Breaking News

Le double-double de moyenne d’Arvydas Sabonis avec le Real lors du sacre en Euroligue (94-95)  

Euroleague

Le Final Four de l’Euroligue se déroule actuellement ce week-end. Basket Rétro revient sur les grands moments de cette période phare du basket européen. Retour sur la saison 1994-1995 avec la victoire finale du Real Madrid. Le club espagnol a pu compter sur un Arvydas Sabonis littéralement grandiose. Il finit la saison européenne avec un double-double de moyenne. Détails.

Après avoir passé huit saisons sous le maillot du Zalgiris Kaunas de 1981 à 1989, le célèbre pivot lituanien Arvydas Sabonis poursuit son aventure en Europe en découvrant le championnat espagnol. Passé ses trois années à Valladolid (1989-1992) le géant pivot lituanien de 2m20 signe un contrat de trois avec une autre équipe espagnole : le Real Madrid, coaché par l’immense serbe Zeljko Obradovic. Basket Rétro va se pencher plus particulièrement sur sa dernière saison avec le club madrilène. Et pour cause, en 1994-1995, Sabonis va être éblouissant sur la scène européenne en Euroligue, compétition qui a démarré le 8 septembre 1994.

(c) Real Madrid

(c) Real Madrid

SABONIS : 7 DOUBLE-DOUBLE DE SUITE EN PHASE DE POULES

Cette saison-là, la phase de poules de l’Euroligue se déroule avec 16 équipes réparties en deux groupes de 8. Le Real est placé dans le Groupe A. Chaque équipe joue 7 matchs aller et retour. Les quatre premiers sont qualifiés ensuite pour les quarts de finale qui se jouent au meilleur des trois manches.

Au fil des matchs de poules, on note que Sabonis est monté en régime progressivement. Il signe notamment 7 double-double dont un énormissime 30 points et 20 rebonds face à l’Union Olimpija à domicile à Madrid. Surnommé le tsar du basket européen, ses statistiques en tableau ci-dessous démontrent qu’il mérite cette appellation :

MATCHS – DATES – RÉSULTATS POINTS % TIRS REBONDS PASSES
Union Olimpija – 26 octobre 1994 (victoire 66-61) 14 4/10 5 0
Scavolini Basket – 3 novembre 1994 (victoire 88-75) 22 8/15 8 0
Maccabi – 24 novembre 1994 (défaite 93-85) 28 10/14 9 3
CSKA – 1er décembre 1994 (victoire 97-81) 28 10/13 11 4
Benfica Lisbonne – 8 décembre 1994 (victoire 70-54) 18 8/15 14 4
Paok – 14 décembre 1994 (victoire 73-57) 14 7/16 10 3
Panathinaikos – 5 janvier 1995 (défaite 77-64) 21 8/16 13 0
Union Olimpija – 11 janvier 1995 (victoire 74-72 ap 66-66) 30 12/21 20 4
Scavolini Basket – 18 janvier 1995 (défaite 89-76) 26 9/13 13 1
Maccabi – 26 janvier 1995 (victoire 76-64) 23 9/15 15 2
CSKA – 2 février 1995 (défaite 84-82) 17 7/14 8 5
Benfica Lisbonne – 9 février 1995 (victoire 66-62) ABSENT ABSENT ABSENT ABSENT
Paok – 16 février 1995 (victoire 69-52) 24 8/15 13 4
Panathinaikos – 23 février 1995 (défaite 68-66) 14 5/15 8 5

Grâce à ses 9 victoires et 5 défaites, le Real de Sabonis finit deuxième du groupe derrière le Panathinaikos. « Los Blancos » de Madrid se qualifient pour les quarts de finale pour affronter le troisième du Groupe B : le Cibona Zagreb.

Le 9 mars 1995, à Zagreb, le Real s’est imposé au match aller 82-78 après avoir été mené de 7 points à la mi-temps : 47-40. Sabonis a bien réagi après une performance en dent de scie lors du dernier match de poule face au Pana. Le lituanien inscrit 26 points à 7/9 dont 2/3 à 3 points. Il ajoute à cela 10 rebonds et 3 passes.

5 jours plus tard, le 14 mars 1995, le Real va connaître moins de difficultés face au Cibona en gagnant le match retour 82-70. Gros double-double de Sabonis avec 22 points à 7/11 et 17 rebonds. Colossal. Le Real s’envole vers le Final Four qui se déroule en Espagne à Saragosse dans la salle du Pabellon Principe Felipe. En demi-finale, ils retrouvent un adversaire qui leur avait fait mal en Euroligue en 1993 : le CSP Limoges (victoire des Limougeauds 62-52 en demi-finale face au Real)

SABONIS ET LE REAL PRENNENT LEUR REVANCHE SUR LE CSP LIMOGES

Arvydas Sabonis - Real Madrid (c) historiesdelessport

Arvydas Sabonis – Real Madrid (c) historiesdelessport

Lors de ces retrouvailles deux ans plus tard sur le parquet de Saragosse, le Real impose une défense de fer. Michael Young est asphyxié par les joueurs madrilènes. A la mi-temps le CSP n’a inscrit que 19 points. Le Real 27. Petit score en attaque. La prime est donc à la défense. Au retour des vestiaires, le Real va dominer le champion d’Europe 1993 sur le score de 62-49. Intelligent et fin connaisseur du jeu, Sabonis s’est encore montré solide en frôlant le double-double : 21 unités à 7/12 et 9 rebonds. Il permet au Real de jouer une 14ème finale d’Euroligue.

Le 13 avril 1995, le Real ne va pas manquer l’occasion de décrocher une huitième couronne européenne dans son territoire espagnol après la dernière obtenue il y a 15 ans en 1980. Devant les 11 000 spectateurs du Pabellon Principe Felipe, les joueurs d’Obradovic remportent la finale de 12 points face à Olympiakos dans lequel joue Eddie Johnson : 73-61. Sabonis score 23 points avec un bon pourcentage aux shoots (8/11 dont 2/2 derrière la ligne à trois-points). Il ajoute 7 rebonds et une passe.

Sur ce weekend du Final Four, Sabonis reçoit le titre de MVP du Final Four grâce à ses bonnes statistiques de moyennes sur deux matchs : 22 points, 8 rebonds à 15/23 aux tirs. Sur la totalité de cette saison en Euroligue (17 matchs), il cumule des statistiques de moyennes ô combien exceptionnelles : 21,8 points ; 11,2 rebonds et 2,6 passes le tout avec 33,8 minutes. Il a prouvé ainsi à maintes reprises qu’il était adroit à la fois à deux points (117/203, soit 57,6%) mais derrière l’arc de cercle (18/33, soit 54,5 %)

Sur le site de l’Euroligue, Arvydas Sabonis est revenu sur ce Final Four en 1995

Sur la victoire finale : « Merci dieu c’était bien vrai. Je ne sais pas de quelle manière je l’aurais pris si nous avions perdu une nouvelle fois en finale. Jusqu’à maintenant, j’ai gagné beaucoup de titres avec le Zalgiris Kaunas, l’équipe nationale de l’URSS, puis plus tard aussi avec la sélection lituanienne et ensuite avec le Real Madrid. Mais je manquais toujours le plus important au niveau des clubs. Et nous avons gagné avec le Real ».

Sur l’ensemble de la saison Euroligue 94-95 pour atteindre ce tel niveau d’engagement: « Nous avions une bonne équipe. Notre coach Obradovic savait comment utiliser les qualités individuelles et faire de nous une équipe compacte. Notre but principal, c’était l’Euroligue. Et pratiquement tous nos efforts ont été concentrés dans le fait de gagner l’Euroligue. J’admets que je me souviens à peine de cette saison et de la façon dont on est  arrivé jusqu’à Saragosse. Mais j’ai bien le souvenir du Final Four ».

Sur ses adversaires au Final Four : « On a battu facilement Limoges. Je pense qu’il n’avait pas encore scoré que 50 points. C’était notre revanche par rapport à la demi-finale perdue il y a deux ans. En finale, face aux grecs d’Olympiakos, nous n’avions pas connu non plus de problèmes. Je me souviens que je n’étais pas dans les meilleures conditions pour jouer. Je souffrais de l’épaule mais j’ai réussi à faire mon job.

Sur ses coéquipiers du Réal : « Nous avions une bonne équipe. Joe Arlauckas était un super joueur d’attaque. Antonio Martin m’a beaucoup aidé sous le panneau. Antunez était un bon meneur. Garcia Coll and Santos étaient des défenseurs incroyables. Checku Biriukov était un shooteur génial. Et surtout de bons amis ». 

A ce jour, le Real Madrid attend toujours de gagner son neuvième titre en Euroligue. 1995 reste la dernière année pour l’instant où elle a remporté cette compétition prestigieuse. De son coté Sabonis quitte le Real Madrid par la grande porte avec cette magnifique saison en Euroligue en 1994-1995. Après 14 saisons passées en Europe, il franchit un nouveau palier dans sa carrière en rejoignant la NBA et les Blazers de Portland.

LA FINALE DE L’EUROLIGUE 95 : REAL MADRID – OLYMPIAKOS

By Bball Channel

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Richard Sengmany (387 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.