Breaking News

Analyse : les actions références des Playoffs des années 80 – Part 1

NBA Playoffs History

La décennie 80’s est peut-être une de celle qui a compté le plus grands nombres de joueurs légendaires : De Magic à Bird en passant par Jordan, Kareem Abdul-Jabbar ou encore Julius Erving, nombreux sont les joueurs qui ont marqués l’histoire au cours de ces 10 années. Chacun d’entre-eux ont laissé leur trace grâce à des mouvements qui resteront à jamais dans l’histoire et dans l’esprit des fans de la NBA. Retour sur ces plus belles actions des plus grands génies du basket-ball : aujourd’hui, Larry Bird, Julius Erving et Magic Johnson

LARRY BIRD – LE « MID AIR » SWISH

Difficile de faire un choix tant Larry Legend a marqué la décennie 80 : Buzzer Beaters, passes incroyables ou encore la fameuse interception sur la remise en jeu d’Isiah Thomas en finale de conférence 1987. Pourtant notre choix s’est paradoxalement porté sur un shoot raté de Larry Bird ; mais cette action résume parfaitement le joueur qu’était Larry Bird : Déterminé, Intelligent, Talentueux et avec des mains en or….

Game 1 des finales NBA 1981 : Les Celtics de Boston affrontent les Houston Rockets de Moses Malone. A priori, le match-up semble déséquilibré, les Celtics ont remporté les 12 dernières rencontres face aux Rockets.

Pourtant lors de la première rencontre, les Rockets sont devant et mènent 87-84 dans le 4ième QT. On commence déjà a pensé à un hold-up au Boston Garden.

Larry Bird récupère la balle en tête de raquette et tente alors un tir en extension. Dès que le ballon quitte ses mains, il semble savoir immédiatement que celui-ci va être raté. Il suit alors le ballon, prend le rebond offensif, change de main en l’air et dépose la balle dans le cercle avec sa patte gauche alors que son élan l’emporte hors du terrain. Le légendaire Red Auerbach déclarera à l’issue du match que c’est l’un des plus beau tir qu’il ait vue de sa vie.

Bill Russell résumera quand à lui cette action avec humour

« Larry a été capable de réaliser cette action, pas uniquement parce qu’il savait ou le ballon allait atterrir, mais parce qu’il savait qu’il le savait »

Plus qu’une simple action de génie, cette action donnera le ton pour le reste de la rencontre pour victoire des Celtics 98 à 95. Bird finira la rencontre avec 18 points, 21 rebonds et 9 passes décisives et décrochera quelques jours plus tard son premier titre NBA.

JUIUS ERVING – REVERSE LAYUP

DRjhigh

11 mai 1980, Spectrum de Philadelphie, Game 4 des finales NBA 1980.

Les 76ers sont dos au mur : menés 2-1 dans la finale NBA face aux Lakers de Kareem Abdul-Jabbar et de Magic Johnson, ils doivent remporter cette rencontre pour égaliser dans la série. La rencontre est serrée et à l’entame de la dernière période, le score est de 81 à 76 pour les 76ers. Avec toujours 5 longueurs d’avance à 10 minutes de la fin (89 – 84), Julius Erving reçoit le ballon sur l’aile droite. Face à lui, le pivot Marc Landsberger. Dr J passe facilement le Laker ligne de fond, et prend son appui en tenant le ballon dans sa main droite. Kareem Abdul-Jabbar monte en opposition et Julius Erving met son bras droit à l’horizontal pour éviter le contre : on peut penser à ce moment qu’il va faire une passe. Il passe en fait sous le cercle, attend que ses adversaires soient au sol pour aller déposer le ballon en retombant de l’autre côté du panneau contre la planche. Erving semble être resté en l’air une éternité : un moment de pure poésie que seul le docteur pouvait nous offrir.

Les 76ers remporteront la rencontre mais pas la série : Magic Johnson déclarera quelques années plus tard :

« Je n’arrivais pas à croire qu’il ait réussi ce geste. Cela restera le plus beau geste que j’ai pu voir lors d’un match de basket »

MAGIC JOHNSON – LE JUNIOR SKYHOOK

Magics Junior Skyhook

La finale 1987 est la dernière qui verra les Lakers de Magic affronter les Celtics de Bird. Avec 3 titres dans les années 80 pour chaque franchise avant cet affrontement, cette finale est l’occasion pour les deux équipes et ses deux leaders de se départager. Avec un avantage de 2 victoires à 1 à l’entame de la quatrième rencontre au Boston Garden, les Lakers ont l’occasion de prendre un avantage certain dans la série. Menés de 16 points à la mi-temps, ils trouvent toutefois les ressources pour revenir et ne sont plus qu’à un point à 10 secondes de la fin. Magic Johnson récupère le ballon contre la ligne de touche et est face à Mchale, un excellent défenseur. Après une semi-feinte, il s’élance vers la raquette avec sa main droite. Il lance alors un bras enroulé en pleine course tout en évitant le contre de Bird, Mchale et Parish…. Swish. Un bras-enroulé exécuté à la perfection, digne de Kareem Abdul-Jabbar, le maître du geste. Larry Bird qui ratera la tentative victorieuse sur l’action suivante déclarera :

«  Vous pouvez penser perde contre les Lakers sur un bras enroulé, mais vous ne pensez pas qu’il viendra de Magic ».

A suivre ; Bernard King, Isiah Thomas, Charles Barkley, Kareem Abdul-Jabbar

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Jay Swan (65 Articles)
Twitter : @junkyardswan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.