Breaking News

Coupe du monde 2006, le premier sacre mondial de l’Espagne

Histoire de la Coupe du monde

Alors que les Etats-Unis viennent tout juste d’être champion du monde, Basket Retro vous a proposé pendant tout l’été de revenir sur l’histoire de cette compétition, depuis sa création en 1950 à nos jours. Pour cet énième volet de cette série, place à la coupe du monde de 2006 qui s’est déroulée au Porto Rico.

C’est en 2006 que le Japon qui se charge de l’organisation. Absents de l’édition précédente et des JO depuis 1976, ce n’est pas une équipe particulièrement attendue. De plus elle n’a fini que cinquième des précédents championnats d’Asie des Nations, et n’a plus décroché de médaille depuis l’argent en 1997. A noter un changement de format pour cette édition, avec un passage à 24 équipes divisées en 4 groupes de 6 pour le premier tour. Cet élargissement a permis la première apparition de deux nations, le Qatar et la Slovénie.

japaAu rang des équipes favorites, on retrouve comme d’habitude les Etats-Unis. La draft exceptionnelle de 2003 a fourni plusieurs joueurs au Team USA, notamment Chris Bosh, Dwyane Wade, Carmelo Anthony et Lebron James. Autour d’eux, on retrouve notamment Chris Paul, Joe Johnson ou encore Dwight Howard. C’est ainsi une équipe très jeune dont les leaders ont 21 et 22 ans, puisque Anthony, Wade et James prennent le leadership de cette sélection. Le nouveau coach est Mike Krzyzewski. Il avait déjà été aux commandes en 1990, et est depuis 2005 et encore aujourd’hui en 2014 le coach de cette sélection. Après la 6ème place en 2002 et la médaille de bronze aux Jeux Olympiques d’Athènes, il a pour mission de retrouver la victoire avec l’équipe nationale.

Cette édition 2006 est aussi marquée par le retour de l’équipe de France après 20 ans d’absence. La « génération dorée » menée par Tony Parker et Boris Diaw a permis à la France de finir sur le podium de l’euro 2005 avec une médaille de bronze, ce qui n’était plus arrivé depuis 1959 ! Néanmoins, la blessure de Tony Parker avant la compétition a rendu cette compétition plus difficile pour les bleus qui visaient une médaille. On retrouve néanmoins Mike Gelabale, Florent et Mickaël Pietrus ou encore Ronny Turiaf pour une sélection qui peut espérer quelque chose. De plus, Boris Diaw vient d’être auréolé d’un titre de MIP (meilleure progression sur une saison) qui lui confère un nouveau statut.

Leurs bourreaux des demi-finales 2005, la Grèce, sont pour leur part parmi les favoris de cette compétition avec une équipe encore en progrès. L’Espagne, quatrième du précédent Eurobasket, a une génération qui monte, autour notamment des frères Pau et Marc Gasol, le premier étant dans la meilleure forme de sa jeune carrière, et les arrières Jose Calderon et Juan Carlos Navarro, tous encore présents aujourd’hui en équipe nationale. Par ailleurs, l’Allemagne possède l’un des meilleurs ailiers forts du monde avec Nowitzki, grand artisan de la médaille d’argent de l’Euro 2005 et de celle de bronze aux championnats du monde 2002. L’Argentine de Manu Ginobili et Luis Scola a remporté en 2004 un titre olympique qui fait d’eux une équipe favorite.

Les phases finales ont réservé peu de surprises jusqu’aux demi-finales. En quart, le beau parcours des bleus s’arrête face au même bourreau qu’en 2005, la Grèce. L’Allemagne est aussi stoppée dans son élan en quarts par les Etats-Unis. L’équipe de France viendra à bout des allemands puis des turcs pour décrocher la cinquième place. Les allemands, eux, ont perdu face à la Lituanie et terminent huitième.

Les demi-finales ont été très serrées. Dans le premier match, la Grèce est venue à bout des américains sur le score de 101-95. Ils manquent ainsi leur troisième finale de suite dans une grande compétition internationale. En parallèle, l’Espagne est venue à bout des champions olympiques argentins, non sans mal (75-74). Les Etats-Unis décrochent une troisième place synonyme de nouvel échec.

La finale a connu un scénario complètement différent du tour précédent, puisque les Espagnols l’ont emporté sur le score de 70-47. C’était la première finale de coupe du monde pour ces deux équipes. Un seul des joueurs finalistes, Calderon, jouait en NBA. Cette impression de retour en force du basket européen, à la fois sur un plan technique et tactique, a impressionné le coach de Team USA. Ce premier sacre mondial  pour l’Espagne est le premier sacre d’une génération montante qui a remporté depuis de nombreuses médailles. C’est aussi le premier sacre de l’histoire de l’Espagne qui n’avait jamais remporté aucun trophée. Pau Gasol, grand leader de cette sélection, est élu meilleur joueur de la compétition.

LE CLASSEMENT FINAL DU TOURNOI

Position Equipe Bilan
1  Espagne 9–0
2  Grèce 8–1
3  Etats-Unis 8–1
4  Argentine 7–2
5  France 6–3
6  Turquie 6–3
7  Lituanie 5–4
8  Allemagne 5–4
9  Angola 3–3
 Australie 2–4
 Chine 2–4
 Italie 4–2
 Nouvelle-Zélande 2–4
 Nigéria 2–4
 Serbie-Montenegro 2–4
 Slovénie 2–4
17  Brésil 1–4
 Japon 1–4
 Liban 2–3
 Porto Rico 2–3
21  Panama 0–5
 Qatar 0–5
 Senegal 0–5
 Venezuela 1–4

LE MVP DU TOURNOI

  •  Pau Gasol (Espagne)

LE CINQ MAJEUR DU TOURNOI

  •  Pau Gasol (Espagne)
  •  Jorge Garbajosa (Espagne)
  •  Carmelo Anthony (USA)
  •  Manu Ginobili (Argentine)
  •  Theodoros Papaloukas (Grèce)

LES TOP SCOREURS DU TOURNOI

  •  Yao Ming (Chine) 25.3 points
  •  Dirk Nowitzki (Allemagne) 23.2 points
  •  Pau Gasol (Espagne) 21.3 points
  •  Carlos Arroyo (Porto Rico) 21.2 points
  •  Larry Ayuso (Porto Rico) 21.2 points
  •  Carmelo Anthony (USA) 19.8 points
  •  Dwyane Wade (USA) 19.2 points
  •  Fadi El Khatib (Liban) 18.8 points
  •  Igor Rakocevic (Serbie-Monténégro) 18.3 points
  •  Tiago Splitter (Brésil) 16.4 points

LES ESPAGNOLS SACRES CHAMPIONS DU MONDE

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Antoine Abolivier (85 Articles)
Tombé dans le basket en découvrant Tony Parker et Boris Diaw. Passionné par tout ce qui touche à son histoire que ce soit le jeu, la culture ou les institutions. Présent sur twitter, @AAbolivier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.