Breaking News

Maria Stepanova, son double-double de moyenne avec le CSKA Moscou en 1998

Euroleague

Trois fois championne d’Europe avec la Russie au cours de sa riche carrière, Maria Stepanova a brillé en club. Pour preuve, en 1998, elle termine l’Euroligue avec le CSKA Moscou avec des moyennes de 15,9 rebonds et 12,4 rebonds. 

Elle a eu 37 ans le 23 février dernier. Le basket l’a guidé à tutoyer les sommets de l’Europe. De son nom complet, Maria Aleksandrovna Stepanova reste une des icônes du basket russe et européen. Née à Stravopol, la pivot de 2m03 rejoint le club phare du CSKA Moscou en 1996 après deux saisons passées à Saint Petersbourg (Volna en 94-95 et Force Majeure en 95-96). Au sein du club moscovite où elle partira en 1999 et reviendra en 2007-2008, lors de sa deuxième saison, elle gonfle considérablement ses stats en Euroligue (1997-1998).

11 DOUBLE-DOUBLE EN 14 MATCHS

A 18-19 ans, Masha, comme on la surnomme, a outrageusement dominé ses adversaires en phases de poules (16 équipes étaient réparties en 2 poules de 8). Le CSKA se retrouvait dans le A. Sur les 14 matchs, elle en conclut 11 avec un double-double tout en s’occupant des interceptions :

  • 12 points (4/8 au tirs et 4/5 aux lancers-francs), 13 rebonds et 5 interceptions face au Diego Budapest, victoire 66-57
  • 38 points (15/17 au tirs et 8/8 aux lancers-francs), 13 rebonds et 3 interceptions face au Diego Budapest, victoire 89-67. C’est son meilleur match en Euroligue de toute sa carrière.
  • 13 points (5/13 au tirs et 3/6 aux lancers-francs), 12 rebonds et 4 interceptions face au Jezica Ljubljana, défaite 62-54
  • 20 points (8/11 au tirs et 4/4 aux lancers-francs), 13 rebonds et 2 interceptions face au Flash Athènes, victoire 66-57
  • 20 points (6/12 au tirs et 8/10 aux lancers-francs), 15 rebonds et 4 interceptions face à Come, victoire 73-65
  • 12 points (4/11 au tirs et 4/4 aux lancers-francs), 10 rebonds et 2 interceptions face à Pool Getafe, défaite 75-69
  • 11 points (5/8 au tirs et 1/4 aux lancers-francs), 16 rebonds face à Ruzomberok, défaite 64-47
  • 23 points (11/16 au tirs et 1/2 aux lancers-francs), 15 rebonds et 3 interceptions face à Jezica Ljubljana, victoire 61-43
  • 12 points (5/11 au tirs et 2/4 aux lancers-francs), 16 rebonds et 4 interceptions face à Bourges, victoire 64-56
  • 15 points (11/16 au tirs et 1/2 aux lancers-francs), 14 rebonds et 5 interceptions face à Flash Athènes, victoire 84-59
  • 16 points (7/15 au tirs et 2/3 aux lancers-francs), 14 rebonds et 5 interceptions face à Pool Getafe Ljubljana, victoire 79-72
Maria Stepanova (c) basket.ugmk.com

Maria Stepanova (c) basket.ugmk.com

Malgré son aide précieuse dans la raquette, Stepanova ne jouera pas avec le CSKA Moscou les quarts de finale de l’Euroligue finissant que cinquième de la Poule A (seuls les 4 premiers sont qualifiés). Malgré le même bilan que Ruzomberok avec 9 victoires et 5 défaites, c’est l’équipe slovaque qui se qualifie devant celui russe avec un point average supérieur : + 65 contre + 6.

Masha conclut l’Euroligue 97-98 avec des moyennes de 15,9 points (56,1 % aux tirs et 71 % aux lancers-francs), 12,4 rebonds (meilleure rebondeuse du tournoi) et 3,3 interceptions (deuxième meilleure moyenne dans cette catégorie statistique).

Retraitée depuis mai 2015, Stepanova a connu ses plus belles heures dans le milieu du basket après ce formidable double-double de moyenne en Euroligue. Elle remporte à deux reprises cette prestigieuse coupe d’Europe (2005 avec Samara et 2013 avec Ekaterinbourg). Avec sa sélection nationale russe, elle soulève le trophée de l’Euro à trois reprises : 2003, 2007 et 2011. 10 fois championne de Russie, elle obtient aussi deux médailles d’argent avec la Russie aux championnats du monde 1998 et 2006.

La FIBA la distingue individuellement en l’élisant joueuse européenne en 2005, 2006 et 2008. Basket Retro s’attardera sur un autre épisode glorieux de la carrière de Maria Stepanova. Nous étions revenus d’ailleurs sur sa performance à l’Euro 2007 qu’elle a gagné au côté de Ilona Korstine et Irina Osipova.

Ecrit par richard Sengmany

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Patrick Parizot (739 Articles)
Fondateur et rédacteur en chef de Basket Retro. Grand passionné de la balle orange et surtout adepte du basket en tout genre. Apprécie particulièrement le basket vintage et notamment celui des années 70.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.