Breaking News

L’histoire de la coupe du monde #6 : premier titre de son histoire de la Yougoslavie

Histoire de la Coupe du monde

A l’approche de la coupe du monde de basket qui se tiendra en Espagne du 30 août au 14 septembre, Basket Retro vous propose pendant tout l’été de revenir sur l’histoire de cette compétition, depuis sa création en 1950 à nos jours. Pour le sixième volet de cette série, place à la coupe du monde de 1970 qui s’est déroulée en Yougoslavie.

Parmi les nations européennes de basket, la Yougoslavie s’est rapidement distinguée. En 1963, elle termine à la deuxième place de la compétition, ce qui est alors la meilleure performance pour une équipe européenne en coupe du monde de basket. En 1967, la Yougoslavie réitère cette performance mais termine cette fois derrière l’URSS, autre puissance de basket en Europe.

Fiba-World-Championship-1970-Yugoslavia-HistoryC’est donc naturellement qu’en 1970, que la Yougoslavie obtienne l’organisation de la sixième édition de la coupe du monde de basket de la FIBA. C’est la première fois que cette compétition n’a pas eu lieu en Amérique du Sud. La phase finale s’est déroulée à Ljubljana, où le stade Tivoli Hall comptait 14.000 places.

Une nouvelle fois, les américains envoient une sélection composée de joueurs universitaires, à l’image de l’équipe victorieuse des Jeux Olympiques 1968. La sélection a été emmenée par l’arrière Kenny Washington (12.4 points par match). Le pivot Bill Walton (17 ans), future star de NBA et numéro 1 de la draft 1974 était également présent dans l’effectif.

Grande équipe de basket-ball dans les années 50, la France manque en 1970 sa deuxième coupe du monde consécutive. Ce n’est que le début pour la France d’une traversée du désert, puisque les bleus ne participeront plus à la coupe du monde avant 1986, ni aux JO avant 1984. En 1970, les bleus sont au plus mal puisqu’ils viennent même de manquer la qualification à l’Eurobasket 1969.

Treize équipes participent une nouvelle fois au tournoi, avec la Yougoslavie qui est d’office qualifiée pour le tour final. Cuba, le Panama, la Tchécoslovaquie et la Corée du Sud participent pour la première fois de leur histoire à cette compétition internationale de basket-ball. La sélection du pays organisateur, portée par ses supporters et par l’excellent Kresimir Cosic (17 points par match), a remporté ses 5 premiers matchs. Déjà sacrés champions, les Yougoslaves ont laissé filer leur dernière rencontre face à l’URSS qui a alors décroché la troisième place de ces championnats du monde. Le Brésil a assuré sa médaille d’argent en s’imposant face aux Etats-Unis (69-65) pour leur dernière rencontre.

C’est ainsi le premier titre d’un pays qui le remportera à 5 reprises entre 1970 et 2002 pour ce qui reste aujourd’hui le plus grand palmarès pour un pays.

A noter également l’incroyable moyenne de points affichée par le coréen Shin Dong-Pa avec 32.6 points en 8 rencontres, ce qui n’a pas empêché son pays de terminer à la 11° place.

LE CLASSEMENT FINAL DU TOURNOI

Position  Equipe Bilan
1  Yougoslavie 5–1
2  Brésil 7–2
3  URSS 7–2
4  Italie 5–4
5  USA 6–3
6  Tchécoslovaquie 4–5
7  Uruguay 2–7
8  Cuba 6–2
9  Panama 4–4
10  Canada 3–5
11  Corée du Sud 4–4
12  Australie 1–7
13  Egypte 0–8

LE MVP DU TOURNOI

  •  Sergei Belov (URSS)

LE CINQ MAJEUR DU TOURNOI

  •  Kresimir Cosic (Yougoslavie)
  •  Sergei Belov(URSS)
  •  Modestas Paulauskas (URSS)
  •  Ubiratan Pereira Maciel (Brésil)
  •  Kenny Washington (USA)

LES TOP SCOREURS DU TOURNOI

  •  Shin Dong-Pa(Corée du Sud) 32.6 points
  •  Davis Peralta (Panama) 20,0 points
  •  Jiri Zidek Sr. (Tchécoslovaquie) 19.3 points
  •  Pedro Chappe Garcia (Cuba) 18.5 points
  •  Pedro Rivas (Panama) 18.5 points
  •  Lee In-Pyo (Corée du Sud) 18,0 points
  •  Omar Arrestia(Uruguay) 17.7 points
  •  Luis Claudio Menon (Brésil) 17.3 points
  •  Bob Molinski (Canada) 17.1 points
  •  Victor Hernandez (Uruguay) 16.5 points

LA FINALE YOUGOSLAVIE – USA EN IMAGES

Crédits photo : FIBA Europe

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Antoine Abolivier (85 Articles)
Tombé dans le basket en découvrant Tony Parker et Boris Diaw. Passionné par tout ce qui touche à son histoire que ce soit le jeu, la culture ou les institutions. Présent sur twitter, @AAbolivier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.