 rebonds. Avec cette troisième victoire en trois matchs, l’Espagne s’était qualifiée pour les quarts de finale pour y affronter Israel.

QUART DE FINALE : SES 14 POINTS SUCCESSIFS DANS LE 4E QT

A ce stade de la compétition, l’Espagne ne devait pas prendre à la légère cette équipe d’Israël qui avait réussi à obtenir son ticket pour les quarts en éliminant en barrages la Slovénie (78-64). Et la preuve en était puisque les joueurs israéliens ont tenu la dragée haute aux Espagnols dans le quatrième quart-temps de ce match couperet. L’Espagne ne menait que de 4 points : 61-57. A cet instant, Gasol avait pris les choses en main pour son jeune âge en marquant les 14 points suivants de son équipe pour permettre à l’Espagne de mieux respirer et d’éviter un revers. + 11 : 75-64.  Israël n’a pas pu revenir dans la partie.

Victoire de l’Espagne 78-64 avec un grand match de Gasol qui a extirpé ses coéquipiers dans ce quart avec ses 25 points et une belle efficacité aux tirs (8/11 à 2 points et 9/11 aux lancers-francs). Il a pris aussi 7 rebonds et contré trois tirs. A la fin de la rencontre, l’entraîneur d’Israel Muli Katurin a reconnu que son équipe était tombée sur bien plus fort : « L’Espagne a une meilleure équipe que la nôtre. Gasol est un joueur fantastique. Il a fait la différence aujourd’hui » (source : fibaeurope.com). Direction la demi-finale pour l’Espagne face à l’Italie.

LES ITALIENS ONT ÉTEINT GASOL APRES SON BON DÉPART

Pau Gasol - Espagne (c) efemerides-deportivas.blogspot.fr

Pau Gasol – Espagne (c) efemerides-deportivas.blogspot.fr

Cette demi-finale de l’Euro 2009 entre Espagnols et Italiens avait été un véritable combat : 15 changements de leader et 19 égalités au tableau d’affichage. Dans le premier quart-temps, Gasol était bien parti pour répéter ce qu’il a réalisé en match de poules face à la Russie. Déjà 10 points pour l’ailier/pivot dans le premier quart-temps. Les Italiens, ne souhaitant pas voir Gasol briller autant en attaque, ont décidé alors d’exercer une forte pression défensive sur le géant espagnol.

En seconde mi-temps, Gasol n’a pas pu autant peser en attaque comme lors des précédents matchs. Il a été limité à 2 points inscrits et n’a tenté qu’un seul tir qu’il a raté. L’Espagne doit son salut cette fois-ci à d’autres joueurs pour arracher sa place en finale. Plus qu’un commissaire, Navarro est aussi un sacré shooteur. Le meneur espagnol était en feu en deuxième mi-temps : 8 points dans le 3e QT et 13 dans le 4e QT dont trois tirs décisifs dans les coins du terrain. Au final, Navarro a rendu une copie parfaite avec 23 points à 7/10 à deux-points et 5/6 derrière l’arc. Victoire des Espagnols 81-79.

Gasol avait félicité son meneur à la fin du match qui a su rentrer les paniers importants dans cette demi : « Nous avions besoin d’aide dans le jeu0 extérieur durant ce match. Juan Carlos Navarro a toujours été un joueur talentueux. Il est agressif, peut shooter et pénétrer. Il a réussi à faire tout ça en seconde période. J’espère qu’il jouera aussi bien demain ».

GASOL DÉLIVRE SON MEILLEUR MATCH MAIS SANS LE TROPHEE

Et le match de « demain » dont parle Gasol est tout simplement celui de la finale à jouer face à la Lituanie à la Globe Arena de Stockholm. Dès le coup d’envoi de la finale, Lituaniens et Espagnols étaient au coude-à-coude après la fin du 1er QT (20-19). Mais la Lituanie a dicté sa loi avec un run 16-8 leur permettant de rentrer aux vestiaires à la mi-temps avec neuf points d’avance : 40-31. L’Espagne a éprouvé des difficultés en seconde mi-temps avec un retard de 14 points : 62-48 à la fin du 3e QT.

Le 4e QT s’est avéré l’une des plus offensives des quatre de la rencontre (36-31 pour les ibériques). Or, l’Espagne s’est réveillée tardivement. Elle était revenue à dix points (83-73, 38e minute) grâce à un tir des 6,25 m de Juan-Carlos Navarro et avait exercé un pressing tout terrain pour tenter de revenir plus au score. Mais cette tentative de retour dans le match n’avait pas plus inquiété la Lituanie qui s’est imposée 93-84. La rencontre n’avait pas manqué d’agressivité avec 64 fautes sifflées dans le match : 34 pour la Lituanie, 30 pour l’Espagne. 4 joueurs titulaires de la Lituanie ont été exclus après leurs 5 fautes commises.

Pau Gasol - Espagne (c) fibaeurope - Ciamillo - Castoria

Pau Gasol – Espagne (c) fibaeurope – Ciamillo – Castoria

La Lituanie s’est appuyée sur plusieurs joueurs pour inscrire des points en attaque (8 joueurs ont marqué 7 points ou plus). Sur les 40 points inscrits à la mi-temps, aucun joueur lituanien n’avait marqué au moins 10 points et plus. Le meilleur marqueur en était à 9. L’Espagne a dû compter sur trois joueurs majeurs de son effectif pour apporter offensivement. Parmi eux, on retrouve sans surprise Pau Gasol qui a élevé son niveau de jeu et conclu un de ses meilleurs matchs dans cet Euro avec ses 36 points (12/18 dont 2/2 à 3-points mais 10/18 aux lancers-francs), 12 rebonds. José Garbojosa a marqué 17 points et pris 5 rebonds. Juan Carlos Navarro a fini avec 18 points et 3 passes.

Si la Lituanie était championne d’Europe 2003, l’Espagne elle était maudite. Au moment de la défaite, elle perdait sa cinquième finale de l’Euro après 1935, 1973, 1983 et 1999. Après une sixième défaite en finale en 2007 à domicile, l’Espagne renverse la tendance et glanera l’Euro 2009 et 2011. Dans cet Euro 2003, Pau Gasol aura été le fer de lance de cette équipe espagnole pour son jeune âge. En six matchs dans cette compétition, il finit ce tournoi avec 25,8 points (meilleur scoreur de cet Euro et de son équipe) et 7,5 rebonds de moyenne (troisième meilleur rebondeur du tournoi, et meilleur rebondeur de son équipe)

Ses stats cumulées sur les six matchs :

155 points. 55/85 aux tirs dont 50/77 à deux-points, 5/8 à trois-points. 40/59 aux lancers-francs.

LES 36 POINTS ET 12 REBONDS DE PAU GASOL EN FINALE DE L’EURO 2003

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Richard Sengmany (376 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.