Breaking News

L’histoire de la coupe du monde #5 : 1967, une première pour la Russie

Histoire de la Coupe du monde

MVP1967

Modestas Paulauskas, l’homme fort de l’ogre russe – Photo courtesy of LKF.

A l’approche de la coupe du monde de basket qui se tiendra en Espagne du 30 août au 14 septembre, Basket Retro vous propose pendant tout l’été de revenir sur l’histoire de cette compétition, depuis sa création en 1950 à nos jours. Pour le cinquième volet de cette série, place à la coupe du monde de l’Uruguay en 1967.

Pour la cinquième édition de la coupe du monde de la FIBA, c’est encore une fois un pays d’Amérique latine qui a hérité de l’organisation du tournoi avec l’Uruguay. Le Brésil, double champion en titre, fait figure de favoris au même titre que les Etats-Unis, la Yougoslavie et l’URSS.

La ville de Montevideo a été choisie pour la majorité des matchs et notamment le tour final, du fait de la présence de son stade Cilindro Municipal d’une capacité de 18.000 places. Cette arène était particulièrement chaude, pouvant atteindre les 35 degrès en plein match. Un système de climatisation a été mis en place afin de garder les joueurs au frais sur les bancs de touche. La France, cinquième de la précédente édition, n’a pas été qualifiée pour cette coupe du monde. Les Etats-Unis, quatrièmes en 1963, ont à nouveau présenté une équipe composée de militaires et de joueurs universitaires.

World-Cup-History-of-Fiba-1967-Uruguay13 équipes ont pris part à ce tournoi, divisées en 3 groupes de qualification. Les Etats-Unis et la Yougoslavie sont sortis du Groupe A, aux dépens du Mexique et de l’Italie. Le Groupe B a permis la qualification de l’URSS et de l’Argentine face au Pérou et au Japon. Enfin, le Groupe C a qualifié les champions en titre brésiliens et la Pologne aux dépens du Porto Rico et du Paraguay. Les Uruguayens, pas organisateur, étaient qualifiés d’office pour le tour final qui comptait donc 7 équipes. A noter les cartons de l’URSS en phase de groupes, vainqueur contre le Pérou sur le score de 84-46, contre l’Argentine 105-66 et 95-56 contre le Japon, terminant avec une différence de +116 points en 3 matchs.

Après de telles phases de groupes, l’URSS se dégage ainsi comme favorite pour le tour final. Et pour cause. Les russes ont balayé la Pologne (86-61), l’Argentine (96-61) Au final, seuls les Américains ont réussi à battre les russes d’un petit point (59-58).

Néanmoins, défaits par le Brésil et la Yougoslavie, les USA ne pourront empêcher les Russes de remporter cette compétition pour la première fois de leur histoire. Ils termineront avec le même bilan que la Yougoslavie et le Brésil. Malgré une différence de points nettement supérieure, les Etats-Unis sont sortis du podium du fait des résultats de leurs confrontations particulière.

L’Uruguay, pays organisateur, ne remportera qu’une victoire dans ce tour final. C’est une victoire de prestige face à la Yougoslavie sur le score de 58-57. Ayant tout un public avec eux, ils ont aussi réussi à accrocher l’orgre Russe mais ont fini par s’incliner sur un score honorable de 60-54.

Le podium final est ainsi composé d’un nouveau champion, l’URSS, de la Yougoslavie et du Brésil.

LE CLASSEMENT FINAL DU TOURNOI

Position Equipe Bilan
1  URSS 8–1
2  Yougoslavie 6–3
3  Brésil 7–2
4  USA 7–2
5  Pologne 4–5
6  Argentine 3–6
7  Uruguay 1–5
8  Mexique 6–2
9  Italie 4–4
10  Pérou 4–4
11  Japon 2–6
12  Porto Rico 2–6
13  Paraguay 0–8

LE MVP DU TOURNOI

  •  Ivo Daneu (Yougoslavie)

LE CINQ MAJEUR DU TOURNOI

  •  Radivoj Korać (Yougoslavie)
  •  Ivo Daneu (Yougoslavie)
  •  Mieczyslaw Lopatka (Pologne)
  •  Modestas Paulauskas (URSS)
  •  Luis Claudio Menon (Brésil)

LES TOP SCOREURS DU TOURNOI

  1.  Bohdan Likszo (Pologne) 20,0 points
  2.  Mieczyslaw Lopatka (Pologne) 19,0 points
  3.  Luis Claudio Menon (Brésil) 19,0 points
  4.  Ernesto Ghermann (Argentine) 18.2 points
  5.  Gianfranco Lombardi (Italie) 17.3 points
  6.  Ubiratan Pereira Maciel (Brésil) 16.5 points
  7.  Manuel Raga (Mexique) 16.1 points
  8.  Radivoj Korać (Yougoslavie) 14.8 points
  9.  Modestas Paulauskas (URSS) 14,0 points
  10.  Ivo Daneu (Yougoslavie) 14,0 points

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Antoine Abolivier (85 Articles)
Tombé dans le basket en découvrant Tony Parker et Boris Diaw. Passionné par tout ce qui touche à son histoire que ce soit le jeu, la culture ou les institutions. Présent sur twitter, @AAbolivier

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.