Breaking News

Le match rétro de la semaine : Charlotte Hornets – Miami Heat 1995/1996

Match Rétro

Montage Une : Laurent Rullier pour Basket Rétro

Vous cherchez un match NBA très sympa, bien rythmé et sous la houlette du tandem George Eddy/Eric Besnard? Vous êtes bien tombés. Petit retour à la Miami Arena qui recevait les Hornets en janvier 1996.

Tiens, encore une affiche qui n’inspire pas forcément confiance, détrompez-vous! Rien qu’un seul argument pour vous donner l’eau à la bouche. Alonzo Mourning face à Larry Johnson. Les deux anciens coéquipiers vont livrer une bataille homérique en se rendant coup pour coup avec du bon trashtalk sans violence, loin des débordements du futur lorsque LJ partira à New York. Zo à Miami, c’est encore tout frais. C’était encore un frelon l’an dernier jusqu’à l’affrontement contre les Bulls d’un Michael Jordan en plein retour. L’oseille et le charisme de Pat Riley qui est lui aussi un nouvel hôte en Floride ont fait la différence. Les clés de la maison, le climat, les plages, le compte en banque bien garni, il n’en fallait pas plus pour que Mourning soit en totale confiance. Mais il va falloir patienter car le roster est loin d’être à la hauteur. Kevin Willis c’est costaud, Rex Chapman ça allume et c’est tout…

Bien sûr qu’il y a le petit diamant serbe, Sasha Danilovic, sauf que ce dernier est blessé jusqu’à la fin de la saison. Une perte difficile à combler et sans oublier un autre détail, il n’y a pas de meneur. Enfin si, il y a Bimbo Coles et il est out. C’est l’ancien remplaçant de Jordan aux Bulls en 1994, Pete Myers qui doit jouer les pompiers de service à la distribution. Il faudra attendre quelques semaines avant que Riley ne ramène Tim Hardaway. D’ici là, il faut sortir le bleu de travail et subir les entraînements de commando du général Riley.

A Charlotte, le succès n’est pas non plus flagrant et pas pour les mêmes raisons. Larry Johnson et Glen Rice sont présents, Dell Curry est un artilleur de premier ordre. Les blessures n’épargnent pas les autres membres, en particulier Muggsy Bogues qui sent le début des ennuis au niveau médical dans sa carrière. Une saison quasi blanche. Sans Mourning, c’est Matt Geiger qui hérite du strapontin. Pas le même talent et quand on a un Robert Parish de 42 ans et un George Zidek qui n’a pas le  niveau NBA, le poste de pivot est un point d’interrogation. Sans vouloir lui manquer de respect, le coach Allan Bristow n’est pas non plus un ponte dans sa catégorie. On retrouve aussi deux ex-pensionnaires du championnat de France. Rafael Addison qui avait évolué à Levallois et le spectaculaire Darrin Hancock qui faisait trembler les cercles de Maurienne en Pro B. Sa toute première expérience professionnelle avant de rejoindre la NBA.

On remercie encore VintageNBAGames pour continuer à faire vivre les archives NBA Canal.

LE BOXCORE

LE RÉSUMÉ DE LA RENCONTRE SUR CANAL+

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Anthony "Pred" Saliou (526 Articles)
Fan de MJ, d'Hakeem, Bird et Sir Charles notamment, déteste les Sonics et le Thunder, peu d'amour pour les Lakers, mais adore par-dessus tout le basket "tough". A passé plus de 15 ans sur la toile basket à débattre et râler comme tout vieux qui se respecte.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.