Breaking News

Stars NBA Super Héros • Episode 1 : le formidable coup ESPN-Marvel

Comics

Novembre 2010, les lecteurs d’ESPN Magazine découvrent dans les pages de leur revue favorite les stars NBA plongés dans l’univers des super héros Marvel. Six ans après, BasketRetro décrypte pour vous les désormais célèbres fausses couvertures à l’orée d’une saison 2010 / 2011 riche en événements.

Rajon, LeBron, Kobe et Dwight dans l'Olympe des Super Heros © Marvel-ESPN

Rajon, LeBron, Kobe et Dwight dans l’Olympe des Super Heros © Marvel-ESPN

En mai 2009, les « comics nerds » sont catastrophés. La surpuissante Walt Disney Company vient de racheter pour 4 milliards de dollars la société Marvel créatrice des Fantastic 4, X-Men et autres Avengers. Iron Man devra-t’il s’affubler d’une armure rose bonbon ? Hulk beugler une comptine de Phil Collins ? Deadpool céder aux contraintes du politiquement correct ?

Par contre, au sein de la rédaction d’ESPN Magazine, l’ambiance est nettement plus joyeuse. Marvel adopté par Disney cela signifie que les élèves de l’Institution Xavier et les agents du S.H.I.E.L.D font désormais partis de la famille. En effet depuis 1996, Entertainment Sport Programming Network Inc, détenu à 80% par le groupe ABC, est entrée dans le giron Disney par le rachat d’ABC par la firme de Burbank. A ESPN Mag. où l’on traite de l’actualité sportive avec plus d’humour saupoudré de people parfois trash-light que chez l’institutionnel et très sérieux Sport Illustrated, on se dit qu’il y a peut-être un coup à faire.

LES FANS DES CAV’S TOUSSENT

Les initiateurs du projet : Axel Alonso, Marvel, et Gary Belsky, ESPN. Ce dernier a des faux airs du Pr. Xavier.

Le coup est monté moins d’un an plus tard au printemps-été 2010. Pour l’ouverture de la saison NBA. Gary Belsky, rédacteur en chef d’ESPN Mag. et Axel Alonso, vice-président de Marvel, s’entendent pour créer 30 fausses couvertures Marvel mettant chacune en scène une franchise NBA. Les journalistes d’ESPN se chargent des « story line » et les auteurs de Marvel trouvent les correspondances dans leur bestiaire de super héros. Synergie, rigueur, sens du détail, talent et savoir-faire, les piliers de l’entertainment américain sont solidement posés à la base du projet. Mais c’est surtout un autre pilier qui fait le succès de l’entreprise, l’esprit potache et irrévérencieux. Nous ne sommes pas dans du marketing froid et austère, mais dans la vanne canaille. On n’a pas peur de chambrer. D’ailleurs beaucoup de fans des Cavaliers n’apprécient que très moyennement la plaisanterie, (voir infographie ci-dessous).

ESPN, MARVEL, LA NBA, LES FANS … TOUT LE MONDE Y TROUVE SON COMPTE

La démarche branchée et adulte de ce hors série d’ESPN Magazine rassure les fans de Marvel, même ceux qui n’y connaissent rien en basket. Ils voient bien que Tonton Walt a laissé faire une création Marvel qui ne vise pas les enfants sages. Les fans NBA, eux, sont aux anges. Leurs stars en super héros, même si quelques une sont égratignées, les ravissent. ESPN prouve une fois de plus qu’on peut aborder le sport sous un autre angle qu’une sinistre ligne statistique. Marvel voit d’un bon œil l’occasion de sortir de son terrain de chasse habituel pour aller traquer d’autres cibles. Dans les bureaux de la NBA, sans être en quoique ce soit impliqué dans l’opération, on apprécie d’être ainsi mis en lumière.

Les esprits grincheux estiment peut-être que c’est bien là la preuve de l’esprit mercantile, futile et soumis au marketing, qui anime un sport US loin des valeurs du sport avec un grand S. Tant pis pour eux, s’ils ne pigient pas que ce crossover basket-comics est avant tout du pur fun.

DÉCRYPTAGE DES COUVERTURES

On peut toujours s’amuser en 2016 de ces NBAer’s aux superpouvoirs. Mais pour vraiment les apprécier, il faut conjuguer deux compétences pas forcément à la porté de tous : avoir la culture Marvel ET la culture NBA. Souvent pointues, les références à l’univers Marvel ne sont pas toujours évidentes pour le NBA addict. De même le fan des X-Men ou des Avengers, ne connaissent pas forcément les basketteurs ou les teams qui y sont associés. D’autant plus que les story lines pondues par les journalistes d’ESPN s’inspirent de l’actualité NBA de l’intersaison 2010. Voilà une bonne occasion de s’y replonger.

Ne reculant devant aucun défi, Basketretro vous propose de décrypter les 30 couvertures en six infographies.

Pour commencer, les Bobcats, les Cavaliers, les Pistons, les Hornets et les Grizzlies

À suivre…

Info Marvel 1

Montage Une ; Laurent Rullier pour Basket Rétro

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Laurent Rullier (65 Articles)
Le premier match de basket que j'ai vu en live était un Alsace de Bagnolet vs ASVEL. Depuis la balle orange n'a pas arrêté de rebondir dans ma p'tite tête.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.