Breaking News

« I’m back » ! Le 18 mars 1995, Michael Jordan annonçait son grand retour

Franchise History

Il y a tout juste 24 ans, Michael Jordan annonçait son grand retour en NBA à l’issue de sa première retraite. En effet, le 18 mars 1995, l’annonce du grand retour de MJ a marqué le basket des années 90. Basket Retro vous replonge dans l’histoire.

Bien qu’au sommet de son art et jouissant d’une incroyable célébrité à l’échelle planétaire, Michael Jordan finit par avouer lui même une certaine lassitude face à la JordanMania et à la surexposition médiatique que subit sa famille. C’est d’après ses dire qui le pousse à mettre un terme, à la surprise générale, à sa carrière de basketteur en octobre 1993. Il confessera plus tard que cette décision est en réalité consécutive à l’assassinat de son père en juillet 1993. Discret jusqu’en février 1994, il surprend à nouveau en signant un contrat de ligue mineure de baseball, mais expliquera faire cela pour poursuivre le rêve de son père. Loin d’être couronnée de succès, cette expérience prendra fin un an plus tard.

magic5Suite a l’échec de son expérience dans le baseball, Jordan décide de faire son grand retour en NBA, ce qu’il annoncera par un simple  » I’m back  » en conférence de presse le 18 mars 1995. Ré-intégré en cours de saison, il retrouve quasi-instantanément son niveau de jeu et permet aux Bulls, jusque là conduit par Scottie Pippen, de se qualifier en Playoffs. Mais après un premier tour maitrisé contre les Charlotte Hornets, Chicago bute face au Orlando Magic du jeune phénomène Shaquille O’Neal.

Cet échec remotive Jordan qui en 1995-1996 va signer une saison historique. Il retrouve tout d’abord ses moyennes statistiques des la période 91-93, le conduisant à son quatrième titre de MVP de la saison. Il sera également cette année là désigné MVP du All Star Game, distinction plus anecdotique mais qui lui avait échappé jusque là. Mais cette saison entrera surtout dans l’histoire du point de vue collectif : les Bulls signe un bilan de 72 victoires pour 10 défaites, record absolu de la ligue qui tient encore aujourd’hui. Le parcours en Playoffs sera d’ailleurs sembable à la saison régulière : le Miami Heat est balayé au premier tour (3-0) suivi par les New York Knicks (4-1).

Back

La finale de conférence Est est l’occasion d’une revanche sur le Orlando Magic qui sera dominé 4 à 0. Rien ne contestera la puissance des Bulls cette saison là, pas même les Seattle Sonics auteur d’une superbe saison sous l’impulsion de Gary Payton et Shawn Kemp mais qui seront battus en finale 4 à 2. Jordan est évidemment MVP des Finals, pour la 4ème fois en autant de finales disputées. Du point de vue personnel, ce 4ème titre acquis le jour de la fête des pères prend une signification toute particulère pour MJ, qui passera de longues minutes en larmes, étendu face contre terre dans le vestiaire à l’issu du match. L’équipe de Chicago version 95-96, emmené par Jordan, Pippen et le féroce défenseur-rebondeur Dennis Rodman (recruté en début de saison) est aujourd’hui considérée comme la plus forte de l’histoire par la plupart des observateurs.

MICHAEL JORDAN IS BACK BY CLUTCH 23

Crédits photo : NBAE/Sports Illustrated

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Patrick Parizot (724 Articles)
Fondateur et rédacteur en chef de Basket Retro. Grand passionné de la balle orange et surtout adepte du basket en tout genre. Apprécie particulièrement le basket vintage et notamment celui des années 70.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.