Breaking News

Les plus belles surprises de la March Madness : les Hawks de St Joseph

NCAA March Madness History

Comme chaque année depuis 1939, le mois de mars aux États-Unis est consacré à la March Madness. Ce tournoi rassemblant les meilleures équipes de collège Basketball (universités) est le théâtre de rencontres spectaculaires et surprenantes, qui se conclut par un final four sacrant la meilleure équipe du pays.

À l’approche de ce rendez-vous (compétition diffusée sur Ma Chaîne Sport du 15 mars au 4 avril 2016), Basket Rétro vous replonge dans l’épopée des petites équipes qui ont déjoué les pronostics pour enflammer tout le continent nord-américain.

L’ENVOL DES HAWKS DE SAINT JOSEPH

Située dans la ville de Philadelphie en Pennsylvanie, l’équipe  des Hawks  de l’université de Saint Joseph évolue au sein de l’Atlantic 10. Nous sommes à l’aube de la saison 2003-2004 et l’Amérique va suivre avec passion le parcours incroyable de cette équipe. Sous l’impulsion de leurs deux joueurs vedettes (Jameer Nelson et Delonte West), les Hawks écrasent tout sur leur passage. Avec un bilan de 27 victoires pour aucune défaite et des victoires de prestige contre Villanova et Butler, les joueurs de Phil Martelli obtiennent, le statut de n°1 pour le tournoi NCAA. La progression de cette équipe est fulgurante, et le travail de Phil Martelli unanimement salué. Cependant, une lourde défaite (67-87) face aux Musketeers de Xavier et son entraîneur Thad Matta lors du tournoi de conférence, vient ternir leur belle saison.

jameer_nelson_mediumCette défaite remobilise les Hawks et tour à tour, les Flames de Liberty, les Red Raiders de Texas Tech et les Deamons Deacons de Wake Forest et leur superstar Chris Paul tombent sous les coups de boutoir de Jameer Nelson. Avec une moyenne de 27 points par match, le meneur marque de son empreinte le tournoi et les Hawks atteignent l’Élite Eight pour la première fois depuis 33 ans.

Opposés aux Cowboys d’Oklahoma State, les Hawks réalisent une bonne première mi-temps et virent en tête à la pause (33-27). Cependant, les Cowboys se réveillent grâce à leur trio (Tony Allen, John Lucas et Joey Graham) et coiffent les Hawks sur le fil sur le core de 62-64. Malgré cette cruelle désillusion, Jameer Nelson remporte le trophée Naismith récompensant le meilleur joueur de l’année.

Le 23 avril 2004, l’université Saint Joseph retire son numéro de maillot (14), et pour conclure cette année remarquable, il est drafté en 20éme position par les Nuggets de Denver. Son coéquipier Delonte West, lui aussi auteur d’une saison fabuleuse (18,9 points par match) est drafté en 24éme position par les Celitcs de Boston. Quant à Phil Martelli, son travail est récompensé par le titre d’entraîneur de l’année. En 2009, le magazine Sport Illustrated désignera les Hawks de Saint Joseph, meilleure équipe de la décennie.

LE QUART DE FINALE ST JOSEPH VS OKLAHOMA STATE 

Crédits photo : CBS/ Sports Illustrated/ Lastpicks.

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Nicolas Abila (24 Articles)
Rédacteur Basket rétro, @Belile81

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.