Breaking News

[Portrait] Landon Turner, le coéquipier d’Isiah Thomas, du rêve à la réalité.

Portrait

Montage Une : Laurent Rullier pour Basket Rétro

Draft 1982 ; les Celtics de Boston rendent hommage à la star de l’Université de l’Indiana, Landon Turner, en le draftant au 10e tour, malgré un coup du sort terrible pour ce jeune prometteur.

LE LYCEE ET SES EXPLOITS, PUIS LA DIFFICULTE DE L’UNIVERSITE

Landon Turner est une star déjà très tôt au lycée d’Indianapolis, il fait partie de l’équipe vainqueur du championnat de la ville en 1977. Il excelle au dunk avec ses 2m08, sa mobilité et sa puissance, il obtient de nombreux honneurs locaux et nationaux pour son engagement sur le terrain. Il glane des prix dans toutes les sections, régionales et semi-étatiques ; il est le principal obtenteur de votes pour l’équipe de tous les États de Associated Press en tant que senior en 1978 ; il est nommé dans l’équipe Indiana All-Star ; il est apparu en 1978 dans le magazine Parade All-American en compagnie de James Worthy, Gus Williams et Mark Aguirre ; la même année il est nommé dans le McDonald’s All-American avec ce dernier.

Avec tous ces exploits, il est choisi par l’Université de l’Indiana, sauf que Turner n’est pas un bourreau de travail, tout semble facile pour lui, c’est très naturel avec son athlétisme unique, Bobby Knight, l’entraîneur de l’Université a beaucoup de mal à le motiver !

 » Coach pensait que je pouvais être le meilleur joueur de tous les temps à IU. Mais il fallait du travail et de l’acharnement. Avec tout ça, j’aurais toutes mes chances de jouer en NBA ! « 

Au cours de sa carrière à l’Université de l’Indiana, il rate complétement ses 2 premières années, ce qu’il agace l’entraineur  :

  • « Va jouer en pro »
  • « Je ne suis pas prêt pour ça et vous le savez », lui répond le jeune joueur.
  • « Tu n’es pas prêt pour ici non plus !», conclut le coach.

Il est titulaire lors de 43 matchs sur 92 seulement, il marque 688 points et capte 348 rebonds au total pendant ses années avec les Hoosiers, sa moyenne est de 53,8% derrière la ligne des lancers francs pour sa 1ere année, puis 70% lors des saisons suivantes.

LE DECLIC ET LA RECONNAISSANCE

Ses saisons de première et de deuxième année, Turner dispute la plupart des matchs, mais score en moyenne 5 points et 3 rebonds en première année et 7 points et 4 rebonds en deuxième année. Il a littéralement eu un sorte d’interrupteur qui s’est allumé pour lui, lors de sa 3ème saison, lorsque IU commence à se montrer dans le monde du basket-ball universitaire, remportant ses 10 derniers matchs lors de la saison 1981. Turner bloque parfaitement Buck Williams la star de l’équipe adverse lors de la première victoire pour le match d’ouverture IU contre Maryland, marquant 20 points. Par la suite, il est nommé joueur du match lors d’une victoire contre St. Joseph`s. Puis, il marque 20 points et 8 rebonds contre Louisiana State. Pour arriver en finale NCAA contre UNC, Turner maintient James Worthy à 7 points et marque 12 points et 6 rebonds.

Isiah Thomas se remémore en 2010 lors d’une interview pour ESPN :

« Vous savez, vous gagnez par les petites choses et Landon Turner a fait les petites choses pour faire de nous une équipe pour aller en finale NCAA. Sans son jeu, nous n’aurions pas pu gagner un championnat. Peu importe si j’avais marqué 40 ou 50 points. »

En 1981, sur le terrain du Spectrum de Philadelphie devant une foule aguerrie, les spectateurs voient Turner, Isiah Thomas, Ray Tolbert, Randy Wittman et Ted Kitchel remporter le titre national 63-50 contre North Carolina de James Worthy ! L’entraîneur de IU, Bobby Knight pense que Turner a pris son envol ce soir-là ! Il déclare : « Je pensais que Turner était de loin le joueur exceptionnel de la NCAA cette année-là, il a ce super toucher et cette grande agilité. » Il se rappelle ce soir-là, il marche vers son bureau en pensant au joueur qu’est Turner  et se dit à lui-même :

« Si rien n’arrive à ce gamin, s’il maintient la même attitude, il sera le premier joueur pris à la prochaine Draft. »

En 1980, ses 2 coéquipiers, Isiah Thomas et Ray Tolbert rejoignent la NBA. Landon, lui, dispute sa dernière saison universitaire, avant de faire le grand saut dans la grande ligue. Puis survient ce terrible 25 juillet 1981.

DU REVE AU CAUCHEMAR, IL N’Y A QU’UN PAS

Après sa saison 1980-81, la carrière de basket-ball de Turner vient de décoller mais va prendre un tournant tragique le 26 juillet 1981: lors d’un voyage avec un groupe d’amis, à 8 h 45, Turner perd le contrôle de sa Ford, heurte une rambarde, fait plusieurs tonneaux avant de heurter une butée et de retourner sa voiture. Lors de cet accident, il n’y a pas de blessés graves hormis Landon. La première chose dont Turner se souvient est de s’être réveillé dans un hôpital, des médecins lui disant qu’il a eu un accident de voiture, qu’il s’est cassé le cou et qu’il est paralysé.

« Je n’y croyais pas, j’ai essayé de remuer mes orteils et je n’ai pas pu. Je suis parti en morceaux. » déclare Turner.

Il est vivant, « beaucoup de gens pensaient que je n’y arriverais pas », écrit Turner dans son livre. Coach Knight est parti pêcher dans l’Idaho lorsque l’accident de Turner s’est produit. À l’intérieur de la maison d’un ami, le téléphone sonne. Le joueur sur lequel il compte pour être sa star la saison prochaine ne peut plus marcher. L’accident laisse Turner paralysé de la poitrine aux pieds, il devient paraplégique. C’est l’entraîneur Bobby Knight qui a la tâche difficile d’appeler les parents de Turner et de les informer des blessures subies.

« Mec, ça doit être un cauchemar, mes rêves de jouer au basket s’envolent. »

À la suite de cet accident, le coach Knight lance plusieurs collectes de fonds à travers l’État pour aider son joueur ! Il finit par collecter plus de 400 000 $ pour Turner. Il organise une collecte de fonds avec le Landon Turner All-Star Basketball Exhibition Game, de nombreuses anciennes stars d’Indiana U. et NBA participent à la collecte de fonds pour soutenir Landon Turner après son accident de voiture de juillet.

« Si Landon avait pu jouer sa dernière année, il aurait été l’un des trois meilleurs joueurs de la Draft. Voici un gamin qui avait un million de dollars entre les mains et il a dû le regarder flotter dans un feu et brûler. » déclare son ancien coéquipier Steve Risley !

Au printemps 1982, Bobby Knight assiste à des camps à Chicago après la blessure de Turner et suggère à l’entraîneur des Boston Celtics, Red Auerbach, d’envisager de recruter Turner comme un geste symbolique. Les Celtics acceptent et choisissent Turner avec leur dernier choix lors de la Draft NBA

LA CONVALESCENCE ET LA MOTIVATION

La blessure à la moelle épinière de Turner laisse ce jeune joueur en fauteuil roulant, il traverse des mois de thérapie douloureuse. Au bout d’un moment, Turner en a assez de pleurer et de s’apitoyer sur son sort. Il retrouve le mouvement dans ses bras et obtient un véhicule spécialement équipé pour pouvoir conduire. Il est diplômé de l’université, ce diplôme qui l’a tant inquiété. Il revient pour jouer au basketball en fauteuil roulant, une équipe financée par Knight. Pratiquer ce sport en fauteuil roulant n’a pas le même attrait et Turner finit par passer à autre chose. Mais il refuse de revenir sur ce qui aurait pu être.

Turner passe les quatre dernières décennies en tant que conférencier motivateur et défenseur des personnes handicapées. « Vous voyez beaucoup de gens qui mentalement ne peuvent pas accepter de vivre le reste de leur vie comme ça. Il a tout transformé en positif. C’est tout à l’honneur de sa foi et de sa conviction », a-t-il déclaré. Il participe régulièrement à des événements de classe et d’équipe. Il assiste aux matchs et aux entraînements des Hoosier ! Turner devient le symbole de la persévérance et devient un pilier dans les vestiaires pour l’équipe des Hoosier ! En 2012, Landon Turner est intronisé au Hall Of Fame de l’athlétisme IU. Il est une source d’inspiration pour tous.

 » Si rien n’arrive à cet enfant. » voici une phrase qui n’a pas beaucoup de sens en Mars 1981, en regardant 40 ans en arrière, ce que Knight pensait ce jour-là est une prédiction étrange de quelque chose qui arriverait à Turner. Quatre mois avant l’accident, Turner est au sommet du monde, coupant les filets après un titre NCAA… Malheureusement, cet accident mettra fin à jamais à son rêve de NBA et à sa carrière de basketteur professionnel.

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Yvanmontgury (3 Articles)
Une moustache bien aiguisée pour fouiller dans le passé est essentielle pour mieux comprendre le présent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.