Breaking News

L’ESBVA-LM, le club grandissant du Nord de la France depuis 1988

Basket Féminin

Esbva, vainqueur de l'Eurocup (c) Ann-Dee Lamour

Souvenez-vous, le 26 mars dernier, l’ESBVA-LM (Entente Sportive Basket de Villeneuve d’Ascq – Lille Métropole) est entrée dans l’histoire du basket féminin en décrochant l’Eurocup. Moins bien connue que les grands clubs français que sont Bourges ou l’US Valenciennes (désormais Saint-Amand Hainaut Basket), l’équipe nordiste a ainsi fait un peu plus parler d’elle grâce à leur victoire en Coupe d’Europe. Basket Rétro revient sur la naissance du club et de son évolution. Détails.

Le nom d’ESBVA devient officiel en 1988 suite à la fusion de deux associations : Flers Omnisports et Association Laïque d’Annapes. Un an plus tard, en 1989, le club s’engage avec un groupe de benjamines dans le niveau compétition. C’est ce même groupe qui  évoluera par la suite en championnat national « Minimes France ».

DU STATUT AMATEUR A CELUI PROFESSIONNEL EN 12 ANS

ESBVA-LM logoEn 1990, sous la direction de la présidente de la section amateur Josée Fouques, le club nordiste lance son projet «  ESBVA 2000 » à la municipalité dirigée par Gérard Caudron. Le but ? Envisager de franchir un cap en accédant au plus haut niveau au basket : la D1 féminine qui est aujourd’hui la LFB (Ligue Féminine de Basket). L’ESBVA monte successivement en NF3 puis en NF2 (97-98 et 98-99) avec à la tête de la présidence du club amateur : Gilbert Messi. Avec le titre de championne de France NF2 en 99, elle accède en NF1 (saison 99-2000) avec leur coach Yannick Leborgne. En juin 2000, le club a réussi son pari puisque c’est l’année où Villeneuve d’Ascq valide son accession en Ligue Féminine de Basket, le championnat de France de première division. Parmi l’effectif du club, 4 benjamines ont gravi les échelons au fur et à mesure des années : Nirina Zidzou, Stéphanie et Régine Messi, Isabelle Lucas. Pour jouer ses matchs à domicile, elle évoluera dans la même salle que le Handball Club Villeneuve d’Ascq : la Salle Cerdan à la Cousinerie.

Deux ans plus tard, au mois de février plus précisément, l’ESBVA dispose de sa propre salle d’une capacité de 1500 places : le Palacium basé à la lisière des quartiers Pont-de-Bois et Château. En Juin 2002, pour respecter les règlements, la section professionnelle est indépendante. Celle-ci est présidée par Thierry Henaux et Josée Fouques dirige quant à elle la section amateur. L’ESBVA, ce mois-là, modifie légèrement l’appellation de son club en ajoutant LM pour Lille Métropole en référence au partenariat qui lie le club à la communauté urbaine nordiste.

Lors de la saison 2002-2003, Marc Silvert, ancien coach de l’US Valenciennes qui a eu sous ses ordres notamment Audrey Sauret, est nommé entraîneur de l’ESBVA en remplacement de José Ruiz et Yannick Leborgne. Silvert est accompagné par Fred Guitton en tant qu’assistant coach. Le 21 décembre 2002, le Palacium a été choisi pour accueillir le All-Star Game féminin.

Lors de leur troisième année consécutive en LFB, l’ESBVA atteint pour la première fois la finale de la Coupe de France. Après avoir fait bonne figure dans le premier quart-temps, les joueuses vont s’incliner face à l’US Valenciennes, vainqueur de l’Euroligue en 2003. C’est cette année-là que l’ESBVA va connaître un changement de président : Joël Martinez succède à Thierry Henaut. De même en 2003, Charlène Malonga, arrivée au club en tant que mini-poussine, a rejoint l’effectif pro cette année jusqu’en 2006, année de son départ.

En 2004, Abdou N’Diaye débarque dans le Nord et prend la succession de Marc Silvert. En 2006, l’ESBVA joue pour la première fois le tournoi de la Fédération (compétition qui réunit les 4 meilleures équipes de la saison régulière en LFB). Celui-ci est organisé dans l’enceinte du Palacium. Elles atteignent la finale qu’elles perdent face à Bourges. Cette année là, Carmelo Scarna prend la tête de la présidence du club (section pro) en lieu et place de Joël Martinez.

Le Palacium, salle où évolue l'ESBVA (c) esbvalm.fr

Le Palacium, salle où évolue l’ESBVA (c) esbvalm.fr

LES PREMIÈRES VIBRATIONS EN EUROLIGUE

En 2006-2007, le club réalise sa meilleure saison depuis ses débuts dans le championnat professionnel. Avec 21 victoires et 5 défaites, elle se classe troisième à la fin de la saison régulière. En playoffs, elle s’arrête en demi-finale en étant battu par Bourges. En Eurocup, elle est éliminée en quart de finale. Leur bon classement en saison régulière leur permet de jouer pour la première fois l’Euroligue dès la saison 2007-2008 après quatre participations successives en Eurocoupe (de 2003 à 2007).

Dans cette compétition prestigieuse européenne, les Nordistes sortent de la phase de poule en finissant quatrième avec 4 victoires et 6 défaites. En huitième de finale, elles affrontent un ogre du basket européen : Ekaterinbourg. Le club russe va largement dominer l’ESBVA au meilleur des trois matchs. Après sa victoire à domicile 96-50, Ekaterinbourg va gagner le match retour au Palacium 71-64. En 2008, elle s’incline à nouveau en finale de la Coupe de France comme en 2008 (défaite face à Valenciennes 100-68). Et décidément c’est une nouvelle fois Bourges qui les prive d’un titre national en les battant 63-51.

L'ESBVA affrontait le CSKA Moscou de Maria Stépanova et Edwige Lawson en Euroligue en 2008 (c) esbvalm.fr

L’ESBVA affrontait le CSKA Moscou de Maria Stépanova et Edwige Lawson en Euroligue en 2008 (c) esbvalm.fr

LES PREMIERES DIFFICULTÉS EN CHAMPIONNAT

Dès la saison 2009-2010, le club dégringole au classement. Connue pour avoir souvent terminé sur le podium en saison régulière, l’ESBVA finit cette saison-ci à la sixième place, synonyme de participation à une phase finale regroupant les équipes classées entre la 5e et 12e place du championnat. Elle ira jusqu’en demi-finale, battue par Lattes-Montpellier. Elle se qualifie pour l’Eurocup, une compétition européenne qu’elle retrouve et connait bien après trois participations d’affilée en Euroligue (2007-2010).

La saison suivante, le club connait son pire parcours en championnat avec une dixième place. En janvier 2012, Frédéric Dusart est intronisé nouvel entraineur du club en lieu et place d’Abdou N’Diaye. Il est assisté de Thierry Dornez. A compter de septembre 2012, Ljubica Drljaca, ancienne joueuse du club de 2006 à 2009, occupe le poste d’assistant coach. Cet intérieure-ailière serbe, naturalisé française a fait les beaux jours du championnat de France. Passé par Bourges (2001-2005), et Saint-Amand (2005-2006), Drljaca est réputé pour avoir une palette offensive très diverse : jeu dos au panier, adresse à deux et trois-points, fadeaway, pump fake. Et se montre polyvalente dans tous secteurs du jeu : rebonds, passes, contres, remonter le ballon.

EQUIPE DE FRANCE ET GÉANTS EUROPÉENS AU PALACIUM

Dans l’antre du Palacium, les plus grands clubs européens ont foulé ce parquet. C’est le cas du 27 novembre 2007 qui correspond au jour de la présence du CSKA Moscou qui comptait dans ses rangs une pléiade de stars du basket féminin : Maria Stépanova, Ilona Korstin, Ann Wauters, Amaya Valdemoro ou encore Edwige Lawson. Le club letton de Riga, 18 fois championnes d’Europe, les Tchèques de Brno, les hongroises de Pecs, les Russes du Dynamo Moscou, les turcs du Fenerbahce, les italiennes de Schio et pleins d’autres cadors européens ont découvert les joueuses de l’ESBVA en les affrontant sur le terrain. Le club du Nord s’est fait progressivement connaître lorsque qu’il s’est déplacé dans toute l’Europe pour jouer des matchs d’Eurocup ou d’Euroligue.

Au fil des années, le Palacium a accueilli aussi des matchs de l’équipe de France féminine à l’occasion de rencontres qualificatifs pour l’Euro 2009, matchs de préparation au Mondial 2010 et ceux pour les Jeux Olympiques de Londres.

L’ESBVA, CE N’EST PAS QU’UNE EQUIPE DE PRO

En juin 2001, soit un an après l’accession de l’équipe en LFB, l’ESBVA a lancé son centre de formation dirigé dans un premier temps par Frédéric Dusart. Sous ses ordres, une équipe cadette issue de ce centre, est devenue championne de France 2ème catégorie. Thierry Dornez a succédé à Frédéric Dusart par la suite à la direction du centre. C’est désormais Oliver Dhulu qui en a la charge.

Le club a l’ambition aussi de favoriser l’insertion sociale par la pratique du sport et de s’impliquer en tant qu’acteur local dans des projets sociaux avec l’accès au sport pour tous. Depuis son accession en LFB, Villeneuve d’Ascq a vu son nombre de licenciés multiplié par deux : 250 en 2000 à 450 en 2010.

Dès ses débuts au plus haut niveau, l’ESBVA reçoit gracieusement des jeunes en difficulté, et crée des liens avec les Centres d’Accueil et de Loisirs de la ville, et les associations locales d’insertion. Les joueuses professionnelles partagent alors des après-midi dans des centres d’accueil d’enfants inadaptés, rendent visite à des enfants des hôpitaux de Lille Roubaix ou Seclin en partenariat avec l’association « Des étoiles dans les yeux » (Faty Sacko et Laury Datchy en sont toujours marraines). Lors de la saison 2006-2007, l’ESBVA-LM devient club pilote de l’opération « Marraines de cœur » mise en place par la LFB et la Fondation du Sport. Chaque saison, des collectes et distribution de denrées en lien avec les « Restos du Cœur » sont organisées.

Et puis, depuis septembre 2002, l’ESBVA-LM peut compter sur son club de supporters : les Z’HURLANTS. Authentiques ambassadeurs du club et de la ville, ces gais lurons grimés et bardés d’instruments de musique ont été 3 fois nommés meilleure fanfare à l’Open de la LFB depuis 2007. Ils sont sollicités chaque week-end sur les plus grands évènements régionaux quant l’ESBVA-LM ne joue pas à domicile.

Clémence Beikes (2003-2004), Emilie Gomis (2003-2006 et 2009-2012) et Jennifer Digbeu (2012-2014), vice-championne olympique 2012 sont passés par l’ESBVA tout comme la grande belge Ann Wauters qui a porté le maillot nordiste.

Une photo du centre de formation de l'ESBVA en 2013-2014 (c) Esbvalm.fr

Une photo du centre de formation de l’ESBVA en 2013-2014 (c) Esbvalm.fr

UNE TRAJECTOIRE COMMUNE A LA JSF NANTERRE

La trajectoire de l’ESBVA rappelle le parcours de la JSF Nanterre de Pascal Donnadieu, du coté des hommes. Le club francilien est parti du bas de l’échelle du basket français en atteignant successivement les différents paliers : accession en Pro B puis en Pro A, obtention d’un titre de champion de France, participation à l’Euroligue et victoire en Eurocoupe cette saison (le dernier club de la région Nord-Pas-de-Calais à avoir gagné un titre européen était l’US Valenciennes en 2004 en Euroligue). Pour que le parcours soit quasiment similaire à Nanterre, l’ESBVA souhaite sans doute gagner le championnat de France après avoir perdu en finale cette saison. Et ce après avoir acquis l’Eurocup au printemps dernier et connu le plus haut niveau du basket européen avec l’Euroligue. La prochaine étape est de viser plus qu’un huitième de finale en Euroligue, stade atteint en 2008. L’ESBVA, dont les joueuses sont surnommées « les guerrières » n’a certainement pas fini de viser les sommets du basket féminin.

SON PARCOURS DANS LE MONDE PRO DEPUIS 2000 SUR LA SCENE NATIONALE ET EUROPEENNE

  • Accession à la Ligue féminine de basket depuis 2000, soit 15 saisons successives jusqu’à présent
  • 3 participation au Tournoi de la Fédération : 2006, 2007, 2008
  • 3 fois finaliste à la Coupe de France : 2003, 2008 et 2014
  • 3 participations à Euroligue : 2007-2008, 2008-2009, 2009-2010
  • 6 participations à l’Eurocoupe : 2003-2004, 2004-2005, 2005-2006, 2006-2007, 2010-2011, 2013-2014 et 2014-2015
  • Vainqueur de l’Eurocoupe 2015

Plus d’informations sur leur site internet : www.esbvalm.fr

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Richard Sengmany (402 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

1 Comment on L’ESBVA-LM, le club grandissant du Nord de la France depuis 1988

  1. Bravo pour cet excellent article qui est très complet sur l’histoire de l’ESBVA.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.