Breaking News

[A lire] Michael Jordan: The Life, la biographie ultime sur His Airness

A lire

Le plus grand joueur de l’histoire du basket. Un athlète hors du commun, sportif adulé et compétiteur-né, aussi dur avec ses adversaires qu’il ne l’était avec certains de ses coéquipiers. Tout a été dit et écrit sur Michael Jordan. Ou presque. L’auteur Roland Lazenby nous livre surement l’ouvrage le plus complet sur le célèbre numéro 23 et apporte un éclairage sans précédent sur une figure dont l’image a largement dépassé le cadre du sport.

Michael Jordan est probablement le plus grand joueur à avoir touché un ballon de basket. Ambassadeur par excellence de ce sport à travers le monde, Jordan demeure plus que jamais LE visage du basket pour des millions de fans. Il n’y a qu’à voir le nombre de rééditions de paires de chaussures Nike portant son célèbre logo chaque année. Spectaculaire, charismatique, semblant défier les lois de l’apesanteur, rarement un sportif aura autant fait pour la popularité de sa discipline à l’échelle mondiale. Si peu de gens remettent en cause le statut d’icône de Michael Jordan, beaucoup ignorent encore le chemin parcouru. Comment un jeune garçon chétif, vivant modestement en Caroline du Nord et rêvant d’une carrière dans le baseball, ait pu devenir le plus fabuleux joueur que la planète basket ait compté, un phénomène marketing sans précédent dans l’histoire du sport, toutes compétitions confondues?

« Il y a Michael Jordan et il y a le reste d’entre nous. » Magic Johnson 

JORDAN_COUVERTURE_FACE_LIGHTQu’importe ses défauts et les côtés sombres qui ont entouré sa carrière, l’aura du bonhomme est telle, qu’elle les éclipse. Après tout, ne serait-il pas délicat de critiquer un joueur capable de planer avec une grâce naturelle aussi confondante, poussant la plupart des observateurs à se demander s’il n’y avait pas quelque chose d’extraterrestre chez cet homme là? Ses échecs en début de carrière, l’assassinat de son père, ses pleurs lorsqu’ils reçu son premier trophée de champion après une quête de sept années le rendent définitivement humain et contribuent encore un peu plus au mythe Jordan.

Journaliste sportif reconnu et déjà hauteur de nombreux ouvrages sur le basket, Roland Lazenby a couvert la carrière de Michael Jordan pendant près de trente ans. De ses débuts universitaires à son sixième titre avec Chicago, l’écrivain aura été le témoin privilégié de son ascension fulgurante, celle d’un adolescent au niveau insuffisant pour intégrer l’équipe de son lycée et qui deviendra l’icône planétaire que tout le monde connait. Le portrait dressé par Roland Lazenby s’attache particulièrement à la nature même de Michael Jordan, celle d’un compétiteur acharné, utilisant chaque obstacle, se servant de la moindre critique pour nourrir cette formidable motivation qui l’animait au quotidien, et pas seulement sur un parquet.

« Il est capable de t’arracher le coeur et de le manger devant toi. » Orlando Woolridge 

Lazenby est probablement le seul biographe à s’être autant attardé sur l’influence et le rôle de sa famille, qui a façonné l’esprit de compétition et l’envie de gagner de Jordan. Lazenbi nous livre au passage cette savoureuse anecdote. Lors d’un duel en un vs un face à son frère Larry, Michael Jordan, alors déjà une immense star en NBA, regarda les pieds de son aîné et lui balança:

« Rappelle toi juste à qui appartient le nom sur tes chaussures! »

jordan-and-rings-geeksandcleatsDes histoires comme celles-ci, Michael Jordan: The Life en regorge. Roland Lazenby revient ainsi sur les relations déterminantes dans la carrière de His Airness: ses querelles avec Isiah Thomas, sa réticence à respecter Magic Johnson, pourtant l’une des idoles de son enfance, son mépris pour le general manager des Bulls Jerry Crause, sa relation avec Phil Jackson, qui a élevé les deux hommes au sommet, l’un en tant que joueur, l’autre en tant qu’entraîneur.

Evidemment, l’auteur revient en détails sur les six titres glanés par Chicago entre 1991 et 1998. Nommé Meilleur Joueur des Finales à six reprises, Michael Jordan était alors au sommet de sa popularité. Ce livre offre l’opportunité aux fans des Bulls de revivre l’euphorie qui accompagna chaque titre, une véritable dynastie qui prendra fin avec la retraite de la superstar en 1999. Roland Lazenby ne s’attarde d’ailleurs pas longtemps sur son nouveau rôle, celui d’un propriétaire dont la franchise des Bobcats peine à sortir des bas fonds du classement. Peu importe, la carrière de Jordan en tant que joueur est suffisamment riche pour apporter son lot d’anecdotes et nous éclairer sur le parcours d’un homme, légende vivante de son sport mais humain avant tout. Michael Jordan: The Life n’essaie jamais d’édulcorer le côté sombre que pouvait avoir His Airness. D’ailleurs, ce dernier ne s’épargne pas non plus:

« J’ai toujours pensé à moi en premier et à l’équipe en second. J’ai toujours souhaité le succès de mon équipe mais je voulais en être la raison principale. » 

Roland Lazenby nous rappelle alors les critiques qui avaient plu sur Jordan lorsque celui-ci décida de ne pas apporter publiquement son soutien au candidat noir Harvey Gantt, opposé à Jesse Helms, jugé raciste, en déclarant que les républicains achetaient aussi des chaussures. L’ancienne superstar NFL Jim Brown avait alors interpellé Jordan, plus préoccupé, selon Brown, par son image que d’apporter de l’aide à sa propre communauté. Le double champion olympique pourra répondre qu’il a pu offenser au moins un républicain au cours de sa carrière: le président George H.W. Bush. Ainsi, en 1991, Jordan n’accompagna pas ses coéquipiers lors d’une visite à la maison blanche, préférant jouer au golf avec des amis.

« Personne ne m’a demandé si la date me convenait. »

Champion hors norme mais complexe, Michael Jordan: The Life révèle les répercussions de cette ambivalence dans son jeu comme dans sa vie. A travers les témoignages de ceux qui l’ont côtoyé, de sa famille à ses adversaires en passant par ses coéquipiers et entraîneurs, cet ouvrage de 708 pages constitue à ce jour la biographie définitive sur le sportif le plus fascinant du sport moderne.

« Michael Jordan, The Life » – 726 pages
Disponible en librairie depuis le 16 juin
24 euros
Editions Talent Sport www.talentsport.fr 

Crédits photo : Talent Sport

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Jonathan Sevaux (12 Articles)
Découvrant le basket au milieu des années 90, ma jeunesse a été rythmée par les matchs diffusés sur Canal+ et commentés par G.Eddy. Véritable passionné, j'ai rejoint l'équipe de BasketRetro pour y apporter mes connaissances et mon plaisir d'écrire sur ce sport.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.