Breaking News

La saison 1990-1991 de Bernard King : une résurrection

NBA

Montage Une : Aurélien Sohard pour Basket Rétro

Légende des Knicks de New York, Bernard King est une idole du Madison Square Garden. Son nom reste associé à la grosse pomme. Néanmoins, après une terrible blessure au genou face aux Kings en mars 1985, Bernard King tarde à retrouver son niveau. Les Knicks décident alors de se séparer de leur star en 1987. Mais BK from BK n’avait pas dit son dernier mot… Retour sur la saison de la résurrection pour Bernard King.

Après 6 matchs en 1986-87, les Knicks ne renouvellent pas le contrat de leur star déchue, et le laissent filer à Washington, chez les Bullets.

Basket Canal Blog

Moins explosif, c’est le début d’une nouvelle carrière NBA pour BK. Il ne peut plus s’appuyer sur sa rapidité d’exécution ou son physique. Ses trois premières saisons en tant que Bullet sont de très bonne facture :  en constante amélioration, BK convainc, notamment au niveau du scoring, son point fort. Il parvient même à jouer les 82 matches de la saison 89-90, alors que quatre ans plus tôt, les docteurs ne le voyaient même pas rejouer au basket. Première victoire pour Bernard, une victoire sur la vie.

Vient alors la saison 1990-91, l’un des chef-d ’œuvres de Bernard King ; revanchard, il commence par inscrire 44 points contre les Bulls de Jordan dès le second match de la saison. Ayant perdu de sa motricité, Bernard base son basket sur les fondamentaux et l’efficacité. C’est une machine à scorer, infatigable, mécanique, létale. Si le BK des Knicks créait la plupart de ses points avec du post-up, des jumpers ou encore des feintes de tir, le BK des Bullets est un joueur qui n’a pas peur de s’approcher du cercle. En 1990, les Bullets sont une équipe du ventre mou de la conférence Est, qui n’accèdera par ailleurs pas aux playoffs. C’est du côté de la performance individuelle de BK, alors âgé de 34 ans, qu’il faut se pencher.

twitter.com

Le match contre Chicago ne fait qu’ouvrir les hostilités ; BK ne descend que très rarement en dessous des 30 pions par match (45 vs Sacramento, 40 contre les Lakers). Mais le point d’acmé de sa saison est sans aucun doute son retour au Madison Square Garden ; le 31 janvier 91, dans son jardin, Bernard King envoie 49 points et 11 rebonds. La rage au ventre, BK célèbre cette victoire comme un match de playoffs. Ce soir-là, BK est acclamé par le public du MSG, qui ne peut cacher sa nostalgie et l’amour qu’il porte pour celui qui restera une légende de New York. Un mois plus tard, il revient au MSG et claque 44 points.

Autres performances notables de cette saison ; les 47 points de BK contre la franchise qui l’a drafté (les Nets) et 50 pions tout rond contre le Jazz, équipe où il avait absolument tout raté lors d’une saison catastrophique en 1980. Quand je vous dis que BK avait des comptes à régler en 1991…

Contre toute-attente, Bernard King est nommé All Star starter de la conférence Est, aux côtés de Jordan, Barkley, Dumars et Ewing. Une consécration pour BK, qui se demandait s’il pourrait rejouer au basket quelques années plus tôt. Après le match, en larmes, Bernard King exprime la fierté qu’il éprouve à être présent pour cet évènement :

« Quand je me consacre à une chose, je dois toujours être le meilleur possible. C’est mon leitmotiv. J’ai fait d’incommensurables efforts pour rejouer au basket, mais je ne voulais pas seulement rejouer, je voulais redevenir all-star. C’est chose faite ».

A la fin de la saison 1990-91, Bernard King finit 3e scoreur de la ligue avec 28,4 points par match, juste derrière MJ et Karl Malone. Durant l’intersaison, il doit subir une nouvelle opération au genou, ce qui le privera de l’entièreté de la saison 92-93. Les Bullets le coupent en 1993, et BK rejoint les Nets pour boucler la boucle, et jouer 32 petits matchs. Si ses genoux l’ont empêché d’avoir une carrière digne des plus grands, BK est considéré comme une légende de notre sport. Il rejoint le Hall of Fame en 2013.

Retrouvez plus de Basket Retro sur





Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.