Breaking News

Le doublé historique des vagissants Gators de Florida en 2006 et 2007

NCAA March Madness History

A quelques jours du début du Final Four NCAA version 2015. Basket Rétro, depuis quelques semaines, revient sur les meilleurs moments de l’histoire de la March Madness. Aujourd hui, nous nous arrêtons à la fois en 2006 et 2007, années qui correspondent au doublé NCAA des Gators de Florida dans lequel a évolué un certain Joakim Noah. Détails.

C’est ce qu’on appelle un back-to-back exceptionnel en basket. Les Gators de Florida ont remporté successivement en 2006 et 2007 le championnat NCAA sous les ordres du coach Bill Donovan (à la tête depuis 1996). Depuis l’instauration du Final Four, UCLA a aussi réussi à remporter au moins deux fois de suite le championnat universitaire (dans les années 60 et 70). Ce fut le cas également pour Duke en 1992 et 1993. Dans cette équipe floridienne jouait un dénommé Joakim Noah. C’est là-bas que le pivot français se fait repérer par les scouts NBA qui ont pu alors observé son travail rugueux dans la peinture.

Dans son histoire, Florida a atteint au total 5 fois le Final Four. Outre ces deux titres victorieux, Florida a échoué auparavant 3 fois : 2 défaites en demi-finale (en 1994, défaite 70-65 face à Duke, puis en 2014, défaite 63-53 face à Connecticut). Elle a connu aussi une déconvenue en finale (en 2000, défaite 89-76 face à Michigan State).

Billy Donovan (c) Gatorcountry - Curtis Bryant

Billy Donovan (c) Gatorcountry – Curtis Bryant

DES « ALLIGATORS » QUI ATTIRENT LES FRANCHISES NBA

Lors de ce double succès, et s’entendant à merveille sur et en dehors du terrain, le cinq majeur des Gators était composé des joueurs aux noms bien connus actuellement en Europe ou en NBA :

  • L’ailier shooteur Corey Brewer: élu MOP (Most Outstanding Player = meilleur joueur du Final Four) du Final Four en 2006, passé par les Minnesota Timberwolves et surnommé le Drunken Dribbler (le dribbleur saoul)
  • Le meneur actuel de l’Asvel Taurean Green
  • L’ailier fort des Hawks d’Atlanta Al Horford
  • Le pivot français des Chicago Bulls Joakim Noah: élu MOP (Most Outstanding Player) du Final Four en 2007
  • L’arrière sans le doute le moins connu des quatre autres joueurs : Lee Humphrey

L’équipe de Florida à cette époque étaient surnommée « the 04s » (prononcé les « oh-fours ») car tous ont été recruté lors de l’année 2004.

Avec ces deux titres, forcément les jeunes joueurs floridiens pouvaient s’attendre à ce que la lumière soit braquée sur eux. Résultat, les recruteurs NBA sont indubitablement intéressés par leur profil. Lors de la draft 2007 qui suit leur deuxième victoire dans le championnat NCAA, trois joueurs se classent dans les 10 premières places : Al Horford (3e), Corey Brewer (7e) et Joakim  Noah (9e). Si les intérieurs jouent un rôle majeur dans leurs équipes respectives (à Atlanta et à Chicago), ça n’a pas toujours été le cas de Corey Brewer. Green ainsi que le sixième homme des Gators Chris Richard seront draftés au second tour la même année respectivement à la 52e et 41e place. Seul Humphrey ne sera pas drafté. Ces joueurs ont su unir leurs forces pour progresser dans le jeu et travailler tous ensemble. Et le début de la gloire commence lors de la saison 2005-2006.

2006 : LE TITRE HISTORIQUE POUR LA FACULTE DE FLORIDA

Et c’est à Indianapolis au RCA Dome que Florida remporte son premier titre face à UCLA, adversaire dans lequel on retrouve d’actuels joueurs NBA (Luc Mbah A Moute, Ryan Hollins, Jordan Farmar, Arron Afflalo, et Darren Collison). Les hommes du cinq majeur floridien auront été les principaux artisans de cette victoire. Noah finit meilleur marqueur des Gators avec 16 points à 7/9 aux tirs et n’a pas été loin de frôler le double-double avec 9 prises aux rebonds, effectuant au passage 6 contres. Al Horford signe 14 points et 7 rebonds.

Florida Champion NCAA 2006 (c) Usa Today

Florida Champion NCAA 2006 (c) Usa Today

A l’issue de cette finale, coach Donovan ne masquait évidemment pas sa joie :

« Ces gars ont fait du bon boulot. Je leur ai dit avant le match que cette finale allait se réduire à ce dont nous avions parlé ensemble. Cela comprenait de la générosité, un travail d’équipe, des extra pass, avoir un nombre élevé de passes décisives, et ensuite être capable de défendre et de prendre les rebonds. Ils ont fait du bon boulot. Je suis heureux pour eux, l’université de Florida et tous les gens qui ont partagé cela. Je voudrais aussi féliciter UCLA. C’est une bonne équipe de basket. Nous avons battu une excellente équipe. Ils ont été bons défensivement. (source : gatorzone.com)

Quant à Joakim Noah, après match, il a littéralement explosé de bonheur pour son premier titre universitaire:

« C’est indescriptible. C’est le moment que j’ai jamais ressenti de toute ma vie. Tu travailles si dur pour ces moments. Ca en vaut la peine. Nous avons travaillé si dur comme une équipe. Tant de transpirations, de larmes, de sacrifices pour vivre des moments comme cela. Je suis si fier de mes coéquipiers, de mon coach, de ma famille qui était présente. C’est comme si tu étais dans les nuages.  C’est pas seulement que tu te sentes bien. Ca sent bon. Ca a le gout du bon. Je n’arrive pas encore bien à décrire cela ». (source : gatorzone.com)

Au départ de la saison jusqu’à la finale de ce soir en 2006, Florida ne faisait pas office de favori pour gagner le tournoi final pouvait-on entendre de la part Taurean Green et de ses coéquipiers. L’arrière passé par Limoges et villeurbannais cette saison, l’avait rappelé :

« Nous, on l’a senti depuis le début de l’année. Nous n’avons obtenu de respect. Vous savez, l’équipe entière a eu juste un état d’esprit… ok. Nous savions ce que nous devions faire. Nous étions obligés de prouver quelque chose à tous ceux qui viennent voir nos matchs. Je pense juste que l’état d’esprit de notre équipe nous a forcé à jouer de la manière dont nous avons joué ». (Source : gatorzone.com)

Le lendemain de la victoire, une foule de 7000 personnes ont accueilli les champions floridiens et universitaires au Gainesville Raceway, situé dans l’Etat de Floride. Coach Donovan et joueurs en ont profité pour remercier les fans et supporters de la fac pour les avoir soutenus cette saison. Tandis que tous les observateurs prévoient le départ des principaux joueurs cadres des Gators vers la Draft 2006, tous décident de rempiler pour une saison supplémentaire et de se fixer un objectif commun : conserver leur premier sacre universitaire.

En saison régulière (2005-2006), Florida affichait un très beau bilan positif : 24 victoires et 6 défaites. Le parcours 2006 en phase finale :

  • Victoire face à South Alabama en 8e de finale régionale, 76-50
  • Victoire face à Wisconsin-Milwaukee quart de finale régionale, 82-60
  • Victoire face à Georgetown en demi-finale régionale (Sweet Sixteen), 57-53
  • Victoire face à Villanova en finale régionale (Elite Eight), 75-62
  • Victoire face à George Mason en demi-finale nationale, 73-58
  • Victoire face à UCLA en finale nationale, 73-57

La vidéo de la finale 2006 : Florida – UCLA

2007 : LE TITRE DE LA CONFIRMATION

Après avoir bien célébré ce titre, il faut donc rechausser les baskets pour les Gators et ainsi entamer la saison 2006/2007. Ils font figure cette saison-là évidemment de favori avant le début des nouvelles hostilités sur les parquets universitaires. Pendant celle-ci, après avoir connu une série de défaites, Florida aligne 17 victoires de rang.

Contrairement à la première finale, le match des Gators face à Ohio State a été plus indécis au Georgia Dome d’Atlanta et ses 51 000 spectateurs. Les Gators avaient en face d’eux de sacré clients dont un qui réussit actuellement une remarquable carrière en NBA : Mike Conley Jr (20 points et 6 passes dans cette finale). Au côté de l’actuel meneur titulaire des Memphis Grizzlies se trouvait un certain Greg Oden qui ce soir-là n’avait pas de problèmes de santé et a su démontrer tout l’étendue de son talent : double-double pour le pivot avec 25 points et 12 rebonds. Ohio comptait aussi dans leurs rangs deux américains qui évoluent actuellement en Pro A : David Lighty (Asvel) et Daequan Cook (Rouen). Mais c’est Florida qui aura le dernier mot de la partie. Al Horford a été irréprochable dans la peinture signant lui aussi un double-double : 18 points et 12 rebonds. Les joueurs cadres ont apporté leur bonne aide : Taurean Green (16 points, 6 passes), Corey Brewer (13 points, 8 rebonds). Noah a été moins en verve que lors de la finale 2006 : 8 points et 3 rebonds.

Le 5 majeur de Florida (c) narragansett

Le 5 majeur de Florida (c) narragansett

Le coach Bill Donovan est devenu ainsi le troisième jeune entraineur (41 ans en 2007) à remporter deux titres NCAA. Bob Knight à Indiana et Phil Woolpert à San Francisco sont les deux premiers (tous deux à l’âge de 40 ans et à leur époque). Donovan a déclaré sur le site du New York Times : «  Je pense que j’ai eu assez de chance de pouvoir coacher un tel groupe de gars. Ils sont rentrés dans l’histoire en devenant l’une des plus grandes équipes de tous les temps »

Sur le site d’ESPN, il soulignait l’importance du collectif de son équipe :

« Je pense que cette équipe devrait faire partie d’une des meilleures de toute l’histoire du basket universitaire. Pas comme la plus douée et pas sur certains points précis mais parce qu’ils ont englobé le mot ‘équipe’ et ce que celui-ci signifiait ».

« Nous nous aimons tous et nous aimons tous jouer avec les uns pour les autres. Les gens ont fait des sacrifices énormes (en référence à la décision de faire une année de plus à Florida et de pas se présenter à la draft NBA). Ils sont tous revenus pour ceci et n’auraient pas été satisfaits sans cela », expliquait Taurean Green.

Thad Matta, le coach adverse d’Ohio State a reconnu la supériorité des Gators lors de cette finale :

« Je rangerais cette équipe dans la catégorie de celle qui est probablement faite pour gagner. Vous voyez que ces gars jouent beaucoup au basket depuis de nombreuses années». Et Mike Conley de s’incliner : « leurs joueurs clés sont montés d’un cran dans les grosses situations de jeu. C’est pourquoi ils sont une nouvelle fois champion ».

« On espère qu’on sera considéré comme une des meilleurs équipes universitaires de basket de tous les temps », annonce Corey Brewer, MOP de cette finale. Noah était heureux, lui qui est parti prendre dans ses bras ses parents : « Je n’oublierai jamais ces moments. Dans 20 ans, nous nous en souviendrons encore. Ces deux titres ont été deux aventures magnifiques ». « Ca sera dans le livre. Ca ne sera pas (marqué) n’importe où », pouvait-on lire également sur ESPN de la part du joueur français.

En saison régulière (2006-2007), Florida a affiché un très beau bilan positif : 26 victoires et 5 défaites. Le parcours 2007 en phase finale :

  • Victoire face à Jackson State en 8e de finale régionale, 112-69
  • Victoire face à Purdue en quart de finale régionale, 74-67
  • Victoire face à Butler en demi-finale régionale (Sweet Sixteen), 65-57
  • Victoire face à Oregon en finale régionale (Elite Eight), 85-77
  • Victoire face à UCLA en demi-finale nationale, 76-66
  • Victoire face à Ohio State en finale nationale, 84-75

La finale de 2007 : Ohio State – Florida

UNE GÉNÉRATION QUI A LAISSE UNE EMPREINTE (2004-2007)

En plus d’avoir gagné deux titres universitaires ensemble, l’autre point commun entre Joakim Noah, Al Horford, Corey Brewer et Taurean Green est d’être arrivée à l’université de Florida en même temps comme évoquait plus haut en début d’article: 2004. Tous les quatre ont passé trois ans, renonçant ainsi à effectuer leur saison sénior. En 3 ans, la progression de ces quatre basketteurs est impressionnante. Ils sont devenus ainsi des joueurs majeurs de leur année freshman (1ere saison) à celle sophomore (2èe saison) et jusqu’en junior (3ème saison) comme en témoigne ces statistiques de moyennes :

Saison 2004-2005 – Florida State

Joakim Noah  (29 matchs joués) 3,5 points ; 2,5 rebonds et 0,5 passes
Al Horford (32 matchs joués)  5,6 points ; 6,5 rebonds et 0,9 passes
Corey Brewer (32 matchs joués)  7,5 points ; 3,4 rebonds et 2 passes
Taurean Green (32 matchs joués)  3,9 points ; 1 rebond  et 2,2 passes

 

Saison 2005-2006 – Florida State 

Joakim Noah (39 matchs joués)  14,2  points ; 7,1 rebonds et 2,1 passes
Al Horford (39 matchs joués) 11,3 points ; 7,6 rebonds et 2 passes
Corey Brewer (39 matchs joués)  12,7 points ; 4,8 rebonds et 3,3 passes
Taurean Green  (39 matchs joués) 13,3 points ; 2,9 rebonds  et 4,7 passes

 

Saison 2006-2007 – Florida State 

Joakim Noah (40 matchs joués)  12 points ; 8,4 rebonds et 2,3 passes
Al Horford (38 matchs joués)  13,2 points ; 9,5 rebonds et 2,2 passes
Corey Brewer (37 matchs joués)  13,2 points ; 4,7 rebonds et 2,9 passes
Taurean Green (40 matchs joués)  13,3 points ; 2,4 rebonds et 3,7 passes

Hormis cette génération, d’autres joueurs NBA ont fait leurs cursus universitaire à Florida dont: Bradley Beal (Washington) ; Matt Bonner (San Antonio) ; Udonis Haslem (Miami) ; David Lee (Golden State) ; Mike Miller (Cleveland) ; Chandler Parsons (Dallas)

Les joueurs se succèdent à la fac de Florida qui prend de l’âge. Elle attend les successeurs de la bande à Noah & co qui inscriront le nom des Gators pour la troisième fois dans l’histoire du championnat NCAA et de ses vainqueurs. On attend que ça vagisse à nouveau comme les alli « Gators » du côté du Sud-Est des Etats-Unis.

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Richard Sengmany (378 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.