Breaking News

Les Bleus Olympiques • Berlin 1936

L’équipe de France masculine a participé à huit Olympiades. Entre la joie du podium et la soupe à la grimace, elle est passée par tous les états. Dans ce premier volet : Berlin 36 et Londres 48

Quand l’Equipe de France de basket-ball prend ses quartiers dans le coquet village olympique en banlieue de Berlin, ils n’ont qu’une compétition officielle à leur actif. L’année précédente, ils ont en effet participé au premier Championnat d’Europe organisé par la toute jeune FIBA créée quatre ans auparavant. Malgré un honorable bilan de trois victoires, (contre la Belgique, l’Italie et la Roumanie) pour une défaite, (contre la Tchécoslovaquie), elle dut se contenter de la cinquième place sur dix participants. L’heure de la revanche a sonné quand l’athlète Fritz Schilgen allume la flamme devant les 100 000 spectateurs du Stade Olympique.

A CONTRE SENS DU « JEU A L’AMÉRICAINE »

La France compte des talents dans ses rangs. Rolland Etienne passe pour être le meilleur intérieur d’Europe, Robert Cohu est un solide gaillard d’1,90 m et Fernand Prudhomme est diablement habile au tir au panier. Mais le jeu débridé et rapide des Bleus fatigue la troupe et engendre une inévitable baisse de régime en seconde mi-temps. Les Français ne prennent pas le temps de faire circuler la balle et gâchent pas mal de munitions. Ils jouent à l’inverse de l’exemple etats-uniens qui peut tenir la balle pendant trois ou quatre minutes avant de trouver la faille dans la défense et shooter avec un beau pourcentage de réussite. De plus la fougue défensive des Bleus provoque de nombreuses fautes personnelles qui pénalisent l’équipe.

DEUX MATCHS, DEUX DÉFAITES

Un premier tour élimitoir offre l’Estonie comme adversaire à la France. Les Coqs rejoignent le vestiaire à la mi-temps avec un seul petit point d’avance, 17/16. Mais les fautes et l’essoufflement les condamnent en seconde période. Victoire des Baltes, 34 / 29. Un règlement tortueux autorise pourtant une nouvelle chance dans un match de repêchage contre un autre vaincu du premier tour, la Chine. 22 / 22 à la mi-temps ! Tous les espoirs sont encore permis, seulement… Fautes, fatigue… Même sanction que lors du premier match et les Français peuvent quitter Berlin les valises chargées de déception.

Info 1936

Montage Une : Laurent Rullier pour Basket Rétro

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Laurent Rullier (72 Articles)
Le premier match de basket que j'ai vu en live était un Alsace de Bagnolet vs ASVEL. Depuis la balle orange n'a pas arrêté de rebondir dans ma p'tite tête.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.