Breaking News

[A lire] La saga SQBB, un livre sur l’histoire du club de Saint-Quentin

Librairie

Montage Une : Laurent Rullier

Éric Jonneau, rédacteur en chef adjoint de L’Aisne Nouvelle, vient d’écrire « La saga SQBB » paru vendredi 15 novembre. Le SQBB s’inscrit désormais dans le cercle fermé des clubs de basketball ayant eu l’honneur de voir un ouvrage retracer leur histoire. Nous ne pouvons que vous conseiller de vous procurer « La saga SQBB » !

Préfacée par Chris Singleton, la saga SQBB est le premier ouvrage signé Éric Jonneau. Journaliste depuis 1997 après avoir découvert le métier au sein de la rédaction de La Voix de l’Aisne, ce passionné de sport a suivi le club saint-quentinois et le basket régional picard dans son ensemble pendant plus de dix-sept ans. Principalement à L’Aisne Nouvelle dont il est aujourd’hui rédacteur en chef adjoint. Il fut également joueur de longues années dans les équipes réserves du SQBB et de la JSC St Quentin, tout en œuvrant au sein de la commission Patrimoine de la ligue régionale de Picardie de basketball.

Eric jonneau entre deux avec Henry Wright 2012 @ Vincent Janssen

S’il a pris beaucoup de plaisir à écrire ce livre de 150 pages, Éric Jonneau confie l’avoir fait pour que « l’histoire du club reste gravée dans le marbre ». À travers tous les témoignages, les nombreuses photos d’époque (principalement réalisées par Jean-Luc Foucret), le journaliste « espère que tous les gens qui sont cités dans ce livre vont pouvoir redécouvrir leur propre histoire. » Au-delà du Saint-Quentin Basket-Ball, « je parle du SQBB à travers toutes ses rencontres avec le basket local, départemental, régional puis national, explique-t-il. Mais le début de l’histoire, c’est avec tous les clubs du coin, notamment celui de Gauchy. » En une de couverture et donc auteur de la préface, Chris Singleton était incontournable. L’auteur confirme : « il est le symbole de ces années, l’entraîneur qui a fait monter SQBB en N1A et qui l’a conduit à sa seule et unique aventure en coupe d’Europe ».

Sous-titré « L’histoire d’une passion », le livre qui est sorti vendredi 15 novembre transpire la folie des années 80 principalement, comme le vit l’auteur saint-quentinois : « cette histoire ne mériterait pas un livre si elle n’avait pas été extraordinaire ! Saint-Quentin en pro A, c’était de la folie. Les gens en parlent avec nostalgie car on ne revivra plus jamais ça. Pour que Saint-Quentin se retrouve en prime time sur Antenne 2 un samedi, 2e du championnat de Pro A à l’occasion de sa première saison dans l’élite, c’est magique ce qu’il s’est passé. »

Eric Jonneau éclaire sur la genèse de l’idée de la rédaction de cet ouvrage : « L’idée m’est venue après le 1er septembre 2012 et le retour à Saint-Quentin d’Henry Wright, le premier Américain de l’histoire du SQBB. Ça faisait 23 ans qu’il n’était pas revenu en France. Il est revenu pour un match de gala à la salle Bertrand-Gamess de Saint-Quentin. Beaucoup de ses anciens coéquipiers étaient venus et j’ai eu l’honneur d’assister à ce moment de convivialité, de larmes, d’émotion qui m’ont fait prendre conscience que cette histoire qu’ils avaient connue, personne ne l’avait écrite. Et qui s’en souvenait encore, à part eux ? Il fallait que quelqu’un écrive l’histoire du SQBB, en tout cas cette première période de 1973 à 1993. Je me suis lancé. »

« J’ai commencé dans les semaines suivantes. J’ai fait beaucoup de recherches dans les archives, la presse notamment, L’Aisne Nouvelle essentiellement mais pas que (L’Union, le Courrier Picard, Maxi-Basket). Mais j’ai surtout été à la rencontre des acteurs de ce SQBB-là, ceux des premières années. Marie-Thérèse Cantineau, la femme de Jean, qui était le fondateur de Saint-Quentin Basket-Ball, que tout le monde avait oublié, et à qui je rends hommage parce que cette histoire lui appartient. Il m’a fallu deux ans et demi de recherches et d’écriture, en fait le livre était quasiment terminé en 2015. » (Propos receuillis par Xavier Swartvagher pour L’Aisne Nouvelle)

Commence alors le travail de l’ombre, le parcours du combattant de l’auteur indépendant : « En fait, je pensais trouver un éditeur qui s’occupe de tout et finalement, d’échec en échec, j’ai fini par tout prendre à mon compte et m’occuper de tout. »

C’est ainsi que la sortie de l’ouvrage a finalement été arrêtée au 15 novembre 2019, pour les fêtes de fin d’année, malgré les derniers doutes de l’auteur sur la version finale :

« Je voulais encore changer des choses au dernier moment, mais on m’a dit d’arrêter, que je ne serai jamais content du résultat final. Je n’en suis pas encore au stade du soulagement parce qu’il y a encore beaucoup de choses à faire, la commercialisation, la distribution, la vente. J’espère être soulagé après les fêtes quand je commencerai à avoir des retours de lecteurs. » (Propos receuillis par Xavier Swartvagher pour L’Aisne Nouvelle)

Eric Jonneau livre une des multiples anecdotes qui émaille l’histoire du club :

« J’ai découvert plusieurs épisodes en allant chercher dans toute la presse de l’époque. Mais il y a cette histoire de finale de Coupe de France disputée à Saint-Quentin, contre Hyères en 1985. On est marqué par la victoire en Coupe de France 87 contre Montpellier à Joigny, mais on a oublié qu’avant d’en gagner une, Saint-Quentin en a perdu une à domicile, avec une histoire invraisemblable de chrono. Tout le monde s’arrête de jouer, Saint-Quentin a deux ou trois points de retard (NDLR : trois points). Bertrand Gamess, qui était l’entraîneur, croit qu’il a encore une minute devant lui. Et les arbitres sifflent la fin. On est encore sur des chronos manuels, l’aiguille indiquait une minute, la table de marque quarante secondes, ils perdent bêtement leur finale de Coupe de France. C’est ce qui permettra sûrement aussi d’aller la gagner deux ans plus tard. » (Propos receuillis par Xavier Swartvagher pour L’Aisne Nouvelle)

Malgré une remontée en Pro A obtenue sportivement à la fin de la saison 1992-93, le SQBB doit supporter un dépôt de bilan durant l’été et se voit contraint de repartir en Nationale 4. Le parti-pris de l’auteur a été d’arrêter son récit à la date de 1993, ne préférant pas écrire la suite :

« Très sincèrement, c’est quelque chose que je ne voulais pas faire quand j’ai fini ce livre. La suite, je l’ai trop connue, je n’avais pas envie de l’écrire moi-même. Peut-être aussi un trop-plein après deux ans et demi de boulot. Et puis, ça paraît logique qu’il y ait une suite. Laurent Prache (NDLR: l’actuel président du SQBB) me pousse à entreprendre ce travail, j’hésite encore. Mais ça paraît évident. Comment écrire une histoire qu’on a soi-même vécue de très près tout en gardant la distance et en occultant toute la partie polémique qu’on a connue et qu’on a aussi alimentée… Ce n’est pas simple mais c’est faisable. » (Propos receuillis par Xavier Swartvagher pour L’Aisne Nouvelle)

Le SQBB s’inscrit désormais dans le cercle fermé des clubs de basketball ayant eu l’honneur de voir un ouvrage retracer leur histoire. Nous ne pouvons que vous conseiller de vous procurer « La saga SQBB » !

La saga SQBB, sortie le 15 novembre 2019 au prix de 20 €. Disponible à Saint-Quentin chez Cultura, REDIC, Cognet. Leclerc Harly, Auchan, Cora, Intermarché Gauchy, Relais gourmand à Homblières. Séances de dédicaces le samedi 23 novembre à Saint-Quentin chez la librairie Cognet (15h-18h). Puis au salon du livre de Saint-Quentin, espace Saint-Jacques, le dimanche 1er décembre. Pour commander : billetterie.sqbb@orange.fr

Ecrit par Vincent Janssen

Sources : article Aisne Nouvelle par Xavier Swartvagher,

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Patrick Parizot (740 Articles)
Fondateur et rédacteur en chef de Basket Retro. Grand passionné de la balle orange et surtout adepte du basket en tout genre. Apprécie particulièrement le basket vintage et notamment celui des années 70.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.