Breaking News

Saison NBA 1950-1951 : les Lakers pour un Three Peat ?

Récaps saisons NBA

 Pour cette deuxième saison de l’histoire de la Ligue, un grand pas va être franchi : en effet si la popularité de la NBA atteint son paroxysme grâce à la première édition du All-Star Game, c’est également lors de cette saison que vont apparaître les premiers joueurs de couleurs dans l’histoire du basket nord-américain.

A l’aube de cette nouvelle saison, toutes les équipes veulent faire chuter les Minneapolis Lakers et ainsi les empêcher de réaliser le premier Three-Peat de l’histoire (après seulement 5 saisons de basketball professionnel aux Etats-Unis). En début de saison le nombre d’équipes tombe à 11 avec le remerciement des Anderson Packers, des Chicago Stags, des Denver Nuggets, des St Louis Bombers, des Sheboygan Redskins et des Waterloo Hawks. Cependant, en cours de saison les Washington Capitols disparaissent avec un bilan de 10 victoires et 25 défaites.

Outre le All-Star Game qui aura lieu pour la première fois de l’histoire au Boston Garden, c’est également la première année où des joueurs de couleurs vont apparaître sur les parquets : Chuck Cooper fut le premier joueur de couleur drafté quand il fut sélectionné par les Celtics. Nat Clifton fut le premier à signer un contrat NBA, en l’occurrence avec les Knicks, et enfin Earl Lloyd fut le premier à jouer en NBA car son équipe des Capitols avait débuté la saison régulière un jour avant.

class51

class511

PEU D’ÉQUIPES MAIS UN BON NIVEAU

Malgré le faible nombre d’équipes présentes cette année-là on peut noter un resserrement du niveau de la Ligue : à l’Est les Warriors, les Celtics et les Knickerbockers se tiennent dans un mouchoir de poche et à l’Ouest les doubles tenants du titre que sont les Lakers sont talonnés de près par les Royals.

On retrouve donc 8 équipes participantes pour ces playoffs, avec pour chacune d’entre elle la ferme intention de briser la domination des Lakers et leur rêve d’empocher le premier « Three-Peat » de l’histoire. A l’Est le premier tour offre des confrontations entre les Nationals et les Warriors, grands favoris. Mais à la surprise générale ces derniers vont s’incliner deux manches à zéro et quittent donc rapidement la post-season. L’autre affiche est un véritable choc entre les Celtics et les Knickerbockers, ces derniers s’imposeront également en deux manches. Les Finales de Division verront donc s’affronter les Nationals aux Knickerbockers, après 5 rencontres de très haut niveau ce sont les joueurs de New York qui atteignent les Finales NBA.

pl51

A l’Ouest, le premier tour propose des affiches à priori déséquilibrées entre les Lakers et les Olympians, mais aussi entre les Pistons et les Royals. Cependant, même si les favoris que sont les Lakers et les Royals s’imposent, cela se fit dans la difficulté avec un score de 2 victoire à 1 dans les deux séries. Les Finales de Division verront donc le choc entre les premiers et les deuxièmes de la Division et à ce jeu-là, les Royals ne vont laisser aucune chance aux doubles Champions NBA en titre de George Mikan en s’imposant par 3 manches à 1. Les Finales NBA verront donc s’affronter les Royals face aux Knickerbockers, pour une série qui s’annonce très disputée.

LES FINALES NBA DE 1951

Crédits photo : NBAE/Getty Images

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Maxime Duchamp (30 Articles)
fan de NBA actuelle et ancienne et grand supporter des Detroit Pistons

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.